Jump to content
  • Sign in to follow this  

    Dernière sortie pour Rumina Sato


    Kappa
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    Je m'étais offert à l'époque le dvd pour les 10 ans de sa carrière (je l'ai toujours d'ailleurs). C'est dingue qu'il a combattu encore pratiquement 10 ans après ça.

    C'est rare des combattants qui ont une aussi longue carrière et qui refuse d'aller combattre dans des organisations où il y a de l'argent.

     

    ça restera pour moi une légende de ce sport et l'un des combattants les plus spectaculaires.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites


    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

  • Sujets



© IKUSA 2003 - 2018 tous droits réservés

×