Jump to content
Kappa

Pendant le Confinement: Postez vos combats nostalgies, rares ou inédits

Recommended Posts

Mon combat nostalgie est Quinton "Rampage" Jackson contre Kevin Randleman.

A l'époque je suivais seulement le K1. Je ne connaissais ni l'UFC ni le Pride.

En fait javais entendu parler de l'UFC 10 ans avant mais ça m'avait choqué. Il faut dire que la façon dont on parlait du free-fight ne donnait pas envie de l'aimer.

En zappant je crois sur Sport+ pour chercher du K1, je suis tombé sur ce combat du Pride 25.

J'ai tout de suite accroché et je me suis mis ensuite à suivre le Pride jusqu'au bout.

Des années après j'ai retrouvé ce combat dont je n'avais pas retenu les noms des combattants, j'avais juste en tête 2 noirs costauds avec des gants bleus.

Que de nostalgie.

Désolé j'ai pas trouvé mieux comme vidéo

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un combat que j'ai beaucoup aimé aussi, c'est celui entre Jens Pulver et Duane Ludwig, même si ce n'est pas proprement dit une guerre 😀.

Pour la petite histoire, à ce moment là on parlait déjà de meilleur du monde P4P. Les deux 1er souvent cité étaient Jens Pulver et Nogueira. Nog, allait combattre Bob Sapp et Jens Pulver allait rencontrer Duane Ludwig. Beaucoup se disaient qu'un des deux risquait de perdre étant donné l'inconnue et que ça déterminerait qui est le 1er P4P.

Nog vs Sapp, si vous remonter le fil vous le retrouverez, qqn l'a déjà posté. Bon, il a tenu toutes ces promesse de David contre Goliath (bon un David costaud quand même).

Pour l'autre combat, Pulver était un champion très dominant. Un très bon niveau de boxe pour l’époque couplé à une bonne lutte. Une préparation physique au taquet, en fait Jens Pulver est probablement l'un des premier combattant à s'entrainer de manière assez moderne et son style l'est également.

Il a un palmares incroyable, il a battu BJ Penn, Caol Uno (un gros nom de l'époque), Rob Emerson, Dennis Halman dans ses derniers combats.

Duane Ludwig je le connaissais pas, je me rappelle qu'en voyant sa photo, je m'étais dis que c'est le genre de mec que j'aurais pus provoquer dans le métro (j'étais encore assez racaille à ce moment là de ma vie). J'avais déjà entendu son nom ci et là, notamment via Bas Rutten qui était son coach et j'ai été regarder sa vidéo de l'époque ou Sherdog était l'un des principaux à faire des highlight. Et là, je découvre un combattant hyper agressif et dont le stand up est irréprochable. Je vois que c'est un mec qui a réussi à faire abandonner Charles Bennett, alors que Bennett il est plusieurs. Je ne sais pas ce qu'il vaut au sol, mais je me suis dis que la confrontation allait envoyer.

Bon, le combat est très court, mais j'ai trouvé que c'était vraiment fou comme combat.

Jens Pulver avance bien en bloquant bien les côté pour pousser Duane dans le coin. Il lance un premier crochet un peu ample et se fait contrer à l'intérieur et se prend direct un down. Il descend en tentant le single (je suppose) et Duane le sprawl et lui met un peu de G&P (gentil). Après un clinch inactif et une séparation de l'arbitre. On peu constater que Jens Pulver est encore sonné et qu'il vaut probablement mieux ne pas rester en stand up avec Ludwig. La Ludwig lance une série qui finit par un combo highkick jambe avant, cross qui finit le combat.

Mais surtout, Jens Pulver s'enfuit de la cage... Bon, il ne sera pas 1er P4P. Ludwig pour moi, c'était vraiment la magnifique suite de Bas et c'est pas pour rien que j'ai autant apprécié le style de Dillashaw. Il y a une vraie filiation entre Bas Rutten, Duane Ludwig et TJ Dillashaw.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Manoushlight a dit :

Un combat que j'ai beaucoup aimé aussi, c'est celui entre Jens Pulver et Duane Ludwig, même si ce n'est pas proprement dit une guerre 😀.

Pour la petite histoire, à ce moment là on parlait déjà de meilleur du monde P4P. Les deux 1er souvent cité étaient Jens Pulver et Nogueira. Nog, allait combattre Bob Sapp et Jens Pulver allait rencontrer Duane Ludwig. Beaucoup se disaient qu'un des deux risquait de perdre étant donné l'inconnue et que ça déterminerait qui est le 1er P4P.

Nog vs Sapp, si vous remonter le fil vous le retrouverez, qqn l'a déjà posté. Bon, il a tenu toutes ces promesse de David contre Goliath (bon un David costaud quand même).

Pour l'autre combat, Pulver était un champion très dominant. Un très bon niveau de boxe pour l’époque couplé à une bonne lutte. Une préparation physique au taquet, en fait Jens Pulver est probablement l'un des premier combattant à s'entrainer de manière assez moderne et son style l'est également.

Il a un palmares incroyable, il a battu BJ Penn, Caol Uno (un gros nom de l'époque), Rob Emerson, Dennis Halman dans ses derniers combats.

Duane Ludwig je le connaissais pas, je me rappelle qu'en voyant sa photo, je m'étais dis que c'est le genre de mec que j'aurais pus provoquer dans le métro (j'étais encore assez racaille à ce moment là de ma vie). J'avais déjà entendu son nom ci et là, notamment via Bas Rutten qui était son coach et j'ai été regarder sa vidéo de l'époque ou Sherdog était l'un des principaux à faire des highlight. Et là, je découvre un combattant hyper agressif et dont le stand up est irréprochable. Je vois que c'est un mec qui a réussi à faire abandonner Charles Bennett, alors que Bennett il est plusieurs. Je ne sais pas ce qu'il vaut au sol, mais je me suis dis que la confrontation allait envoyer.

Bon, le combat est très court, mais j'ai trouvé que c'était vraiment fou comme combat.

Jens Pulver avance bien en bloquant bien les côté pour pousser Duane dans le coin. Il lance un premier crochet un peu ample et se fait contrer à l'intérieur et se prend direct un down. Il descend en tentant le single (je suppose) et Duane le sprawl et lui met un peu de G&P (gentil). Après un clinch inactif et une séparation de l'arbitre. On peu constater que Jens Pulver est encore sonné et qu'il vaut probablement mieux ne pas rester en stand up avec Ludwig. La Ludwig lance une série qui finit par un combo highkick jambe avant, cross qui finit le combat.

Mais surtout, Jens Pulver s'enfuit de la cage... Bon, il ne sera pas 1er P4P. Ludwig pour moi, c'était vraiment la magnifique suite de Bas et c'est pas pour rien que j'ai autant apprécié le style de Dillashaw. Il y a une vraie filiation entre Bas Rutten, Duane Ludwig et TJ Dillashaw.

 

Ludwig avait vraiment un des pieds-poings les plus techniques du mma , d'ailleurs à lépoque je ne savais pas que Bas rutten était son coach . Je suis persuadé qu'il aurait pu avoir une meilleur carrière , voir arrivé au summum de l'ufc , je ne sais pas vraiment qu'est ce qu'il n'a pas marché dans sa carrière . 

Enfin en transformant la team alpha male et TJ dillashaw comme il l'a fait , il a montré qu'en plus d'ètre un redoutable combattant , un excellent coach ( tout comme rutten remarque) .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Khagan a dit :

Ludwig avait vraiment un des pieds-poings les plus techniques du mma , d'ailleurs à lépoque je ne savais pas que Bas rutten était son coach . Je suis persuadé qu'il aurait pu avoir une meilleur carrière , voir arrivé au summum de l'ufc , je ne sais pas vraiment qu'est ce qu'il n'a pas marché dans sa carrière . 

Enfin en transformant la team alpha male et TJ dillashaw comme il l'a fait , il a montré qu'en plus d'ètre un redoutable combattant , un excellent coach ( tout comme rutten remarque) .

Ouais, Ludwig il était super fort, en vrai après avoir pulvérisé Pulver #https://lapolicedujeudemots.tumblr.com/ il a battu Genki Sudo (comment ça se fait qu'on a pas encore parlé de lui dans ce post) dans une décision contestée.

Qu'il ait gagné ou pas, le combat était bien équilibré et il dominait le stand up. Ensuite il a eu sa première grosse défaite contre Bj Penn.

Je crois que ce qu'il a raté, c'est un travail de lutte négative et une préparation physique un peu plus pointue.

Lutte négative, car perso je pense que quand on domine le stand up on ne doit pas tant que ça chercher à éviter la mise au sol à tout prix, mais on doit apprendre à vraiment rendre ces mise au sol longue et fastidieuses. De la même manière qu'en Thai il existe du clinch négatif, ou en judo la technique consistant à tendre les bras pour empêcher l'autre d'entrer, je trouve qu'en lutte il y a de la lutte négative. Quand je m’entrainais en lutte j'étais parfois face à de vrais lutteurs, mais j'arrivais à empêcher les takedowns si moi même je n'en tentais pas. En plus au MMA avec la différence de règle, y a pleins de trucs que les lutteurs n'arrivent pas à faire quand on fait des choses interdites en lutte mais permise en MMA.

Je trouve que Bisping vs Sonnen montre bien ce que c'est. Bisping n'est pas un grand lutteur, mais il arrivait à empêcher les takedown de Sonnen. Parmi ce qu'il utilisait d'intéressant, il y a le fait de coller sa tête contre son adversaire, ce qui me semble t'il est interdit en lutte. Et ça marchait super bien, Sonnen malgré le gap énorme de lutte qu'il avait avec Bisping galérait à l'amener au sol.

Sinon l'aspect prépa physique est toujours un truc qui m'étonne. Même ici la section prépa physique est presque vide. Je trouve fous comme on a des idées hyper vielles sur la prépa physique. Un truc tout con dont on parle beaucoup en prépa physique c'est la polarisation de l'entraînement. C'est à dire donner une orientation très forte à un entrainement et ne pas en sortir. Si je bosse la force max à 1RM, faut pas dévier de cet entrainement en rajoutant par exemple du cardio. La force max on fait très peu de répétitions, donc pas une goutte de sueur n'est versée, n'empêche que l'entrainement fonctionne et ça optimise la récup (surcompensation). L'entrainement suivant je peux bosser mon cardio en haute intensité, à ce moment je ne travaille que la pma et pas la force maximale et je ne travaille pas non plus l'endurance. Bref, c'est le principe de la polarisation et on estime qu'avoir seul 20% des entrainements qui nécessitent une grosse récup est l'un des meilleur moyen d'avoir de bons résultats.

Je suis halluciné de voir que même aujourd'hui, des coachs n'ont pas du tout de notions de prépa physique et continuent à faire un entrainement de 1h30 ou on fait un peu de tout. Bref, ça a bien évolué et de plus en plus de combattants (surtout en pro) ont des préparateurs physique qui étudient ce que sort la science du sport etc.

Je crois que typiquement, Duane Ludwig était à la période ou la prépa physique se professionnalisait et s'affinait. Vu le style de Ludwig, il aurait probablement eu besoin de travailler son explosivité, sa réactivité etc. Bien qu'il était super fort techniquement, physiquement il était pas ultra optimal selon mon point de vue. Et je pense qu'à une époque ou tout ses rivaux ont beaucoup progressé sur ce plan là, ça l'a empêché de dépasser le statut de gatekeeper.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Manoushlight a dit :

Un combat que j'ai beaucoup aimé aussi, c'est celui entre Jens Pulver et Duane Ludwig, même si ce n'est pas proprement dit une guerre 😀.

Pour la petite histoire, à ce moment là on parlait déjà de meilleur du monde P4P. Les deux 1er souvent cité étaient Jens Pulver et Nogueira. Nog, allait combattre Bob Sapp et Jens Pulver allait rencontrer Duane Ludwig. Beaucoup se disaient qu'un des deux risquait de perdre étant donné l'inconnue et que ça déterminerait qui est le 1er P4P.

Nog vs Sapp, si vous remonter le fil vous le retrouverez, qqn l'a déjà posté. Bon, il a tenu toutes ces promesse de David contre Goliath (bon un David costaud quand même).

Pour l'autre combat, Pulver était un champion très dominant. Un très bon niveau de boxe pour l’époque couplé à une bonne lutte. Une préparation physique au taquet, en fait Jens Pulver est probablement l'un des premier combattant à s'entrainer de manière assez moderne et son style l'est également.

Il a un palmares incroyable, il a battu BJ Penn, Caol Uno (un gros nom de l'époque), Rob Emerson, Dennis Halman dans ses derniers combats.

Duane Ludwig je le connaissais pas, je me rappelle qu'en voyant sa photo, je m'étais dis que c'est le genre de mec que j'aurais pus provoquer dans le métro (j'étais encore assez racaille à ce moment là de ma vie). J'avais déjà entendu son nom ci et là, notamment via Bas Rutten qui était son coach et j'ai été regarder sa vidéo de l'époque ou Sherdog était l'un des principaux à faire des highlight. Et là, je découvre un combattant hyper agressif et dont le stand up est irréprochable. Je vois que c'est un mec qui a réussi à faire abandonner Charles Bennett, alors que Bennett il est plusieurs. Je ne sais pas ce qu'il vaut au sol, mais je me suis dis que la confrontation allait envoyer.

Bon, le combat est très court, mais j'ai trouvé que c'était vraiment fou comme combat.

Jens Pulver avance bien en bloquant bien les côté pour pousser Duane dans le coin. Il lance un premier crochet un peu ample et se fait contrer à l'intérieur et se prend direct un down. Il descend en tentant le single (je suppose) et Duane le sprawl et lui met un peu de G&P (gentil). Après un clinch inactif et une séparation de l'arbitre. On peu constater que Jens Pulver est encore sonné et qu'il vaut probablement mieux ne pas rester en stand up avec Ludwig. La Ludwig lance une série qui finit par un combo highkick jambe avant, cross qui finit le combat.

Mais surtout, Jens Pulver s'enfuit de la cage... Bon, il ne sera pas 1er P4P. Ludwig pour moi, c'était vraiment la magnifique suite de Bas et c'est pas pour rien que j'ai autant apprécié le style de Dillashaw. Il y a une vraie filiation entre Bas Rutten, Duane Ludwig et TJ Dillashaw.

 

Oui, Duane Ludwig était un combattant fantastique.

Au king of the cage, il avait mis des séries pieds poings comme jamais il n'y en avait eu en mma.

Comme si l'école hollandaise de Kaman Dekkers Hoost de kick/muay était incarnée en Duane (merci Bas).

Il faut savoir qu'au KOTC, les kos sur des kicks étaient très rares, le muay thai clinch inconnu au bataillon, la plupart des combattants étant américains et donc avec un gros background en lutte.  La cage étant assez petite, cela favorise bien sûr les contacts car les déplacements sont limités, donc plus difficile pour les strikers de gérer la distance.

Du coup, les performances de Ludwig en sont d'autant plus impressionnantes. Il me semble qu'il a détenu pendant assez longtemps le ko le plus rapide de l'ufc.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, pele-landi-jons75 a dit :

 un petit combat de bourrin  , je l'ai mise juste pour l'attaque d'entrée de bob sapp qui  avec ses 170 kg fonce sur Takayama .

Mais comment Bob Sapp a atterrit au K1 Japon puis au Pride Fc  ?

Bob Sapp rêvé  d'une carrière en   football américain , malheureusement les clubs professionnels  ne voulaient pas le recruté car il avait ete déclaré positif aux steroides  quand il joué a l'université , il  fait alors une grosse depression il ne sortait plus  de chez lui , ses amis lui déposer des repas  devant sa porte , deux amis a lui catcheur   lui propose de faire des videos demo  de catch et de les envoyé a plusieurs organisation de Catch , il est alors recruté par l'organisation de catch américaine  World Championship Wrestling ( WCW) , et lors d'un show de catch au Japon il tape dans l'oeil du public et deviens une star marketing,

" Je pensais faire quelques combats de catch au japon  pour gagner ma vie  puis  rentré au usa et boum je vois mon nom partout avec le surnom ( " the beast" la bete en Francais  )  je ne m'attendais pas a ça ," alors qu'il devais rentré au usa apres le show de catch  il restera finalement 4 ans au Japon " les japonnais aimé mon visage expressif et moi j'adore joué avec les cameras je deplaçais tellement de foule que j’étais obligé de marcher avec des garde du corps je vivais dans une prison doré je ne pouvais pas trop sortir dans les rues de Tokyo   ,  au Japon je recevais tellement de cadeau des fans  que j'avais rempli 3 chambres de ses cadeaux, ya même une fois ils ont sortie une machine a sous avec mon portait dessus , j'en ai vendu  400 000 pieces  , quand vous gagniez  vous pouviez entendre mon rire sortir de  la machine , j'ai signé des gros contrats sponsoring  avec Casio  G- Shock et les briquets Zippo . j'avais mon nom sur plus de 400 produits derivés ,  Jouets, Peluches, Figurines,  Nouilles Bob Sapp. Céréales Bob “The Beast” Sapp . barre chocolat Bob Sapp. Pop Corn Bob Sapp , je gagnais plus avec les produits vendu que mes combats . C’était une vie fatiguante, les entrainements, les combats, les pubs, les émission de tv Japonnaise ou on m’invitait pour faire le show,  c'etait une vrai travail au quotidien. On dit que le succès et la meilleur vengeance je peux dire aujourdhui que j'ai eu ma revanche sur la NFL.

au Japon Bob Sapp  deviendra millionnaire ( combats, sponsors, publicité tv ) .

Au Japon, il a fait de bons combats, contre Hoost, Lebanner, Minautor, pas mal de japonais etc. 

Un super palmares jusqu'en 2007, aussi bien en mma(9-3) qu'en kickboxing(10-4 en 2005). Sans rire, il était vraiment effrayant !!!

Je me suis penché sur la question pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé, je vous fais une traduction succincte de ce que j'ai lu :

En fait, dès qu'il a quitté le K-1, il a commencé à perdre tous ses combats, Cro cop, pense même qu'il les perd volontairement. Selon Bob Sapp, il était mieux payé au K-1, et là, il a pas envie de risquer sa vie et de prendre trop de coups pour des petits chèques. Il dit qu'il réussit sa carrière car il gagne de l'argent. Et s'il gagne de l'argent sur un combat, c'est un bon combat (perdu).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un match de tag-team en MMA de la ZST avec deux futur légendes ,notamment le démon des clefs Masakazu Imanari  et le spectaculaire kick boxeur lithuanien Remigijus Morkevicius.

La ZST est une fédération peu connu en dehors du Japon , si je me souviens bien c'etait aussi une ancienne fédération de Puroresu avec des règles en MMA très spécifique ( je crois que c'est la seule à avoir proposer du tag team en mma ) et assez limité pour éviter les grosses blessures ( quand on voit la fin de ce combat ....)  et favoriser la technique .

Kappa peut ètre tu pourrais nous éclaircir sur la question ?

Un combat et des règles assez étranges puisque comme on le voit Imanari et Yano n'ont pas de gants et coudières donc ils ne pouvait certainement pas utilisé le pied-poings et qui se finit avec des clefs de jambes les plus douloureuses que j'ai en mma . Un Imanari au sommet de sa forme avec son grappling si spéciale et si spectaculaire , avec lui on avait toujours l'impression que c'était si facile de faire une clef de jambe .

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour tout le monde ,

( j'espère que vous êtes en sécu vous et vos proches ? courage )

L'un des combats de légende c'est Crocop Vs Eliamenko F. parce qu'à l'époque c'était mes deux combats préférés et c'était un combat attendu par tout les fans du pride (dans ma mémoire) :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant la grande époque du vale tudo, au milieu des années 90, les événements se multipliaient : événements régionaux, nationaux, internationaux. Cette grande époque vient de l'opposition entre les protagonistes de la luta livre contre ceux du jiu jitsu, qui organisèrent des événements retransmis à la tv dans les années 80, où les 2 écoles s'affrontaient. (il y a avait déjà eu des combats de Vale tudo avant avec les Gracie notamment, Zulu et d'autres pratiquants de luta livre, qui avaient déjà réussi à vaincre des Gracie).

Les combattants pouvaient rapidement acquérir une certaine notoriété car ils pouvaient faire des combats réguliers, qui prenaient souvent la forme école vs école, ou la forme de tournoi. Les 2 écoles stars étaient la luta livre et le jjb. La boxe chinoise et le karate prenaient régulièrement des branlées mémorables... Ensuite, d'autres écoles viennent se greffer avec succès, comme la chute boxe, plus basée sur le striking. 

Bref, c'est dans ce contexte que certains champions "locaux" émergent, du jjb à la luta livre en passant par la capoiera ou la chute boxe.

Un des évènements les plus spectaculaires de l'histoire du Vale tudo et le Brazilian Valetudo Fight 6, où (d'après mes souvenirs, donc, pas sûr à 100/100), il y a 3 tournois de 8 combattants : lourds, moyens, légers. C'est le championnat du brésil. Il y a notamment la participation de Wanderlei Silva dans un combat engagé !!!

Mais le combat le plus intéressant est la finale du tournoi des moyens opposant Jose Pele Landi à Jorge Macaco Patino, un combat tout simplement incroyable, où tout y passe, gros takedowns, Gnp, Striking, soumission, moiments anti sportifs, et moments wtf... Je ne pense pas qu'on revoie un jour un fight aussi déjanté !!! Rien que le staredown début du combat est incroyable.

Jorge Macaco Patino est un combattant redoutable de jjb qui a gagné 16 combats en 1 an (il est sorti vainqueur de 5 tournois, et a perdu en finale du 6e), qui s'est donc fait une sacrée renommée.

Pele est un combattant de muay thai qui a moins d'expérience, et il arrive au tournoi avec 4 victoires, mais il a aussi une certaine renommée, car ses victoires sont très spectaculaires, dans un style muay thai bien adapté au mma (très rare à l'époque).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, STAROS a dit :

J'ai assisté à mon 1er gala de kempokan (en gros du MMA en gi) en 2001 sur Paname. La plupart des combats etaient en classe B (pas de coups de poings au visage mais stomps et penaltys autorisés) mais le mais event etait en A (coups de poings au visage autorisés). L un etait de haute tension ( Bas Rutten academy à l epoque) et l autre s est présenté comme pratiquant de jujitsu, full contact et capoera. Il m a ete rapporté que ce dernier faisait le fanfaron durant les recommandations du combt et puis il y a eu ça... 

J'etais au bord du ring... Et j'ai été choqué...                                                      

 

Un combat vraiment très impressionnant, sans doute un des plus violent en France.... Le seul que j'ai réussi à trouver sur ces compets. Bref, ça fait un moment que je cherche des images de ces compétitions, les ultra fight  Kenpokan, avec les Mihoubi, Temmar, Saioni mais c'est carrément introuvable sur le net...

A cette époque j'étais du côté de Nice et on était servis avec les compétitions internationales de karate Shidokan, le tournoi des ceintures d'or en Pankido, et les compétitions de kenpokan... Finalement, il n'y avait pas de mma en France, et c'était carrément pas un cadeau pour les compétiteurs qui s'affrontaient sur des tournois avec des règles parfoizs très très (trop) libérales.

J'ai le souvenir d'un gars qui en avait étranglé un autre avec sa ceinture... Sans parler des pénaltys et stomps autorisés au pankido, les combats au finish, les tueurs venus de l'Est au Shidokan...

Edited by strikeufc

Share this post


Link to post
Share on other sites

AAh tant de souvenirs remontent à la surface, que ce soit du pride fc ou du dream fc; dont je ne loupais aucun des events...

Mon premier post sera pour un combat du pride shockwave 2004, entre Anderson Silva et Ryo Shonan. Un combat vraiment intense, sans temps mort. Et pour moi l une des plus belles victoires par soumission avec ce geste incroyable de Ryo qui "tacle" Anderson Silva pour lui placer une clef de cheville.... Enorme et un souvenir impérissable pour moi....

Vraiment allez voir ce combat sur YouTube, l un des plus beaux du pride et pourtant pas le plus connu (ou reconnu comme tel....).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 4/5/2020 à 12:40, strikeufc a dit :

Un des évènements les plus spectaculaires de l'histoire du Vale tudo et le Brazilian Valetudo Fight 6, 

Merci strikeufc 

c’est vrai que 24 combats sur la soirée c’était fou, 

Là où la realite dépasse la fiction 🤩 super tournoi qui a créée les légendes , magnifique !

Edited by MB alias Mboris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05.05.2020 à 23:16, strikeufc a dit :

Un joli combat avec un gros rythme. Les genoux piquants d'Overeem contre les scuds de Liddell.

En y repensant, je ne sais pas si beaucoup de combattants ont affronté autant de tops qu'Overeem, qui a quand même eu des oppositions contre Werdum, Hunt, Dos Santos, Ngannou, Miocic, Arlovski, Struve, Nelson, Blaydes, Oleinyk, Rothwell, Mir, Lesnar, Fujita, Goodridge, Cro cop, Vovchanchyn, Buentello, Rua, Kharitonov, Minotauro, Arona, Belfort en mma... C'est incroyable, mais ça devient complètement hallucinant quand on sait qu'il a été confronté aux meilleurs en kick aussi : Aets, Saki, Spong, Hari, Feitosa, Bonjaski etc...

Alors son palmares est loin d'être parfait, mais il reste un combattant très spectaculaire et met systématiquement ses adversaires en danger. 

Alala, j'étais pour Overeem à cette époque, il avait autant l'avantage technique, qu'il manquait de cardio et de menton!

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Manoushlight a dit :

Parmi les combats mémorables pour les fans comme moi de Bas Rutten. Il y la trilogie contre Franck Shamrock.

Bas Rutten venait du Muay Thai ou il était loin d'être mauvais, il me semble qu'il a fait 34-0 en muay. Ayant fait également du taekwondo, il était clairement très dangereux en stand up à son arrivée au pancrace. Comme au pancrace attraper la corde engendre une remise à 0, Bas s'en sortait avec cette technique pas très technique lorsqu'il était au sol. Si je me souviens bien sa deuxième défaite contre Ken Shamrock fut son déclencheur pour améliorer sa technique au sol.

Lors du premier affrontement contre Franck son frère, le combat fut très serré, mais Franck gagna dans une décision controversée. Il est notamment reproché des erreurs d'arbitrage qui ont pu faciliter la victoire de Franck. Leur second combat est quant à lui gagné par Rutten, mais là aussi l'arbitrage n'était pas parfait.

Le troisième combat venait mettre un point final à cette rivalité et voir qui serait le vrai king of pancrace. Bas avait battu Mezguer, Maurice Smith et Funaki, et Franck avait également battu Funaki et Suzuki, les deux semblaient les plus fort de la caté, leur troisième affrontement était donc très attendu.

Et à raison ce fut l'un des affrontements le plus marquant du pancrace en poids lourds :

Bas Rutten privilégie le stand up, alors que Franck cherche la lutte et le grappling. C'est au bout d'une guerre très intense que Bas Rutten gagne par arrêt du docteur.

Les deux étaient de sacré athlètes à l'époque et très complet  , tellement en avance sur leur temps . Je me souviens dans la biographie de Ken shamrock , il expliquait que ce troisième combat pourtant épique avait été gaché par la blessure de frank...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



© IKUSA 2003 - 2020 tous droits réservés

×