bourre-pif

Membre
  • Content count

    355
  • Joined

  • Last visited

About bourre-pif

  • Rank
    Membre
  • Birthday 04/14/1976

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  1. Nous voilà bien avancés… Encore un(e) ministre qui ne connait pas plus le sujet que Dédé, pilier de bar au Balto. Et qui récite les amalgames primaires débités par nos chères fédérations de sports de combats et AM traditionnels. Elle va donc inviter ces dernières qui ont tout à perdre à voir le MMA légalisé en négligeant de faire venir les protagonistes les plus directement impliqués. Un peu comme si, pour débattre de la légalité du karaté kyukoshinkai, on faisait une table ronde avec la fédé de boxe anglaise, de judo et d'aikido… à la différence près que le kyukoshin ne peut revendiquer l'engouement du MMA et qu'il ne fait de l'ombre à personne.
  2. Elle fait quoi, maintenant, la mère Gossow ? Ca fait un bail que j'ai pas écouté un Arch Enemy… En fait je me suis jamais tout à fait remis du split de Carcass, et la comparaison était juste impossible avec AE. Du coup j'ai jamais vraiment adhéré… même si la miss Angela a des arguments à faire valoir, hein.
  3. Le dernier Whispered m'a bien plu… Un genre de Wintersun façon "soleil levant"… en plus barré et moins pompeux. http://youtu.be/AuDKqaqdhH8 Sinon, j'avais totalement zappé un album solo de Christian Muenzner (Obscura) en 2011 dénommé Time Warp. Eh bien cette galette déchire violemment. http://youtu.be/kMh25zmyb7U
  4. On a causé du MMA sur Europe1 chez Ruquier cet aprèm'. Dans un quizz sur l'actu, il fallait deviner (parmi les animateurs) ce que signifiaient les initiales M.M.A. Bigard et Dechavanne étaient les seuls à connaitre (un peu) la discipline et, si on n'a pas échappé à quelques poncifs, le ton est resté plutôt positif. Les deux bonhommes ont expliqués que le combat dans la cage n'est plus un sport sans foi ni loi, qu'il existe des règles et que la discipline n'est pas plus périlleuse que n'importe quel sport de combat. Ils ont insisté sur le côté polyvalent de la discipline et ont mis en avant les techniques de soumissions. Ils ont aussi expliqué que l'engouement mondial était tel que l'interdiction française n'avait plus vraiment de sens. Le plus satisfaisant est qu'il n'ont jamais été contredits par les autres invités présents sur le plateau, alors même que celui-ci compte une pelletée d'ignares donneurs de leçons déguisés en intellectuels. Un pas de plus sur le long chemin menant à la légalisation !
  5. J'ai hâte d'entendre Omar sur le main event !
  6. Avis aux nostalgiques, le 13 septembre, Carcass sort un nouvel album !!! (Fanboy inside) Surgical Steel Malgré mon amouuuur pour ce groupe, j'attendais à un album moyen voire creux visant à justifier une tournée mondiale… Erreur ! Cette galette est une tuerie sans borne, et constitue un des come-back les plus réussis de l'histoire du metal. Oublié, le virage hard-melo-rock de Swanswong… le nouvel opus est dans la veine de Necroticism et de Heartwork et jouit d'une prod' moderne qui n'a pourtant pas sacrifié le côté rapeux et brut si caractérisque du Carcass de la grande époque. Autant dire qu'il tourne en boucle dans la bagnole…
  7. Un N° 51 un peu long et un ton en-dessous des épisodes précédents. Je n'ai rien contre Vincent Parisi mais votre interview montre à quel point ses analyses sur le MMA peuvent être dispensables. Peu de connaissances techniques propres à la discipline et une absence de travail de recherche concernant les parcours des combattants assez criante. Cela ne retire rien à sa carrière sportive, mais il devrait comprendre que commenter du MMA n'est ni un don, ni une plaisanterie. Ca se travaille, ça se documente, ça s'argumente. Ce n'est pas à vous, Samir, que je vais l'apprendre… Dommage également qu'il n'ait pas eu la franchise de nommer clairement les gens qu'il taille copieusement en fin de podcast… d'autant que chacun connaît les personnes visées. Loin de moi l'idée de vouloir m'immiscer dans une lutte de pouvoir dont le me fiche royalement, je trouve juste le procédé un peu simpliste et mesquin de sa part. Vous l'aurez compris, je préfère de très loin le contenu made in "Samir & Omar" au vide intersidéral que nous a délivré Vincent Parisi. On en vient d'ailleurs à rêver que le duo d'Octogon prenne possession des micros de RTL9 ! Ca nous ferait une sacrée montée en gamme ! En conclusion, je dirais qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même et que vos podcasts ne sont jamais aussi intéressants que lorsque vous en êtes les acteurs principaux. Bravo à vous et à votre travail passionné et acharnée. Rendez-vous à n°52 !
  8. Bonne anniversaire, Ikusa & Boboss ! Bravo à toi pour ta persévérance ! Des initiatives comme la tienne font vivre la passion MMA en France (ou ailleurs…) et les petits cailloux semés à chaque fois que ton "bébé" accueille un nouvel inscrit nous rapprochent d'une prochaine légalisation… Viva Ikusa !
  9. Je viens juste de découvrir ce fil et je constate que les amoureux du lancé de parpaings en cage sont aussi adeptes de pillonnages auriculaires. Je n'ai pas parcouru tout le fil, loin s'en faut, aussi je risque peut-être de faire du réchauffé… mais l'envie de faire partager les quelques galettes que je tiens en haute estime est trop forte. BARREN EARTH - The Devil's Resolve (2012) Barren Earth, c'est un peu comme si Amorphis et Opeth avaient eu un gosse dans les années 70… Les membres de ce side-project proviennent, excusez du peu, de Swallow the Sun, Kreator, Moonsorrow et Amorphis. Bref, il y a de la pointure, et ça se sent… BORKNAGAR - Urd (2012) Décidément les 70's sont à la mode chez les graisseux scandinaves ! ICS Vortex a enfin voix au chapitre et Borknagar peut se targuer d'avoir le plus beau duo de voix de la galaxie black/folk. Cet album est sans doute l'une des gemmes l'année 2012. Pour info, Borknagar a intégré en son sein ce petit jeune dont je vous laisse remarquer le talent : BE'LAKOR - Of Breath & Bone (2012) Qui a dit que le death melo' était mort ? Pas ces Australiens qui, du fond de leur garage, nous livrent un troisième opus tout aussi épique et inspiré que les deux précédents. Prod' énorme, voix énorme, compos énormes… cet album est, comment dire… énorme. Que dis-je ! Ce groupe est énorme ! WOODS OF YPRES - Woods V: Grey Skies & Electric Light (2012) J'ai découvert ce groupe canadien il y a une dizaine de jours et cette galette tourne en boucle chez moi depuis lors. Cet album m'a scotché tant la musique distillée y est riche et inspirée. Etiqueté groupe de doom/black dans la lignée des Agalloch et consorts, WoY abandonne avec cet opus les oripeaux de cette mouvance pour élargir son univers musical. Rock indé, punk, black, gothic, doom… quasi tout y passe avec une réussite certaine. L'ambiance est morose (ah, doom metal, quand tu nous tiens) mais les paroles sont magnifiques et déclamées par la voix extraordinaire de Bariton de David Gold. Cet album sera malheureusement le dernier du groupe. Le chanteur a péri dans un accident de voiture quelques jours avant sa parution, mêlant en quelque sorte le geste à la parole. Woods V constitue de fait le lègue d'un homme dont le talent était en passe d'exploser à la face du monde. RIP Dave.
  10. Un grand merci pour ce podcast de qualité ! Je viens d'écouter le dernier cast et j'ai particulièrement apprécié le passage sur le futur de l'arbitrage. Bonne continuation !
  11. @ Alighieri_dante : C'est justement parce qu'aucune rencontre n'est annoncée que je parle de buzz… pas besoin d'être dans les petits papier du ministère ou de White pour cela. D'ailleurs, si Dana devait être reçu prochainement, crois-tu qu'il omettrait d'en faire mention dans son communiqué ? Ce genre de déclaration est trop redondant pour qu'on lui accorde un quelconque crédit. Lorsque le gouvernement ou l'UFC annonceront l'ouverture de négociations en vue d'une officialisation du MMA sur le territoire, on en reparlera. Pour l'instant, je le répète : c'est du vent.
  12. Pas de rencontre avec la ministre, pas plus que d'entrevue planifiée… j'ai pas l'impression qu'on soit plus avancé qu'il y a une semaine, un mois ou un an. Ce genre de petite phrase n'est que du buzz, rien de plus. Tout au plus, un appel du pied vers l'Hexagone destiné à faire réagir le gouvernement (on peut rêver), les médias mainstream (on peut rêver - bis), la presse spécialisée (c'est possible) ou les fans (c'est certain).

© IKUSA 2003 - 2016 tous droits réservés