Jump to content
boboss

[L'image du jour] Artem Lobov vs. Jason Knight après leur combat au Bare Knuckle FC 5

Recommended Posts

La veille pour le Press Day, Artem Lobov et l'ancien champion de boxe Paulie Malignaggi se sont mis sur la gueule (une querelle qui remonte à l'époque où Amlignaggi avait aidé Conor McGregor (coéquipier de Lobov) à s'entraîner pour son combat contre Mayweather.

Normalement suite à sa victoire de Lobov les deux combattants auraient pu s'affronter au Bare Knucle Fight 6 en juin prochain mais vu comment Lobov est sorti amoché de son combat ce sera sûrement pour plus tard.

Les résultats de ce Bare Knuckle Fight.

・Artem Lobov def. Jason Knight via unanimous decision (48-47, 48-47, 48-46).
・Chris Leben def. Justin Baesman via KO – Round 1, 0:25
・Christine Ferea def. Britain Hart via TKO (doctor’s stoppage) — Round 2, 1:09 – to win the American women’s featherweight title
・Chase Sherman vs. Sam Shewmaker, split draw (50-45, 47-48, 48-48)
・Reggie Barnett def. Rusty Crowder in a lightweight tournament semifinal via unanimous decision (50-44, 50-44, 50-44)
・Isaac Vallie-Flagg def. Randy Hederick via TKO — Round 3, 1:22
・Johnny Bedford def. Abdiel Velasquez in a lightweight tournament semifinal via KO —Round 4, 0:15
・Harris Stephenson def. Khalib Harris via split decision (50-47, 47-48, 49-46)
・Sheena Starr def. Ivana Coleman via KO —Round 2, 0:37
・Bobo O’Bannon def. Troy Beets via TKO — Round 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aussi bizarre que ça puisse paraitre, j'ai pas pu terminer le combat (mes suis arrété au rd4) tellement je me suis ennuyé , j'ai trouvé ça repetitif, sans changements...

Je veux quand meme voir Paulie vs Lobov :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est les combats qu'on voyaient dans les arènes de Gladiator , ou dans les premiers JO Olympique en Grece , ils appelaient ca le Pancrace ou le pugilat   , ca saigne beaucoup car avec l’adrénaline  il ya le flux sanguin ,   ce sont des combattants entrainés  chuck lidell , pelé, wanderleil silva ont combattu a  leurs debuts au vale tudo,  avec coup de tête autorisé.

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 19 mai dernier il y avait une conférence de presse du Bare Knuckle FC6 qui aura lieu le 22 juin prochain et les deux abrutis du main event, Paulie Malignaggi et Artem Lobov se sont encore frités, le premier ayant craché sur le second au bout d'un long échange d'insultes. Ca promet...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Kappa a dit :

Le 19 mai dernier il y avait une conférence de presse du Bare Knuckle FC6 qui aura lieu le 22 juin prochain et les deux abrutis du main event, Paulie Malignaggi et Artem Lobov se sont encore frités, le premier ayant craché sur le second au bout d'un long échange d'insultes. Ca promet...

 

le pire c'est qu'on va vouloir le voir ce match sans gant

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, boboss a dit :

le pire c'est qu'on va vouloir le voir ce match sans gant

On reste des bonhommes qui aiment regarder des mecs qui ce castagne.

Au point de payer pour ça ?

C'est zéro pointé, ça va discrédité le MMA  et ça va faire des morts.

Même les premiers fights de Kimbo étaient mieux que cette orga, c'est dire  ....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09.04.2019 à 19:34, pele-landi-jons75 a dit :

C'est les combats qu'on voyaient dans les arènes de Gladiator , ou dans les premiers JO Olympique en Grece , ils appelaient ca le Pancrace ou le pugilat   , ca saigne beaucoup car avec l’adrénaline  il ya le flux sanguin ,   ce sont des combattants entrainés  chuck lidell , pelé, wanderleil silva ont combattu a  leurs debuts au vale tudo,  avec coup de tête autorisé.

Pancrace et Pugilat étaient deux disciplines vraiment différentes 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, eijsberg a dit :

Pancrace et Pugilat étaient deux disciplines vraiment différentes 😉

exactement les règles sont différente  :)

Jeux antiques

Lutte, pugilat et pancrace

Dans les compétitions panhelléniques, comme les Jeux Olympiques, les Grecs de l'Antiquité livraient trois sortes de combat : la lutte, le pugilat et le pancrace. Ils se pratiquaient nus comme toutes les autres épreuves sportives, dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids.

- La lutte :

Les épreuves de lutte se déroulaient dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids ; les lutteurs étaient donc le plus souvent massifs. Si les poids lourds semblaient avantagés, le fait d'être plus léger conférait à l'adversaire souplesse et rapidité de réaction.

Comme dans la lutte contemporaine, un athlète devait renverser son adversaire sur le sol ; la hanche, l'épaule, les fesses ou le dos devaient nettement toucher le sol lorsqu'il tombait. Pour gagner le match, il fallait faire tomber son adversaire trois fois. On avait le droit de casser les doigts de son concurrent.

- Le pugilat :

Dans le pugilat, les coups ne devaient se donner qu'à la tête et il fallait bien maintenir sa garde. Les archives citent un athlète qui, capable de la maintenir deux jours durant, contraignit son adversaire à l'abandon. Il n'était pas rare que le combat se termine par la mort de l'un des adversaires.

Le pugilat devint plus brutal avec le temps : au début, les pugilistes portaient une longue bandelette de cuir souple autour des doigts et jusqu'à l'avant bras (l'imante), afin d'amortir les coups, puis on utilisa un gantelet de cuir lourd, attaché au poignet par un dispositif spécial et garni de petits poids de plomb ou de clous : le ceste.

Dans une joute, on veillait à équilibrer le poids des cestes entre adversaires, afin de maintenir la sportivité. Les coups se portaient du haut vers le bas ; il était indispensable de se relever le plus haut possible et tenter d'esquiver les coups de l'adversaire en se rejetant brusquement en arrière.

Si la rencontre s'éternisait, on avait alors recours au «klimax» : chacun des adversaires avait le droit de frapper l'autre, une fois à tour de rôle, sans que le frappé ne tente la moindre esquive ; l'agresseur devait dire à son adversaire quelle posture il devait adopter avant de le frapper.

- Le pancrace :

Le mot pancrace, de «pan» (tout), et «kratos» (force), signifie que «tout est permis en force». Ce sport exigeant avait des règles plutôt brutales : tous les coups (sauf mordre ou crever les yeux de son adversaire) étaient permis pour rafler la victoire. Il existait deux formes de pancrace : le "Kato Pankration" qui autorisait la poursuite du combat au sol et le "Ano Pankration" qui l'interdisait.

Le corps entièrement nu saupoudré de sable très fin, les cheveux longs ramenés en arrière et attachés sur l'occiput en chignon, les pancratiastes descendaient dans l'arène les bras en position haute et dirigés vers l'avant, pour garantir sa tête et son visage.

La terre fraîchement remuée était aspergée d'eau et les pancratiastes devaient combattre jusqu'à épuisement total. Seul le coucher du soleil ou l'abandon de l'un des deux lutteurs mettait fin à l'assaut.

Le chroniqueur Pausanias évoque un fameux pancratiaste, Sostratos, qui collectionna douze victoires au pancrace à Némée et Isthme, deux à Delphes et trois à Olympie, où était érigée sa statue. On l'appelait «casseur de doigts», car son coup favori consistait à saisir les doigts de son adversaire et à les lui tordre jusqu'à ce que celui-ci se rendit !

Tant que les adversaires pouvaient se maintenir debout, leur grande affaire était de frapper des coups terribles. En revanche, une fois à terre, leur combat devenait une lutte acharnée en corps à corps où, roulant sur le sable ou dans la boue, ils se saisissaient et s'entrelaçaient sans cesser de se porter des coups violents, chacun d'eux s'évertuant à réduire l'autre à l'impuissance et lui arracher l'aveu de sa défaite.

L'art du pancrace, quoique populaire, était très secret dans sa technique et chaque école, chaque famille détentrice de ce savoir le protégeait au mieux si bien qu'il finit par disparaître complètement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, godzillou said:

de vrais poètes

et après nous on rame pour expliquer, non, en MMA il y a des principes., que ca c'est pas du MMA....

merci au deux tocards

Bah c'est pas du mma pour moi. C'est plus proche de la boxe que du mma de ce que j'en ai vu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

on peux descendre plus bas .. le concours de baffe 

nan mais sans deconner il gagne combien pour allez se massacré la tronche comme ça .. c'est leur santé qu'il flingue..  combat de boxe a main nue pourquoi pas mais un round et avec a mort de vaseline 

Edited by spoutnik

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

© IKUSA 2003 - 2018 tous droits réservés

×