Jump to content

KenOh

Moderateur
  • Content Count

    3,140
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    30
  • IKU

    500 [ Donate ]

Reputation Activity

  1. Like
    KenOh reacted to aka in PATRICE QUARTERON M'AIME   
    tu dis n'importe quoi mec....
    qui de JLB, Kongo ou Tony a refusé?
    Personne! Met le combat en place!
    D'ailleurs pour info PQ a refusé un combat contre Tony pour une bourse plus que respectable!
  2. Like
    KenOh reacted to Kappa in K-1 et MMA au Japon en 2010   
    Par Akira "Kappa" HATTORI
    akira@ikusa.fr
    ----------------------------------------------------------------------------
    L'année 2009 vient à peine de s'achever avec le traditionnel Dynamite!! qu'il faut penser à ce qui se passera en 2010.
    Au niveau du MMA et K-1 au Japon l'année promet déjà d'être... mauvaise!
    Pourquoi tant de pessimisme alors que nous venons enfin d'assister à une réunification du MMA japonais entre les deux organisations rivales DREAM et Sengoku et qu'est ce que le Japon nous réserve cette année?
    Tout d'abord parlons K-1, car avant tout le sort du MMA est du pied-poing est lié en grande partie à FEG, société propriétaire du K-1 et du DREAM.
    Les organisateurs avaient affirmé qu'ils annonceraient le calendrier pour l'année 2010 dès la fin du Dynamite!!, soit le 1er janvier. Or ce jour là M.Tanigawa, président de FEG, annonce que les dates ne sont pas encore établies et que certains events auront lieu plus tard que prévu initialement.
    Ainsi l'event de K-1 qui chaque année a lieu en mars et qui donne le coup d'envoi de la saison se tiendra vers avril et le premier DREAM de l'année devrait se tenir vers fin mars.
    Fini les tournois satellites aux 4 coins du globe et fini le luxe de pouvoir se permettre d'organiser des combats à Las Vegas ou Hawaii. Cette année la situation financière du K-1 semble particulièrement difficile et les chiffres (ce n'est pas nouveau) sont dans le rouge sanguin. Il est temps de changer de politique et désormais les éliminatoires mondiaux seront organisés par les antennes du K-1 à l'étranger en partenariat avec d'autres organisations locales.
    Ce sera notamment le cas pour le K-1 éliminatoire Europe qui sera organisé avec l'aide du Bushido Luthiania.
    Au total seuls 3 ou 4 tournois devraient avoir lieu, sachant que depuis l'an dernier "It's Showtime" qui produisait les events en collaboration avec le K-1 en tant qu'éliminatoire Europe produit ses events indépendamment. Il faut aussi noter que le K-1 est en train de réfléchir à organiser la finale du tournoi World Grand Prix une fois tous les deux ans.
    AU K-1 World Max certains membres de l'encadrement du K-1 pensent déjà à faire combattre le jeune Hiroya contre des grands noms afin d'assurer l'après Masato, surtout en raison du manque de popularité du K-1 Koshien destiné à former les jeunes talents.

    Voici le calendrier de ce début d'année (cliquez sur certain pour avoir la carte):
    - 27 Février 2010, éliminatoire Europe K-1 World Max (Minsk, Biélorussie)
    - Février 2010, éliminatoire K-1 World Max Japan (Japon)
    - Mars 2010, éliminatoire Europe K-1 World Max (Pays-Bas)
    - 13 Février 2010, It's Showtime Prague (Rép.Tchèque)
    - 13 Mars 2010, It's Showtime Milan (Italie)
    - 28 Mars 2010, éliminatoire Europe K-1 WGP (Varsovie, Pologne)
    - 10 Avril 2010, éliminatoire Europe K-1 WGP (Lituanie)
    - Avril 2010, K-1 WGP 2010 (Japon)
    - 29 Mai 2010, It's Showtime Amsterdam (Pays-Bas)
    Certaines rumeurs laissaient entendre que des tournois éliminatoires allaient avoir lieu en France, Russie, Italie, Roumanie etc. mais rien n'a été confirmé pour l'instant. Le K-1 a fait revenir dans son effectif Maitre Ishii, fondateur du K-1 pour apporter un petit plus mais cela suffira-t-il à remonter le niveau et surtout à prospecter de nouveaux combattants.
    L'autre initiative du K-1 est une émission de télé réalité, une sorte de TUF sauce K-1 basé sur le modèle du Contender Asia mais qui ne sera diffusé qu'aux Etats-Unis.
    Il est vrai que le K-1 n'a pas de chance cette année avec les chaînes de télévision car un de leur plus gros sponsor, la chapine de télé coréenne XTM pourrait abandonner la retransmission TV en raison du désintérêt de plus en plus prononcé du peuple coréen notamment depuis l'imposture Hong Man Choi et le manque de star coréen. Ce serait alors un coup dur pour le K-1 d'autant plus que XTM a investi jusque là des dizaines de millions de dollars à FEG Korea pour organiser les events sur le sol coréens.
    Le K-1 pour tenter de faire remonter le niveau a décidé de revenir à la formule PRIDE qui sera malheureusement de faire combattre des combattants populaires d'autres disciplines et feront appel sans aucun doute à Shinsuke NAKAMURA, un catcheur très populaire au Japon et vainqueur le 4 janvier dernier du plus grand titre de catch japonais (face à un certain Takayama que l'on avait vu au PRIDE). Nakamura sera l'atout majeur du K-1 (il avait déjà affronter Alexey Ignashov en règle MMA par deux fois dont une défaite ultra violente sur un coup de genou) et affrontera, d'après les rumeurs, le champion Heavy Weight du K-1, Kyotaro MAEDA. Mais il se murmure aussi qu'il pourrait être le dernier adversaire de la carrière de MUSASHI.
    Cette nouvelle concernant Nakamura a été dévoilé par accident par M.Tanigawa sur Twitter en répondant à certaines questions et a même révélé (toujours par mégarde) qu'il préparait un combat entre Takashi SUGIURA, autre cactheur japonais qui n'a jamais fait ses preuves en MMA mais qui vient de remporter un titre important en catch, et... Jose CANSECO le ridicule baseballeur (et blague MMA de l'année 2009). Un combat qui avait été annoncée par un journal pour le Dynamite!! mais dont le K-1 voudrait réaliser cette année? Une histoire bizarre.
    Espérons que la recette marche, mais autant être ultra-pessimiste.
    ------------------------------------------------------------

    Le MMA n'est pas épargné par cette crise.
    Les deux organisations majeures que sont le DREAM et le Sengoku sont dans le rouge et les matchmaking sont très difficiles à établir. Ne serait-ce que pour illustrer cela un combattant qui a participé au dernier Dynamite!! s'est vu proposé de combattre l'an prochain contre un combattant de catégorie différente!! Et le DREAM a d'ores et déjà fait savoir que pur leur premier event deux combattants devraient changer de catégories.
    Le premier DREAM de l'année qui devait avoir lieu initialement en mars se tiendra en avril en fin de compte. Le K-1 compte organiser 6 DREAM dans l'année plus le Dynamite!! le 31 décembre 2010 mais pourrait revoir ce nombre à la baisse si le financement ne suit pas.
    Le Sengoku quand à lui a prévu d'organiser 5 events dans l'année, le premier en mars et les autres durant les mois de l'année impairs (donc mai, juillet, septembre et novembre) mais lui aussi est confronté à de graves problèmes financiers (plus que le DREAM d'après certaines sources) et pourrait ne pas finir l'année.
    Le seul espoir de faire remonter les côtes d'un marché du MMA dans une pente descendante serait de mettre en avant Ishii Satoshi mais au vue des prestations de son dernier combat et aussi en raison de la difficulté de mener une négociation avec lui ne serait-ce que pour un combat (apparemment son père est assez focalisé sur l'argent et demande beaucoup), cela constitue un obstacle majeur. Au Japon on parle d'une revanche contre Yoshida qui pourrait intervenir durant le mois de juillet mais rien n'est sûr, d'autant que l'ancien médaillé d'or de judo aux JO de Pékin se remet mal de sa défaite mentalement.
    Son adversaire du Dynamite!!, Yoshida, une des figures emblématique du judo et désormais du MMA japonais quand à lui a décidé qu'il ferait un combat en 2010, le dernier de sa carrière (il aurait voulu que celui contre Ishii soit son dernier mais il ne voulait pas empiéter sur le combat de retraite de Masato et a donc repoussé son échéance, d'où sa mauvaise humeur à l'annonce de la tenue commune du Dyanmite!!). Le DREAM et le Sengoku lui aurait fait des proposition pour son dernier combat mais il se pourrait également que cela se fasse dans un 3ème event, neutre, organisé par la société de management de Yoshida, J-Rock, qui s'est retiré de la gestion administrative du Sengoku en raison d'une différence de point de vue entre M.Kokuho, l'ancien responsable du Sengoku (contre l'organisation en commun du Dynamite!!) et les actionnaires de l'organisation (pour un rapprochement des deux organisation). Donc peut être une 3ème organisation pourrait voir le jour.
    Que va nous réserver cette année 2010?
  3. Downvote
    KenOh reacted to FDT in Suivez les résultats de l'UFC 108 en direct sur ikusa   
    Personne aurait un liens directe en mp pour moi svp?
  4. Downvote
    KenOh reacted to kissifrot in Suivez les résultats de l'UFC 108 en direct sur ikusa   
    un lien siouplait les ikusiens . les amis j'ai parié sur yvel et sur thiago silva premier compte sur unibet ils doublent mes paris autant dire que je suis en trance lol
  5. Like
    KenOh reacted to Vent-d'est in Toute l'équipe d'ikusa vous souhaite un joyeux noël   
    bonne fête et une pensée à tous les gens qui souffrent et ceux qui sont partit trop tôt.
    Comme c'est la fête ce soir ,rions:




  6. Like
    KenOh reacted to Kappa in Ikusa résultat: K-1 WGP 2009 Final   
    Par Akira « Kappa » HATTORI
    akira@ikusa.fr
    Photos Courtesy : Daniel HERBERTSON
    Danielherbertson.com
    daniel@danielherbertson.com
    ---------------------------------------------------------------------------------
    La finale tant attendue du K-1 World Grand Prix est sans contexte l’événement pied-poing le plus attendu de l’année. Comme tous les ans le Yokohama Arena est pris d’assaut par les fans impatients de voir leurs combattants favoris fouler le ring et donner leur maximum afin de remporter le tournoi dont le niveau semble de plus en plus relevé au fil des années. Cette fois-ci encore, et malgré un contexte peu avantageux pour le K-1 avec une année de crise financière et l’annulation de plusieurs tournois dans le monde, le casting semble être de taille avec en plus des invités du monde du MMA en la personne d’Alistair Overeem dans le tournoi et Sergei Kharitonov dans les combats de réserve.

    Jusqu’au dernier moment le K-1 a eu peur. Jérome Le Banner qui devait arriver initialement le jeudi aurait retardé de son plein gré son voyage d’une journée pour n’arriver le lendemain qu’à 19h. Stratégie pour minimiser le décalage horaire pour les officiels ou manque de motivation pour les rumeurs de couloirs ? Quoi qu’il en soit JLB a loupé la conférence de presse générale et pourtant obligatoire selon le contrat avec le K-1, et pourrait donc écoper d’une sanction, probablement financière sur ses primes de combats.
    Il se murmurait également que Semmy Schilt ne semblait pas dans un bon jour la veille du tournoi et que Bonjasky serait blessé mais rien de tout ça n’a pu être vérifié ou confirmé.

    Il s’agira dans tous les cas d’un tournoi placé sous le signe de la Golden Glory qui envoie tout de même 6 de ses combattants dans ce tournoi (Overeem, Karaev, Schilt, Zimmermann dans le tournoi principal et Kharitonov et Saki en réservistes) et désirent avant tout dédier un éventuel titre de champion à Vitali MITU, un jeune combattant de la Golden Glory Roumanie, décédé le 19 novembre dernier pendant un entrainement en raison d’un virus.
    Mais la Golden Glory Gym n’est pas le seul touché par un drame, le Mike’s Gym, terrain d’entrainement de Badr Hari, ultra favori de ce tournoi, a brulé il y a de cela une semaine avec tous les trophées et ceintures. Hari aura pour mission de ramener son premier titre en attendant la reconstruction du Gym et d’orner les nouvelles étagères avec un premier trophée.
    Le tournoi débute à 16h, heure locale, avec trois combats d’ouverture :
    60kg : Ryuji KAJIWARA bat Keiichi SAMUKAWA par décision unanime 3 à 0 (30-28 ; 30-29 ; 30-28).
    Heavy Weght : Singh « Heart » JAIDEEP Makoto UEHARA par KO au 2ème Round en 1 minute 36 secondes.
    Heavy Weight: Jan SOKOUP bat Tsutomu TAKAHAGI par decision unanime 3 à 0 (30-28; 30-27; 30-26).

    En prélude de ce tournoi Maitre Ishii, fondateur du K-1 en 1993 est annoncé comme directeur exécutif de ce tournoi, ce qui ravit le public, et présente une démonstration des règles de ce tournoi en compagnie de deux combattants. Pour rappel Maitre Ishii avait été écarté de l’organisation depuis une sombre affaire personnelle de détournement de fond il y a de cela quelques années. Le K-1, en proie à une certaine baisse de popularité a décidé de rappeler cette personne qui pourrait apporter un nouveau souffle.

    Le tournoi débute à 17h30 avec pour maître de cérémonie, le meilleur Ring Announcer du monde, Michael BUFFER, et sa célèbre phrase « Let’s Get Ready to Rumble !! », de quoi mettre d’entrée une ambiance de feu pour ce tournoi.
    Les combattants rentrent tels des gladiateurs un par un dans l’arène ; les lumières, feux d’artifices et colonnes de feu fusent pour les accueillir. Le public est au rendez-vous ce soir avec près de 17 600 personnes au Yokohama Arena pour assister à ce tournoi d’un niveau très relevé.

    Reserve Fight 1 : Peter AERTS VS Gokhan SAKI
    Le “vieux” ou plutôt le “veteran” Peter Aerts est present comme chaque année au K-1 World Grand Prix, à l’exception du fait que cette année sa place n’est pas dans le tournoi principal mais dans les combats de réserve, chose qui ne lui était arrivé qu’une fois par le passé mais la chance lui avait permis d’accéder dans le tournoi suite à une blessure d’un combattant et même d’accéder en finale (perdue face à Schilt). Cette année le K-1 n’a pas fait de cadeau à Aerts, qui avait pourtant livré une bataille de folie face à Zimmermann en mars dernier, en l’opposant à Alistair Overeem lors du Final 16. Pour ce combat de réserve Aerts aura pour adversaire un combattant à sa portée en la personne du turque Gokahn Saki, demi-finaliste l’an dernier mais qui n’a pu disputer les qualifications à cause d’une blessure. Aerts, qui semble avoir retrouvé la forme de ses débuts depuis ses retrouvailles avec son mentor Tom Harinck donnera son maximum pour s’imposer et tenter d’intégrer pour la 17ème fois consécutive le tournoi du K-1 World Grand Prix. Quand à Saki sa motivation principale reste la conquête d’un titre, lui qui n’a pu s’emparer du titre Heavy Weight du K-1 en mars denrier au détriment de Kyotaro. Un duel qui coûte cher.

    Round 1 : Saki attaque en premier, Aerts semble statique et se prend des jabs et des enchainements de coups de pied du turque. Saki continue son offensif avec des Middle Kicks, le hollandais riposte par des coups peu puissants. Saki défend bien et bloque la majorité des attaques d’Aerys puis utilise sa vitesse pour placer des coups de manière prudente. Aerts a mal géré ce premier round malgré un ou deux Low Kick peu convaincants.
    Score des juges : 10-9 Aerts; 10-10 Egalité; 10-9 Saki

    Round 2 : Aerts débute par un Middle Kick puis enchaine les punchs, Saki place un High kick puis plusieurs Low et ose même un coup de pied retourné . Aerts attaque avec une combinaison de crochets et retrouve son agressivité mais Saki tente de garder la distance en fermant la garde et en usant de ses Low Kicks. Après deux clinchs Aerts semble plus offensif et bloque un coup de pied retourné puis sur un échange de coups de poings, place un direct du droit en plein sur le visage de Saki. Premier Knock down du tuque qui se relève avec beaucoup de mal juste avant que le gong ne rententisse.
    Score des juges : 10-8 Aerts; 10-8 Aerts; 10-8 Aerts

    Round 3 : Aerts attaque ,avec des enchainements droite-gauche et quelques Kicks. La défense de saki ne marche plus et le turque prend plusieurs coups au visage. Malgré tout il tente de riposter par des timides coups de poings et surtout par une série de coups de poings et coups de pied retournés qui n’ont que peu d’impacts. Aerts enchaine les Low Kicks, Saki répond de la même manière, suivi par des coups retournés qui touche à peine le hollandais. La fin du combat devient un échange de coups sur place, poings pour Aerts et pieds pour Saki. Juste avant le gong final Saki tente un dernier coup de pied retourné sans conséquence.
    Score des juges : 9-10 Saki; 10-9 Aerts; 10-10 Egalité
    Aerts acclamé par tout le public japonais, reste bien une grande figure du K-1 mais à la fin du combat on apprendra qu’il s’est fracturé un os à la jambe.

    Victoire de Peter AERTS par décision unanime 3 à 0 (29-27 ; 30-27 ; 29-28)
    Quart de Finale 1 : Ruslan KARAEV VS Badr HARI
    Le premier combat de ce tournoi a un air de déjà vu. Hari et Karaev se sont déjà rencontrés à deux reprises par le passé et chacun de ces combats a été un régal pour les yeux. La première fois en 2006, lors du Final 16, Karaev avait battu Hari sur un coup assez litigieux (Hari était soi-disant à terre quand il a reçu le coup). Mais quelques mois plus tard, en 2007 lors de la demi-finale pour le titre Heavy Weight du K-1 le marocain a pris sa revanche sur un très beau retournement de situation en mettant KO Karaev qui lui avait pourtant mis un Knock Down quelques secondes auparavant ; un combat qui reste dans la légende du K-1. Pour cette 3ème confrontation l’envie de gagner se trouve plutôt du côté de Hari, qui ne demande qu’à gagner le titre qui lui a échappé l’an dernier suite à son comportement anti-sportif (piétiner Remy Bonjasky). Mais le défi Karaev semble être de taille, la vitesse sera surement le point fort de cette confrontation qui promet du spectacle.


    Round 1 : Karaev débute par des punchs, Hari contre les attaques puis se rue sur Karaev pour l’asséner de coups de poings avec des enchainements droite–gauche. Puis sur un échange intense au corps à corps, les deux combattants balançant des punchs à tout va, Hari place un crochet qui met Karaev à terre une première fois. Le russe se relève à 8 mais titube. Karaev semble coupé et se fait donc examiné par les médecins qui l’autorisent à repartir. Hari se précipite dans sa lancée pour achever son adversaire sur un nouvel enchainement et un crochet du droit fatal qui envoie Karaev au tapis pour la seconde fois. L’arbitre arrête le combat, Hari est le premier combattant qualifié pour les demi-finales à l’issue de sa victoire éclair en seulement 38 secondes et confirme son statut d’ultra-favori de ce tournoi.


    Victoire de Badr HARI par KO dans le 1er Round en 38 secondes.
    Quart de Finale 2 : Alistair OVEREEM VS Everton TEXEIRA
    Overeem, l’invité MMA de ce K-1 World Grand Prix. Un mois et demi après avoir enchainé deux combats en MMA (Ultimate Glory et DREAM 12) Alistair revient sur le ring du K-1, toujours aussi « affuté » et en pleine forme. En moins d’une année le hollandais a réussi à s’imposer par deux fois en règle K-1, face à Badr Hari et Peter Aerts et aurait même pu remporter une précieuse victoire sur Remy Bonjasky si un Knock Down ne l’avait pas pénalisé dans les dernières minutes du combat. Pour cette finale Overeem fait figure d’outsider et n’a cessé de narguer le K-1 durant les conférences de presse en affirmant que le MMA était plus difficile ; ce qui n’a évidemment pas plu aux combattants de la discipline phare du pied-poing. Son adversaire Texeira semble se rendre compte du danger et aurait préparé une stratégie basée sur les techniques de Karaté. Il devra donc tenter de résister au maximum à la puissance d’Overeem et de procéder par des attaques prudentes et surtout de défendre l’honneur du K-1.


    Round 1 : Texiera un poing en avant tente de garder la distance. Alistair frappe une première fois en transperçant la garde de Texeira. Après un clinch Texiera place deux Low Kicks mais Overeem se rapproche pour une tentative de clinch qui se transforme en un premier coup de genou dans les cotes de Texeira puis un second coup de genou du gauche sur le menton du brésilien qui s’écroule la tête en avant. L’arbitre arrête immédiatement le combat. Overeem accède en demi-finale mais le coin de Texeira ne semble pas être d’accord avec la décision.


    Victoire de Alistair OVEREEM par KO dans le 1er Round en 1 minute 06 secondes.
    Quart de Finale 3 : [/b]Jérome LE BANNER VS Semmy SCHILT[/b]
    Dernier tournoi pour Le Banner ? Du moins c’est ce qu’il aurait laissé sous-entendre lors d’une récente interview pour le K-1. Il faut dire que JLB a été plutôt mystérieux ces derniers temps. Après un combat de boxe remporté facilement mais sans la manière le 13 novembre dernier, plutôt que d’aller affiner son Stand-Up aux Pays-Bas chez Tom Harinck comme prévu initialement, il a préféré filer au Canada, au Tristar Gym, pour s’entrainer avec Georges Saint-Pierre, Rashad Evans et d’autres combattants prestigieux. Des rumeurs annoncent sa prochaine reconversion en MMA, et plus précisément à l’UFC. Donc une certaine perte de motivation par rapport au k-1 peut expliquer son arrivée tardive sur le sol japonais. Surtout qu’il aura en face un adversaire qui ne lui a jamais réussi, en la personne du triple vainqueur de l’épreuve, le géant hollandais Semmy Schilt. Ce dernier n’avait pu participer au tournoi l’an dernier et veut à tout prix s’imposer pour récupérer son titre, d’autant plus qu’il n’a jamais été vaincu ni même pris un Knock Down lors du tournoi finale en 3 participations. Jérome Le Banner arrivera-t-il à devenir le premier à vaincre le hollandais lors de la finale pour ce qui semble être sa dernière participation au tournoi, voir son dernier combat au K-1 ?


    Round 1 : Le Banner agressif attaque le premier avec des crochets au corps a corps et mène le combat dès le départ. Schilt place des fronts kick puis combine avec des Low Kicks avant de placer un Middle Kick dans le foie du français qui s’écroule en se pliant de douleur, premier Knock Down. Puis le combat reprend, Le Banner place un crochet du gauche mais Schilt résiste et place un Front Kick du gauche dans le ventre du français qui s’écroule, à genou, une seconde fois. L’arbitre arrête le combat, Le Banner est dépité, il quitte le ring aigri sans avoir réellement montré tout son potentiel bien qu’il avait pris l’ascendant. Schilt quand à lui accède en demi finale avec la manière.
    Le Banner dira en conférence de presse que ce ne sera pas son dernier tournoi cette année et qu’il continuera de combattre en K-1. Il justifie son arrivée tardive au Japon par le fait qu’il s’agissait là d’une stratégie pour lutter contre le décalage horaire.


    Victoire de Semmy SCHILT par KO au 1er Round en 1 minute 27 secondes.
    Quart de Finale 4: Errol ZIMMERMANN VS Remy BONJASKY
    Le tenant du titre Remy Bonjasky veut défendre sa ceinture de champion et la première étape passe par son combat contre Zimmermann, qui compte autant de défaites cette année que de victoires (défaite contre Bouzidi et Aerts et victoire contre Feitosa et Roche). Bonjasky veut surtout prouver que son titre acquis l’an dernier n’est pas dû qu’en partie à l’erreur et la bêtise historique commise par Badr Hari (ainsi que le talent d’acteur du hollandais) mais qu’il possède bien tout le talent et le potentiel pour conquérir un 4ème titre qui le placerait à égalité avec Ernesto « Mr Perfect » Hoost. Zimmermann quand à lui veut montrer qu’il est l’un des outsiders de ce tournoi et pour cela, a du se soumettre à un Cutting pour atteindre les 103kg (et privilégier donc la vitesse) au lieu de son poids normal qui tourne aux alentours des 100kg.
    Autant dire que les deux combattants ne s’apprécient guère et les étincelles ont déjà fusé lors de la conférence de presse de la veille.

    Round 1 : Le duel débute par un échange de Low Kicks puis avec un enchainement poings puis Low Kick de Bonjasky. Ce dernier feinte pour placer astucieusement ses Middle Kick et son genou, Zimmermann tente de riposter par un High Kick qui frôle la tête de son adversaire. L’échange devient de plus en plus serré avec des attaques plus puissantes de Zimmermann qui utilise d’avantage de coups de pied sautés. Bonjasky ne se laisse pas faire et gère bien le combat en esquivant les coups et en privilégiant les échanges à proximité. C’est d’ailleurs sur un crochet de la droite en contre que Bonjasky envoie son adversaire au sol pour un premier Knock Down à 30 secondes de la fin du round.
    Score des juges : 10-8 Bonjasky; 10-8 Bonjasky; 10-8 Bonjasky

    Round 2 : Les deux combattants s’échangent des coups au corps à corps en alternant pieds et poings avec une intensité rapide et agressive. Bonjasky esquive les larges crochets de Zimmermann tout en se prenant quelques jabs mais ne se laisse pas faire et tente de riposter avec deux High Kicks successifs. Zimmermann procède avec des crochets alors que Bonjasky place précisément ses Low puis ses Middle Kicks. Son adversaire rend la pareille et commence à placer d’excellents enchainements crochets droite-gauche puis Low kicks sur un Bonjasky qui ne peut que rester dans sa garde transpercée par quelques hypercuts.
    Score des juges : 10-10 Egalité; 10-10 Egalité; 10-9 Zimmermann

    Round 3 : Les deux combattants s’observent puis se rendent quelques petits coups en Kick essentiellement. Bonjasky tente de transpercer la garde de Zimmermann qui ne se laisse pas faire et rend Punchs et Kicks. Même poussé dans un coin Zimmerann semble avoir appuyé sur l’accélérateur et commence à contre-attaquer avec des crochets puis des Kicks sur Bonjasky. Ce dernier recule et se fait mener au coin par une avalanche de jabs de la part de Zimmermann, mais le gong final retentit.
    Score des juges : 10-9 Bonjasky; 10-10 Egalité; 10-10 Egalité

    Le Knock Down du 1er round semble avoir eu son effet, Bonjasky remporte le combat sur un score qui aurait pu être plus serré.
    Victoire de Remy BONJASKY par décision unanime 3 à 0 (30-27 ; 30-28 ; 29-28).
    Reserve Fight 2 : Daniel GHITA VS Sergei KHARITONOV
    Un membre de la Golden Glory en remplace un autre. Après le désistement de Chalid « Die Faust » sur une blessure (ce qui à lui seul est déjà arrivé au moins 4 fois par le passé au K-1), Cor Hemmers a décidé d’envoyer le russe Sergei Kharitonov pour la première fois sur le ring du K-1 après plusieurs années de combats essentiellement en MMA. Un défi pour le russe qui avoue s’être préparé depuis quelques temps en pied-poing, lui qui a disputé quelques combats de boxe en amateur, et avait notamment été sélectionné en équipe nationale du Tadjikistan. Après sa défaite contre Jeff Monson en MMA (au DREAM 8 en avril dernier) Kharitonov sera donc à l’affiche d’un duel contre le repêché des qualifications, le roumain Daniel Ghita. Ce dernier au terme d’un combat héroïque contre le triple champion Semmy Schilt avait connu sa première défaite en K-1. Cependant il reste l’un des grands espoirs du pied-poing et donnera sans aucun doute du fil à retordre au russe. Un combat d’importance moyenne par rapport au tournoi principal mais un combat que les fans du K-1 ne voudront rater à aucun prix.

    Round 1 : Kharitonov rentre sur son adversaire d’entrée en clinch puis se met en mode observation. Ghita frappe avec des Low Kicks mais Kharitonov insiste pour finir en clinch. Le russe n’a pas de garde et se prend tous les Low Kicks de Ghita, sa seule tentative pour attaquer est de se rapprocher du roumain pour le saisir sans vraiment lui donner de coups. Ghita balance les Low Kick a tout va puis sort un coup de genou, Kharitonov subit mais n’attaque toujours pas. Le russe commence a envoyer quelques crochets au corps mais le roumain continue de bloquer et d’envoyer ses Low Kicks. Mais la garde de ce dernier faiblit vers la fin et Kharitonov, grâce à de larges crochets arrive à placer ses coups à travers les bras de Ghita.
    Score des juges : 10-9 Ghita; 10-9 Ghita; 10-9 Ghita

    Round 2 : Khari attaque au corps et Ghita contre-attaque par des Low Kicks. Kharitonov insiste sur ses coups et balance de larges crochets dans la garde de Ghita avec peu d’esthétisme. Ghita frappe sans arrêt la jambe gauche du russe qui commence à prendre une couleur rougeâtre mais Kharitonov, sans se soucier envoie ses coups de poings dans le visage de Ghita qui feme bien sa garde. Kharitonov recule de plus en plus, sa jambe le lâche et tandis que Ghita continue de placer ses Low Kicks, se baisse et intente un Single Leg de MMA, ce qui lui vaudra un avertissement verbal. Ghita en profite pour asséner encore plus de Low Kicks jusqu'à la fin du round.
    Score des juges : 10-9 Ghita; 10-9 Ghita; 10-9 Ghita

    Round 3 : Ghita persiste et envoie ses Low Kicks sur la jambe gauche de Kharitonov dès la reprise puis enchaine sur une combinaison de crochets puis Low Kicks. Le russe semble souffrir, recule, se tourne sur lui-même et s’écroule. L’arbitre compte mais Kharitonov n’arrive pas à se relever à 10 et l’arbitre arrête donc le combat sur ce Knock Down. La stratégie de Ghita semble avoir été payante, tandis que Kharitonov semble gravement souffrir de la jambe gauche et se devra se faire transporter sur une civière.
    Les débuts de Kharitonov en règle K-1 ont été mitigés, daniel Ghita quand à lui confirme toutes ses qualités de combattant prometteur.

    Victoire de Daniel GHITA par KO au 3ème Round en 36 secondes.
    Demi Finale 1 : Badr HARI VS Alistair OVEREEM
    Un combat revanche pour Badr Hari qui avait perdu contre ce même Overeem en règle K-1 le 31 décembre dernier lors du Dynamite!! Le Gagnant empochera son billet pour la finale.


    Round 1 : Overeem se lance dès le début du combat sur un clinch pour ensuite pousser et projeter Hari par terre. Le marocain attaque à son tour avec un enchainement de punchs droite-gauche, Overemem tente le clinch mais Hari s’extirpe puis attaque au corps avec des punchs. Le néerlandais projette Hari mais ce dernier en se relevant place un direct du droit sur un contre et envoie Overeem au tapis. Premier Knock down, l’arbitre compte et le hollandais se relève à 8 avec beaucoup de mal. Il tente de combattre a nouveau mais Hari repart a l’assaut avec des crochets, des directs et des uppercuts. Overeem est malmené, puis dans la dernière minute du Round Hari enchaine une combinaison gauche-droite puis place un High Kick sur le visage d’Overeem qui recule puis s’adosse contre le coin et les cordes. Mais l’arbitre considère qu’il s’agit d’un second Knock Down et arrête le combat. La salle ayant assisté à une prestation de feu se lève pour exploser de joie.


    Overeem semble abattu et regagne les vestiaires, tandis que Hari s’impose avec la manière et prend sa revanche sur le néerlandais.
    Victoire de Badr HARI par KO au 1er Round en 2 mintues 14 secondes.
    Demi-Finale 2 : Semmy SCHILT VS Remy BONJASKY
    Un duel entre les deux vainqueurs des 6 précédentes éditions!! Les deux combattants s’étaient déjà affronté à une reprise en 2005 et àce moment Schilt avait remporté le duel. L’enjeu est beaucoup plus importante cette fois-ci car le vainqueur mettrait une option pour conquérir un 4ème titre en rejoignant Badr Hari en finale de ce tournoi.


    Round 1 : D’entrée Bonjasky bloque les Middle Kicks de Schilt et lui envoie un crochet de la gauche qui l’envoie au tapis. Le géant hollandais est compté pour la première fois de sa carrière dans un tournoi du Grand Prix mais se relève vite. Bonjusaksy continue de provoquer mais Schilt résiste et lui met la pression avec ses Kicks et sa puissance. Front Kicks et Middle Kick de Schilt, Bonjasky est poussé dans un coin et se prend un coup de genou qui l’envoie à terre à son tour. L’arbitre compte jusqu’à 8, Bonjasky se relève, mais Schilt continue de lui mettre une énorme pression pour lui placer quelques crochets descendants du haut de ses 2m12 sur la tête. Sur cette action un crochet de la gauche met Bonjasky à terre une première fois mais l’arbitre considère qu’il y a eu glissade, puis un second crochet de la gauche vient anéantir le rêve de Bonjasky en l’envoyant à terre une bonne fois pour toute. L’arbitre arrête le combat et Schilt accède en finale.

    Victoire de Semmy SCHILT par KO au 1er Round par KO en 2 minutes 38 secondes.
    Superfight Heavy Weight : KYOTARO VS Tyrone SPONG
    Kyotaro, anciennement Keijiro Maeda, est le champion Heavy Weight (-100kg) du K-1 mais beaucoup ont tendance à oublier. Son style de combat et son look extravagant ne font pas de lui le combattant le plus populaire du circuit K-1 mais, on le répète, il reste le champion Heavy Weight du K-1. En revanche lors du final 16 le japonais n’a pu imposer son talent et s’est fait largement dominé par Ruslan Karaev, mais sa prestation lui a tout de même valu une place en superfight dans ce tournoi, surtout pour contenter un public probablement déçu de ne voir aucun japonais y figurer. Mais l’adversaire de Kyotaro est un redoutable combattant en la personne de Tyrone Spong qui avait réalisé des débuts au K-1 mitigés et en deçà des espoirs placés en lui, surtout pour un combattant qui comptait près de70 victoires pour 1 défaite seulement. En passant en poids lourd Spong a pris un risque énorme mais a s’est remis de sa défaite contre Saki en mars dernier en changeant de club et en s’entrainant désormais chez Ernesto Hoost. Reste à voir durant ce combat pour Kyotaro s’il réussit à confirmer son statut de champion de K-1 et pour Spong de confirmer le grand talent qu’il est.

    Round 1 : Kyotaro attaque avec des Low Kicks et Spong à l’aide de son allonge tente de frapper le visage de son adversaire. Kyotaro semble plus agressif qu’à son habitude et entreprend l’offensive par des enchainements pied-poing malgré une garde haute de Spong. L’arbitre demande d’être plus agressifs et les deux combattants s’échangent des Middle et Low Kicks. Sur une droite de Spong, Kyotaro glisse et en se relevant subit les attaques du néerlandais qui procède essentiellement par de longs punchs.
    Score des juges : 10-9 Spong; 10-9 Spong; 10-10 Egalité

    Round 2 : High de Kyotaro bloqué par Spong puis Low Kicks et enchainements crochets droite-gauche des deux cotés. Kyotaro force sur le Low Kick, Spong riposte de la même manière mais en combinant judicieusement des Middle Kicks. Un clinch puis le combat se poursuit avec Kyotaro par Middle kick et Spong en Low Kick. Le japonais prend l’ascendant avec un enchainement de poings sur le visage de Spong suivi de Kicks à deux reprises. Spong utilise peu ses poings excepté à la fin du Round pour frapper le visage et le corps de Kyotaro.
    Score des juges : 10-9 Spong; 10-10 Egalité; 10-9 Spong

    Round 3 : Spong repart avec des punchs tandis que Kyotaro riposte par un enchainement pied-poing. Spong sort ses Middle Kicks et crochets accompagnés de cris rageurs. Le néerlandais prend le dessus et enchaine les attaques aux poings : crochets-uppercuts et genou sur Kyotaro qui résiste comme il peut mais souffre beaucoup face aux attaques. Le jaopnais semble épuisé, et subit les offensives éclaires de Spong jusqu’à la fin.
    Score des juges : 10-9 Spong; 10-9 Spong; 10-9 Spong

    Tyrone Spong éclate en sanglot après avoir reçu son trophée, surement ému de sa première victoire en K-1.
    Victoire de Tyrone SPONG par décision unanime 3 à 0 (30-27; 30-28; 30-28)
    Finale K-1 World Grand Prix 2009: Badr HARI VS Semmy SCHILT
    Un duel tant attend au K-1 se réalise lors de cette finale d K-1. Les deux combattants s’étaient déjà affrontés lors du « It ‘s Showtime » en mai dernier et Hari l’avait remporté de manière expéditive par un KO en 45 secondes. Ce sera donc un combat revanche pour Schilt dont l’enjeu est plus grand car une victoire lui permettrait d’acquérir un 4ème titre et d’égaler le record d’Ernesto Hoost. Mais l’autre enjeu, cette fois-ci pour les deux combattants est qu’une victoire par KO dans le premier Round leur permettrait de battre le record de rapidité pour remporter un tournoi, détenu pour le moment par Peter Aerts avec 6 minutes 43 secondes au total en 1998. Hari sera-t-il le nouveau champion du K-1 ou Schilt sera-t-il couronné une 4ème fois ?


    Round 1 : Schilt utilise son allonge en kick et punch pour éloigner Hari mais ce dernier a de la combativité en réserve et attaque avec un rush d’enchainement pied-poing qui atteint en grande partie le visage de Schilt. Mais le géant néerlandais reste debout et tente de placer quelques Front Kicks et coups de genou, et sur un direct de la gauche anodin, frappe le visage de Hari qui tombe pour la première fois de ce tournoi. L’arbitre compte, Hari reste sur ses genoux, le temps de retrouver les esprits et de se relever à 8. Le marocain se sent encore un peu en déséquilibre sur ses appuis mais fonce toute de même sur Schilt qui utilise son allonge pour placer quelques punchs puis un High Kick droit en plein sur la tête. Hari tombe pour la deuxième fois et semble souffrir physiquement. En se relevant il se rue avec un coup de genou sauté sur Schilt mais celui-ci bloque bien, les deux combattants sont à terre puis se relèvent. A la reprise Schilt envoie un Front-Middle Kick sur les cotes de Hari puis un crochet vient balayer le combat. Hari se tord de douleur par terre, l’arbitre arrête le combat suite à ce 3ème Knock Down et Schilt récupère son titre de champion du K-1.



    Schilt dédiera cette victoire à Vitali Mitu, son partenaire d’entrainement à la Golden Glory Roumanie, décédé subitement le 19 novembre dernier et Badr Harien bon perdant a admis la supériorité de son adversaire.
    Victoire de Semmy SCHILT par KO dans le 1er Round en 1 minute 48 secondes.

    Impression générale : Tout d’abord on a assisté à un beau tournoi avec plusieurs KO et peu de décisions litigieuses ou alors de combats ennuyants (hormis peut être le duel Kharitonov VS Ghita qui manquait d’agressivité par moments). Et le combattant de ce tournoi est sans aucun doute Semmy Schilt, lui qui avait tant été décrié pour son style peu technique et ennuyante a réussi à s’imposer lors de ce tournoi avec 3 KO au 1er Round et bat par la même occasion le record de Peter Aerts en s’imposant au total en 5 minutes et 53 secondes seulement (soit 50 secondes de moins que le précédent record) et ceci face à Le Banner, Bonjasky et Hari, ce qui n’est pas rien. Schilt, en 4 participations au tournoi final du K-1 a remporté tous ses combats (soit 12 au total) pour autant de titre.
    Il faut également souligner que le public aujourd’hui était en majorité pour Hari et semblait déçu de la victoire du néerlandais, d’autant plus que les organisateurs du K-1 espéraient voir un combattant charismatique comme Hari remporter ce tournoi pour devenir le nouvel icône du K-1 renouveau.

  7. Like
    KenOh reacted in Résultats du WEC 44: Brown vs Aldo   
    victoire magnifique de jose aldo et tres belle prestation de la part de manny
    enorme se wec 44!!!
    la fusion avec l'ufc va nous donner des combats de folie!

© IKUSA 2003 - 2020 tous droits réservés

×