Aller au contenu

Photo

s'entrainer dans différentes écoles de jjb


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
20 réponses à ce sujet

#1
hkc

hkc

    Ikusien

  • Membre
  • PipPip
  • 19 messages
Salut

Est-ce qu'on peut s'entrainer dans différentes écoles de jjb ou est-ce que "celà ne se fait pas" ? Y-a-t-il une sorte de pacte de fidélité ?

Et pour les grades, comment ça se passe ?

#2
Bakki

Bakki

    RIP Cthulhu

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 567 messages
Trés trés bonne question.

:6yaisse:
Respect Honneur Fidelité Adebisi Power

#3
Addicto

Addicto

    Ikusinho

  • Rédacteur
  • PipPipPipPipPip
  • 1 427 messages
CREONTE !!!





Image IPB
"You can win the fight without hurt your opponent" - Demian Maia

#4
snake95

snake95

    Membre

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 666 messages
pour ce que j'en sais : NON.
c'est assez mal vu. si je ne me trompe pas au bresil si tu quittes ton academie apres la ceinture bleu tu es vu comme traite. alors s'entrainer dans deux clubs...
en france je ne sais pas trop mais vu que chacun a son point de vu sur les techniques (comme faut il croiser les jambes lors d'un juji...) je ne pense pas que ca soit judicieux. si tu n'as pas assez avec un club de jjb fait du judo ou de la lutte pour être complet.

#5
Sinnerman

Sinnerman

    Ikusien

  • Membre
  • PipPip
  • 17 messages
Un gars qui a envie de faire du foot s'inscrit dans un club, apprend, s'entraine et joue avec ce club. Je ne pense pas que ça soit bien vu qu'il aille s'entrainer dans un autre club de foot en même temps !!!

Que fait le mec qui s'entraine dans deux académies de JJB différentes quand il y a une compétition ? Participe-t-il pour l'académie A ou pour la B ?

Comme le dit Snake95, si un pratiquant n'a pas assez avec les entrainements offerts par son académie qu'il fasse du judo ou de la lutte pour combler ce manque !

#6
Sugata

Sugata

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 328 messages
Voici venue l'ère de la consommation, malheureusement. Finie l'époque où la fidèlité à son école, son club, son groupe d'entraînement, son professeur (qui vous a formé pendant des années) allaient de soi... Maintenant, on paie et on veut "manger à tous les rateliers". Bref, avoir tous les droits sans les devoirs. Finalement, le comportement de nos chérubins de l'EDF de foot ne fait que traduire une tendance générale. Et c'est bien triste !

Modifié par Sugata, 15 juillet 2012 - 17:24.


#7
hkc

hkc

    Ikusien

  • Membre
  • PipPip
  • 19 messages
@Sugata : je suis bien d'accord.

Je pense à des situations de déménagements, déplacements, vacances, etc...

Modifié par hkc, 15 juillet 2012 - 18:14.


#8
snake95

snake95

    Membre

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 666 messages
dans ce cas ca n'a rien a voir. .bien sur si tu déménages cas de force majeur etc. c'est normal de changer de club.
Certains profs encouragent aussi à tourner dans d'autres clubs de temps en temps (vacs...) afin de tourner avec d'autres pratiquants.
DE même je pense que lors de l'été ce n'_est pas mal vu d'aller tourner dans d'autres clubs ( comme le propose le rnk et mb academie je crois ) si ton club est fermé. pour les open mats je pense c'est la meme.
MAis tous ces cas sont différents de pratiquer dans 2clubs en meme temps.

#9
pattocheu

pattocheu

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 169 messages
Pour ma part j'ai une license dans un club et m'entraîne dans ce club le lundi, mercredi et jeudi.

Par contre j'ai un autre "abonnement" pour le samedi dans un autre club et ce n'est pas du tout mal vu, d'ailleurs mon prof du mercredi donne le cours le samedi.

Concernant les compétitions, tu représentes le club ou tu as ta licence.

Voilà pour mon compte.

#10
Sugata

Sugata

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 328 messages
Changer de club en cas de force majeure, c'est tout à fait normal, hkc.
Suivre son prof lors des entraînements qu'il dirige dans une autre salle, c'est tout à fait envisageable aussi pattocheu. Par contre, "adhérer" à plusieurs clubs en même temps et suivre l'enseignement de plusieurs mestre chaque semaine, je trouve que ça casse cette notion d'"esprit club". Ca peut aussi créer des ambiguité concernant le coaching en compétition (quel prof coache), sans compter que les 2 clubs peuvent être des académies concurrentes sportivement. Mais ce n'est que mon avis...

Modifié par Sugata, 16 juillet 2012 - 09:30.


#11
pank

pank

    Membre

  • VIP
  • PipPipPipPip
  • 502 messages
Hello,

Je trouve ca cool que les élèves aillent s’entraîner où ils veulent, je les invite même à le faire.

Je trouve que notre enseignement, notre vision d'un style est toujours trop personnel, il est ce que nous, pratiquant, avons vécu, senti, compris, ou mal compris d'ailleurs.

Laisser ses élèves évoluer avec les instructeurs qui leurs donnent cette vie, cette passion, alors que peut être nous ne lui donnons pas ce rêve.
Prenons un style plutôt basique axé sur des tendances de pratiquants lourds, si l'apprenant est un léger avec des prédispositions d'un jeu plus axé sur un style moderne, qu'est ce qui devrait l'empêcher de travailler avec les styles qu'il aime ?

Avant on savait que Gracie Barra c'était des gars avec des bases de fou, Nova Uniao des demis de incroyables, que les gars de Carlson étaient de supers passeurs de garde, aujourd'hui si tu vas chez Mendes ou Caio Terra, t'auras pas la même forme de corps que chez Paragon.

Vraiment je trouve ca cool ça leurs ouvre l'esprit, le jeu, et ils trouveront toujours une affinité avec une entité ou une autre, et bien qu'il la représente.

En tant qu'instructeur ce que j'aime c'est qu'ils aiment le BJJ, la Luta, qu'ils deviennent plus fort que moi, qu'ils s'éclatent et qu'ils rencontrent des tas de gens géniaux dans cet école de vie. Alors que se soit moi qui lui donne un grade, ou un autre professeur, ça n'a pas d'importance, c'est juste que LUI soit heureux et bien dans sa pratique.

J'ai fais mes grades de BJJ dans la logique "Alliance", et comme vous le savez ça a bougé dans tous les sens en 15 ans, donc il fallait bien rencontrer du monde, échanger, progresser. Je travaille ma Luta Livre avec Mestre Peroba et il m' a toujours laissé pratiquer là ou je voulais, me conseillant.

J'ai vu depuis des années en France, ces trahisons dont on parle plus haut, je comprends que cela blesse, touche, affecte, surtout après des années. Mais c'est un peu comme des gosses, faut bien qu'ils s'envolent et ça plaira pas toujours aux parents.

On est toujours des passéistes, avant c'était pour de vrai, les gars savaient respecter leurs dojos... Oui enfin si on prend l'histoire du BJJ sur Paris par exemple, il y avait deux grosses Académies, le Temples des Arts Martiaux et Cercle Tissier, et Aziz qui passait parfois sur Vincennes.
C'est sur qu'à l'époque c'était "respect à l'académie" tel des samurais anciens... en même temps avec 5 clubs, le choix il n'existait pas.

Et puis bizarrement, le dimanche après midi du coté du Kayjin.. tu voyais un peu de tout et de tout le monde tourner en Grappling, ok ça sentait la testo, et chacun était en challenge, mais ça échangeait.

Peut être faut il arreter avec le style Koganageryuken du village du Nanto, et le HokutoShinken du Village du Sud, et simplement respecter que les élèves se se découvrent, se trouvent et avancent, en les accompagnant le temps qu'ils sont là.

Osu

#12
Denn'

Denn'

    Membre

  • Moderateur
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 5 632 messages
Pas de probléme pour s'entrainer dans deux clubs ici a Bordeaux !
(notamment entre Pitbull et Team Werdum)

une tradition d'ouverture d'esprit qui a commencé quand les horaires etaient complementaires et ou un club etait plus orienté grapp et l'autre JJB
C'est aussi beaucoup lié a l'ouverture d'esprit des professeurs.
ca a permi a certains de s'entrainer 4x par semaine au lieu de deux, faire monter leur niveau personel comme global,

LE JIU JITSU EST UN SPORT OU L ECHANGE EST SOURCE D ENRICHISSEMENT MUTUEL !!
devise a laquelle je croi avec certitude,et qu'on a encore pu verifier avec le passage de Luc " TeckeRulesDUM" (ceinture noir de la Bittan Academie) mardi dernier chez nous.


pour en revenir a la question de base: méme si chez nous c'est comme ca ca n'est pas le cas partout, prend la temperature au niveau de ton/tes profs !
--> beaucoups de clubs etant en rivalitée, notamment au sein d'une méme ville/zone geographique (pour diverses raisons)

#13
Sugata

Sugata

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 328 messages
Les "diverses raisons" sont faciles à imaginer, non ? Racolage pour débaucher de chez le voisin les meilleurs éléments, pour qu'ils prennent une licence chez soi ?... M'voyez...
Ca a toujours existé, quel que soit le sport... Il serait étonnant que le JJB ou le grappling soient épargnés.
Ponctuellement, les échanges sont enrichissants c'est vrai... C'est pour ça qu'existent les stages, ou dans certaines disciplines les entraînements fédéraux de masse. Mais quand les combattants les plus motivés tournent ailleurs toute l'année, ils finissent souvent par quitter leur club formateur... Enfin du moins, quand le prof "d'accueil" travaille dans ce sens. Le problème, c'est que ces éléments sont souvent ceux qui ont nécessité le + d'investissement du maître, et qui apportent le plus aux camarades d'entraînement ! Ou alors, il faut que ces deux clubs travaillent ensemble et soient réellement "associés"; sinon ça finit toujours en gueguerre.

Modifié par Sugata, 15 juillet 2012 - 23:20.


#14
gigante

gigante

    Zé Radiola Jiu jitsu

  • Rédacteur
  • PipPipPipPipPip
  • 1 884 messages
Mon point de vue rejoint celui de Sugata.
Tourner l'été avec des personnes différentes, pourquoi pas. Mais personnellement ,au fur et à mesure des entraînements, une fidélité, un esprit d'équipe, une confiance en mes partenaires d'entraînements se sont développés. Et rien que pour ça, j'ai pas envie d'aller voir ailleurs.

Comme il l'a été dit, c'est pas interdit d'aller ailleurs, mais c'est très mal vu.

#15
kastoipofkon

kastoipofkon

    Membre

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 857 messages
Là où il y a du business, ça pourrit le sport. Pareil pour le BJJ.

à l'ère de youtube et de la mondialisation, il ne faut plus me faire croire à des techniques secrètes ancestrales gardées uniquement dans une académie. Les techniques qu'on apprend dans une, on peut très bien les apprendre dans toutes les autres. Faut juste arrêter.

Nous payons pour apprendre, et il est naturel de suivre les règles du club et de l'instructeur DURANT les entrainements et c'est bien normal. Là où cela ne devient pas normal, c'est le fait que certains clubs veulent réglèmenter ce que les élèves font en dehors des entrainements et là ça devient clairement de l'ingérence dans la vie privée. Je trouve ça juste hallucinant qu'autant de gens trouvent normal de se laisser diriger comme cela.
En cas de compétition, je vois pas où est le problème non plus du moment qu'on est clair dès le départ, c'est à dire, qu'on prévient tout le monde pour quel club on va combattre. C'est sur que les surprises de derniere minute, c'est malvenu...

Mais par exemple, si on veut prendre des cours d'anglais, je pense que tout le monde trouverait stupide que le prof nous dise qu'on ne peut pas apprendre l'anglais avec une autre personne... Ben pour le BJJ c'est exactement pareil...

point barre

#16
Sugata

Sugata

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 328 messages

Là où il y a du business, ça pourrit le sport. Pareil pour le BJJ.

...Mais par exemple, si on veut prendre des cours d'anglais, je pense que tout le monde trouverait stupide que le prof nous dise qu'on ne peut pas apprendre l'anglais avec une autre personne... Ben pour le BJJ c'est exactement pareil...

point barre


Je peux comprendre ces arguments, et ils seraient cohérents si certains n'accueillaient pas des "externes" avec une petite idée derrière la tête dès le départ. Si c'est le cas, et qu'il y a un vrai "échange entre les 2 clubs" (ex : c'est pas toujours le club A qui envoie des gens s'entraîner dans le club B, mais que l'inverse est aussi vrai chaque semaine), OK... Quant aux idées de "techniques secrètes", j'en ai jamais parlé, et je trouve ça effectivement débile à l'heure de la mondialisiation.

Individualisme et consumérisme quand tu nous tiens ! Les différences avec les cours d'anglais sont au nombre d'au moins deux selon moi : d'abord les clubs pratiquent la compétition et sont donc dans un rapport de rivalité sportive (non non ! ça n'est pas "sale", si ça se passe dans le respect des lois du sport et que ça ne va pas au-delà ! C'est même positif car ça crée une émulation !), ensuite le JJB, le grappling, la lutte, le MMA, le judo, la boxe, et j'en passe sont des "sports individuels qui se pratiquent en groupe". Je m'explique : pour progresser, pas besoin d'un seul et unique partenaire de jeu comme en tennis, squash, en vélo ou footing (et encore ici, on peut s'en passer et progresser). Et c'est différent de la muscul', de l'athlé ou autre. Le combattant, il a avec lui toute une équipe de potes et son prof qui comptent sur lui. C'est un travail de longue haleine de constituer un "groupe", et son équilibre est fragile. Qu'un seul élément parte, et souvent 4-5 autres le suivent.

Après, je ne dis pas qu'il faut se renfermer sur soi-même et avoir une conduite de "gourou et ses disciples", pas du tout ! Il y a plein de façons de "tourner" différemment, lors de stages, de visites ponctuelles avec son groupe d'entraînement chez des clubs voisins, d'invitations d'autres clubs chez soi, et même à l'intérieur de ton groupe d'entraînement, tu peux imaginer des "exercices à thème" (à handicap) pour modifier ton jeu.
Le prof, lui, peut aussi choisir où il peut envoyer ses élèves et où on ne peut pas (et clairement dire si il a des réticences)... Moi, ce qui me défrise, c'est surtout les clubs qui cherchent à attirer chez eux le plus de combattants "confirmés" pour se targuer d'avoir le "plus gros groupe du coin", au détriment des autres petits clubs autour, qui ont trimé depuis des années pour les former.

Après, il ne s'agit pas de vouloir "règlementer", "diriger" les élèves, mais juste de "contrat moral". Vous me direz, un mec vraiment fort finira toujours par quitter le nid du club formateur pour aller intégrer un grosse écurie (là, c'est normal, et c'est la loi du haut-niveau), et pour les autres, personne ne va mettre les menottes à personne pour l'empêcher d'aller tourner ailleurs, mais là on entre dans un autre domaine : celui de la franchise, du respect, de l'attachement à son club et à celui qui vous a formé, à l'envie de rendre au groupe ce qu'il vous a donné par le passé et notamment aux jeunes qui montent (je sais, je suis vieux jeu, mais j'ai tendance, moi, à trouver cette idée belle ! ^_^ ). Mais croire qu'on est dans le monde des bisounours, et qu'il n'y a jamais "un petite envie de débaucher un bon élève quand il demande à venir s'entraîner chez soi", c'est un peu illusoire, car ça existe bel et bien.

Modifié par Sugata, 16 juillet 2012 - 09:46.


#17
senate59

senate59

    Membre

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 813 messages
personnellement je suis 100% d'accord avec l'idée d'etre fidèle à son équipe, à son entraineur, qui nous consacre du temps et de la sueur, je ne suis pas la pour consommer un sport tel une vulgaire friandise, mes camarades d'entrainements sont bien plus que de simple connaissances avec qui je fait du sport, mon entraineur ne m'aide pas que sur les tatamis mais aussi en dehors.
S'entrainer dans deux clubs différents, c'est partir du principe que l'un des deux n'est pas assez bon à ton gout, autant le quitter dans ce cas.
Faisant partie d'un club Delariva, lui meme éléve de carlson gracie, j'apporte beaucoup d'importance à la notion de maitre et d'enseignant.
Chaque entrainement apporte son lot de rage, de rire, de sueur et d'apprentissage, beaucoup trop de chose pour le considérer comme une simple pratique sportive.
De mon point de vu, et ça en reste que le miens, je te dirais que c'est assez mal vu, mais, bien sur, il y a des arguments dans les deux sens...

à toi de te faire ta propre conviction autour de ta pratique du jiu jitsu, qui comme on le sait tous, est un style de vie avant d'etre un sport ; )
osu

#18
boombasstic

boombasstic

    Membre

  • Membre
  • PipPipPip
  • 188 messages
je ne suis qu'un débutant, mais ca me parait logique aussi de ne s'entrainer qu'a un club a la fois sur le long terme.

Après perso, à cause de mon boulot je suis très souvent en déplacement, et maintenant j'emporte mon gi avec moi pour continuer à m'entrainer dans les ecoles des villes ou je vais. pour l'instant je ne l'ai fait qu'une fois (à belgrade), mais c'était une super experience, et je recommencerai sans hésiter.

#19
Bakki

Bakki

    RIP Cthulhu

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 567 messages
Je suis d'accord avec Pank et Kastoi
Je ne suis pas fan non plus des guéguerres entre club dans lesquelles on veut t'impliquer.

Pour le style de jjb je confirme, le fait de bouger dans d'autres clubs c'est un +.
Je peux comprendre que c'est dur de voir un de "ses élèves" à qui on a donné des bases "aller voir ailleurs" , mais il faut que tout soit clair.

Et puis le gars qui fait 100 kilos et se retrouve dans un club ou personne n'est de sa morphologie, il fait quoi ?
Pire encore l'inverse
Respect Honneur Fidelité Adebisi Power

#20
Karaml357

Karaml357

    The Gifs Master

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 864 messages
Pour ma part, je me retrouve dans les propos de Sugata ou senate59.

J'ai commencé dans une académie qui à l'époque s'orientait plus MMA et je n'y apprenais même pas les bases du JJB (ils ont depuis nettement évolué).
Je suis allé faire un essai dans un autre club que depuis je n'ai pas quitté, et je ne me vois pas traiter mon prof comme un simple fournisseur de service, il s'investit énormément pour nous et pour pas grand chose en retour sur le plan financier.

Par contre, dès que l'occasion se présente (déplacement ou invitation) je vais faire un entrainement dans d'autres clubs. Je pense que si c'est fait dans un bon état d'esprit ça apporte autant au club qui est visité qu'à celui qui le visite. Ça permet de travailler différemment, de se tester (de manière respectueuse et positive) et de profiter de cet esprit d'ouverture que je n'avais pas trouvé dans d'autres sports (à part la tournante au ping pong :D ).