Jump to content
  • Sign in to follow this  

    Exclu Ikusa: Interview de Keiichi Sasahara, directeur du DREAM!!


    Kappa
    Par Akira « Kappa » HATTORI pour IKUSA (www.ikusa.fr)
    akira@ikusa.fr

    [b][size="4"]
    Interview de M.Keiichi SASAHARA, directeur du DREAM.[/size][/b]

    Successeur de la défunte organisation PRIDE, le DREAM est en passe de boucler sa 3ème année d’existence. Une année difficile durant laquelle l’organisation a été confrontée à des difficultés financières ainsi que certains problèmes sportifs liés en grande partie aux retards pris dans l’annonce des combats. Keiichi Sasahara, directeur du DREAM a réussi à gérer cette situation pour organiser les meilleurs events possibles et sans baisser les bras. Cet ancien responsable de la communication du PRIDE depuis les débuts en 1997 a vécu les meilleurs périodes du MMA japonais à la situation d’aujourd’hui et porte sur ses épaules le destin d’un MMA japonais qui se porte mal.

    Il nous livre en exclusivité pour Ikusa, et avec toute sa sincérité, ses impressions sur la situation actuelle du MMA japonais, les solutions ainsi que pour la première fois dans une interview ses points de vue vis-à-vis de l’interdiction de la pratique du MMA en France, et ceci avec passion.


    [URL=http://img839.imageshack.us/i/img8752t.jpg/][IMG]http://img839.imageshack.us/img839/6060/img8752t.jpg[/IMG][/URL]


    [i][b][color="#FF0000"][size="5"]« Le MMA japonais a certes perdu de son influence… »[/size][/color][/b][/i]

    [b]IKUSA : Comment jugez-vous l’état actuel du MMA japonais qui semble en déclin ?[/b]
    Keiichi .SASAHARA : Je pense que le pic de popularité du MMA avait été atteint lorsque le PRIDE était une référence incontournable au Japon mais aujourd’hui il ne reste plus que quelques dixièmes de ce succès. Mais concernant cette situation je ne suis pas pessimiste.

    [b]IKUSA : Vous avez connu la période PRIDE (M.Sasahara était l’ancien responsable des relations publiques de la défunte organisation PRIDE) et la période DREAM, quelle est la plus grosse différence ?[/b]
    K.S : Je pense qu’il y a des différences à tous les niveaux, aussi bien d’un point de vue économique que la ferveur des fans qui s’est estompé. Par rapport à la meilleure période je suis sûr qu’il y a eu un déclin mais il faut voir deux choses :
    - il faut regarder de manière objective la situation et c’est notre travail de réfléchir comment animer concrètement cette situation.
    - les gens idéalisent souvent le passé et les souvenirs d’une certaine époque (du PRIDE) et cela ne sert vraiment à rien ; autant regarder la réalité en face et faire des efforts pour rendre meilleur.

    [color="#FF0000"][size="5"][i][b]« Attaquer un nouveau marché du MMA : la Chine »[/b][/i][/size][/color]

    [b]IKUSA : Tenter d’apporter des solutions nouvelles en faisant face à la situation réelle, nous avions pu voir ça dernièrement grâce à votre nouveau partenariat avec PUJI Capital (en juillet dernier le DREAM et le K-1 ont signé un accord de sponsorship avec cette entreprise chinoise pour un montant de 230 millions de dollars sur les 5 ans). Que nous préparez-vous encore comme surprise ?[/b]
    K.S : D’abord je pense que pour tout ce qu’on peut entreprendre une base financière devient nécessaire et c’est en partie pour cela que nous avions bien entamé les négociations avec PUJI Capital. C’est une entreprise chinoise qui rassemble plusieurs entreprises, pas seulement en rapport avec le MMA, qui investissent dans un nouveau marché asiatique puissant et médiatisé comme la Chine. Et nous voudrions pouvoir créer quelque chose à partir de là.

    [b]IKUSA : Concernant PUJI Capital, cette entreprise est vraiment mystérieuse. Peu de monde connait leur existence et même en cherchant sur le net les informations se font rares.[/b]
    K.S : C’est une entreprise chinoise correcte très fiable. Disons qu’en Chine il existe une certaine gestion fiscale de la part du gouvernement et, bien que PUJI possède plusieurs activités économiques, le pouvoir du pays est très fort et empêche de les pratiquer librement comme au Japon ou en France. Mais il s’agit bien d’un groupe reconnu et recommandé par le gouvernement chinois.

    [b]IKUSA : Le DREAM 16 sera donc le premier event après l’injection des fonds par PUJI Capital ?[/b]
    K.S : Ce n’est pas vraiment cela. PUJI n’injecte pas directement les fonds mais rassemble des investisseurs et entame des discussions avec eux afin de rassembler les fonds nécessaires. Pour le moment nous ne sommes qu’à un stade où l’on présente le K-1 et le DREAM à ces investisseurs et les fonds ne sont pas encore là. Bien évidemment les investisseurs sont intéressés par le K-1 et le MMA mais ils se demandent ce que ces sports peuvent devenir dans le futur, et c’est pour cela que M.Tanikawa (directeur de FEG, société propritétaire du K-1) se rend en ce moment même en Chine afin d’expliquer tout cela. Ca prendra un peu de temps.

    [b]IKUSA : Quand les négociations devraient-ils aboutir ?[/b]
    K.S : Concrètement nous ne savons pas encore. Nous espérons juste que les négociations aboutissent le plus rapidement possible..

    [b]IKUSA: L’UFC a récemment obtenu un énorme fonds d’investissement grâce au Prince d’Abu Dhabi et le DREAM s’est associé avec PUJI. Pensez-vous que le marché asiatique prend de plus en plus d’importance avec ces deux gros financements ?[/b]
    S.K : Plutôt que l’Asie je dirais la Chine, je suis persuadé que la Chine et surtout la ville de Macao deviendra un lieu central du MMA. L’UFC organise leurs events dans des gros hôtels de casinos telles que le MGM de Las Vegas et je pense que les gros hôtels de Macao commenceront à organiser des gros spectacles internationaux comme le Cirque du Soleil ou des events de MMA.

    [b]IKUSA : Pensez-vous organiser un DREAM à Macao dans ce cas là ?[/b]
    K.S : Nous aimerions bien en organiser un jour et nous pensons même qu’il faut en organiser un.

    [b]IKUSA : Il avait été question pendant un moment d’organiser un event du DREAM en Corée. Qu’en est-il devenu ?[/b]
    K.S : Nous avions effectivement prévu d’en organiser au mois d’avril de cette année mais nous n’avions pas pu tout préparer à temps et cela reste en stand-by pour le moment. Nous avions aussi réfléchi aussi à organiser un event en automne mais la situation n’est pas aussi facile. En fait, pouvoir organiser un event en Corée signifie que le DREAM possède des arguments pour pouvoir l’organiser également en Chine.

    [color="#FF0000"][size="5"][i][b]« L’annonce de nos combat a souvent du retard mais cela est inévitable pour créer des stars »[/b][/i][/size][/color]

    [b]IKUSA : Concernant les retards répétés pour l’annonce des combats, pouvez-vous nous donner quelques explications et nous dire quels sont les points difficiles à réaliser dans les négociations avec les combattants.[/b]
    K.S : En premier lieu, et pour en revenir encore à la question financière, si nous avions des combattants sous contrats d’exclusivité il serait plus facile d’opposer untel à un autre, et donc si un combattant a un contrat avec les Etats-Unis et qu’on lui propose un combat il nous mettra inévitablement sur la balance et cela retarde réellement les négociations.

    [b]IKUSA : Pour quelle raison ne voulez-vous pas faire signer des contrats d’exclusivité mondiale comme à l’UFC ?[/b]
    K.S : Pour la simple raison qu’un contrat d’exclusivité couvrant le monde entier couterait beaucoup plus cher. Mais si on y réfléchit bien l’autre facette d’un contrat d’exclusivité signifie un contrat sur le long terme et parfois pour un combattant qui attendrait longtemps cela peut constituer un handicap.

    [b]IKUSA : Actuellement quel genre de combattants cherchez-vous à travers le monde et dans quelle catégorie de poids étant donné que le DREAM tourne actuellement autour de poids légers (Light et Feather Weight) ?[/b]
    K.S : C’est vrai, c’est pour cela que nous aimerions organiser plus de combats de poids plus lourds et rassembler des combattants autres que japonais, en comptant bien évidemment les français. En comparant avec l’UFC je pense que le MMA japonais est un environnement facile à s’intégrer pour un combattant étranger car le public n’est pas uniquement pro-américain; si un combattant est bon les fans l’encouragent quelque soir sa nationalité. Je trouve que c’est le très bon coté du public japonais et c’est pour cela que nous voudrions ramener des combattants de différents pays et former « une star ». Je pense que pour faire avancer les choses une star étrangère est nécessaire.

    [b]IKUSA : Pensez-vous avoir réussi justement à créer « une star » durant les 15 premiers DREAM ?[/b]
    K.S : Pas encore, nous ne sommes encore qu’à une étape intermédiaire.

    [b]IKUSA : Vous ne considérez alors pas encore un combattant tel que Shinya Aoki comme une star ?[/b]
    K.S : Non, pas encore. C’est loin d’être le cas, nous avons un objectif beaucoup plus élevé. Nombreux sont les combattants japonais qui peuvent le devenir comme Aoki, Kawajiri, Kid, Tokoro ou Sakuraba mais ce que nous voulons c’est une star qui rayonne et que tout le monde admirerait, mais la route est encore longue. Nous voulons vraiment faire des efforts sur ce point.

    [b]IKUSA : Cherchez-vous alors plus des combattants encore inconnus avec du potentiel ?[/b]
    K.S : En partie mais s’ils n’arrivent pas à animer le DREAM ils ne pourront jamais passer à une étape supérieure. Donc pour cela, et j’insiste, il faut que les combattants puisse mettre l’ambiance avec de beaux combats pour que les gens voient ce que le DREAM est capable de faire. Cependant pour cela nous devons tous mettre notre bonne volonté.

    [b]IKUSA : On entend souvent dire que le DREAM utilise toujours les mêmes combattants comme Tokoro ou Miyata (tous deux apparus au DREAM 15 et qui combattront au DREAM 16), qu’en pensez-vous ?[/b]
    K.S : Il ne faut pas que le DREAM devienne uniquement une place pour les combattants japonais, et je pense que la présence d’une « star » étrangère est primordiale. C’est pour ça que par exemple si Karl Amoussou avait gagné son combat contre Kazuhiro Nakamura… Vraiment, je comptais le mettre en avant progressivement… C’est dommage que ce que l’on désire ne se concrétise pas dans la réalité ; ce n’est pas facile.

    [b]IKUSA : Pensez-vous que pour booster le MMA japonais le partenariat avec d’autres organisations est nécessaire ? Le DREAM seul ne suffisant pas il y a eu des accords avec le Strikeforce ou encore le FURY FC au Brésil.[/b]
    K.S : Euh… Avec le Fury FC ça a disparu (rire). Enfin pas vraiment disparu mais on a eu l’occasion de leur prêter un combattant pour un de leurs events comme Takashi Otsuka. Non non, nous avons une bonne entente et nous voulons à la base nous entendre avec tout le monde. En fait le Japon, pour beaucoup de combattants est un endroit où ils veulent combattre au moins une fois, du moins c’est l’image qu’ils ont, et nous voulons entrer en contact avec plusieurs combattants et organisations de différents pays pour coopérer.

    [img]http://mmajunkie.com/dyn/images/executives/keiichi-sasahara-2.jpg[/img]

    [color="#FF0000"][size="5"][i][b]« Le MMA, la France, Zidane, Jérémie Janot et Teddy Riner,…»[/b][/i][/size][/color]

    [b]IKUSA : Vous savez probablement que le MMA est interdit en France…[/b]
    K.S : Depuis quand ? Depuis le début non ? Et même la diffusion TV, non ?

    [b]IKUSA : Oui effectivement c’est interdit depuis le début par une directive de l’Union Européenne que la France a respectée à sa manière. Le MMA jouit vraiment d’une mauvaise image (violence, mauvaise pour l’éducation,…) à tel point que le CSA a interdit sa diffusion sur les chaînes de TV. [/b]
    K.S : Ah oui je vois, c’est intéressant et dommage en même temps…

    [b]IKUSA : Avez-vous alors une solution ou une idée pour que le MMA puisse être légalisé un jour en France ?[/b]
    K.S : Je pense que le plus facile serait qu’il y ait une star nationale dans ce sport, c’est vraiment cela qui fera bouger les choses.

    [b]IKUSA : Ce n’est pas si facile que cela dans la réalité car la politique et les fédérations d’autres sports s’en mêlent également.[/b]
    K.S : Non mais par exemple si un médaillé d’or en judo connu du grand public en France se reconvertit en MMA, ou encore, je ne sais pas un pilote de Formule 1 ou d’une autre discipline se met au MMA tout peut changer. Je prends un exemple impossible mais si Zidane adorait le MMA et qu’il demande à combattre une fois alors le pays entier voudra voir cette star et sa reconversion dans cette nouvelle discipline.

    [b]IKUSA : A propos de footballeur, en France il y a un gardien de but de haut niveau, grand fan de MMA, qui porte le même tatouage que Wanderlei Silva à l’arrière du crâne et qui pourrait se reconvertir en MMA après le foot.[/b]
    K.S : C’est génial et impressionnant, il faut vite le faire venir en MMA…

    [b]IKUSA : Sinon le champion de judo Teddy Riner avait brièvement évoqué une reconversion en MMA…[/b]
    K.S : Je me demande si la fédération de judo laisserait partir un jeune champion…

    [color="#FF0000"][size="5"][i][b]« C’est vraiment dommage que le public français ne puisse pas profiter d’un si beau sport »[/b][/i][/size][/color]

    [b]IKUSA : La situation en France n’est vraiment pas évidente…[/b]
    K.S : Mais vous savez, au Japon aussi lorsqu’on a monté le PRIDE pour la première fois il y a eu des voix de protestations qui se demandaient comment ce serait possible de diffuser une telle barbarie sur une chaine hertzienne. Et en 97 nous étions allé voir les chaines de télévision pour présenter notre projet en insistant sur le fait qu’un combat entre Rickson Gracie et Nobuhiko Takada qui étaient les représentants du Brésil et du Japon, attirerait sans aucun doute un très large public. Et à ce moment là, la chaine de télévision ne nous a même pas pris au sérieux. Et à l’époque la diffusion s’est uniquement faite en Pay Per View mais petit à petit les gens ont commencé à suivre le MMA et se sont rendus que c’était une discipline impressionnante. La diffusion en Pay Per View s’est fait durant trois ans et puis à un moment une personne nous a demandé de pouvoir retransmettre le PRIDE sur une chaine de TV nationale (Fuji TV) pour la première fois.

    [b]IKUSA : Je vois que le PRIDE également avait connu un parcours semé d’embuches.[/b]
    K.S : Oui, c’est pour cela qu’en fin de compte je disais que la présence d’une star connue en tant qu’outil de promotion n’est pas une mauvaise chose. Je ne sais pas si c’est très réaliste mais le raccourci, même si cela semble un long parcours, est de continuer à organiser des events ; c’est la seule manière pour nous de continuer à progresser.

    [b]IKUSA : Pour en revenir à l’exemple de Zidane, vous estimez qu’il est préférable qu’une « star » déjà existante se reconvertisse au MMA et non qu’une « star » naisse de ces events ?[/b]
    K.S : Exactement, il faut introduire un grand nom pour que l’impact soit le plus gros possible. Vraiment personne ne sait vraiment ce qui peut se passer un jour…

    [b]IKUSA : Avez-vous des contacts avec des organisations ou des équipes françaises ?[/b]
    K.S : En fait, en Europe le MMA n’a pas vraiment d’organisations comme le Strikeforce qui organisent régulièrement des events donc ce n’est pas facile de créer des alliances. Par exemple le KSW en Pologne organise des petits events et on essaye de voir encore pendant un an ou deux s’ils arrivent à en organiser régulièrement et d’ici-là des stars pourraient émerger. En France nous n’avons pas vraiment de contacts…

    [b]IKUSA : Il ya une règle spéciale du nom de « Pancrase » en France où les frappes au sol sont interdits […] et beaucoup de personnes tentent d’organiser des events pour promouvoir le MMA.[/b]
    K.S : C’est la règle KoK du Rings on dirait… Ca n’a pas l’air facile en France mais c’est vraiment très important que les gens se mobilisent et tentent de faire bouger les choses. L’UFC aussi au début avait eu du mal à organiser leurs events avec notamment les protestations des fédérations de boxe et de certains députés, mais bon ils ont persévéré et ont pu convaincre en continuant d’organiser leurs events sans baisser les bras. J’espère que ce sera pareil en France.

    [b]IKUSA : Merci pour vos mots d’encouragements.[/b]
    K.S : Mais c’est normal ! Le MMA c’est un vraiment un sport intéressant ! J’aimerais vraiment que le MMA soit légalisé en France parce que ce serait vraiment dommage de ne pas pouvoir regarder une chose aussi passionnante ! Je n’ai pas la force faire légaliser le MMA en France mais si je peux faire quoi que ce soit pour contribuer, ce serait avec plaisir ; vraiment bonne chance.



    Ajout: M.Sasahara vient d'envoyer un mail après avoir vu cet article.

    [quote]J'espère de tout coeur que le MMA réussira à s'implanter en France.
    Je pense que ce sera un chemin très difficile à surmonter mais ce serait vraiment un grand dommage pour le peuple français de ne pas pouvoir connaître une discipline aussi intéressante.
    Continuez à vous battre![/quote]
    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    Merci Kappa, et a Monsieur Sasahara de nous donner son point de vue. Il avait des progés pour Karl apparement, j'espere qu'il va pouvoir relever la bar !

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Merci kappa!
    Trés interressant son point de vu sur le MMA en France, d'ailleurs c'est vraiment sympa de sa part d'entendre des mots d'encouragement.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites


    Guest
    This is now closed for further comments

  • Sujets



© IKUSA 2003 - 2020 tous droits réservés

×