Jump to content

Kappa

Moderateur
  • Content Count

    5,181
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    372
  • IKU

    2,439 [ Donate ]

Everything posted by Kappa

  1. Kappa

    UFC on ESPN 4 - Les résultats

    [Anecdote inutile] Lors de cet event les 9 premiers combats se sont tous terminés par des décisions, il s'agit d'un nouveau record de combats se terminant à la suite par décision dans un UFC.
  2. Ivan Shtyrkov (30 ans, Russie, 16-0) qui combattra Hoon Kim le 28 juillet 2019 au RIZIN 17 a été suspendu 2 ans par l'USADA, une suspension acceptée par sa Team. Shtyrkov avait signé un contrat avec l'UFC en mars dernier et aurait du affronter Devin Clarke lors de l'UFN 149 organisé le 20 Avril 2019 à Saint-Petersbourg mais il s'était retiré de la carte au dernier moment prétextant une hospitalisation et le combat a été annulé. En réalité, des tests anti-dopage inopinés réalisés les 27 Mars et 3 Avril ont décelé des traces de Boldénone (Stéroïde anabolique-androgène), substance interdite et l'un de ses métabolites. L'USADA a ainsi averti l'UFC qui l'a immédiatement retiré de la carte. D'après le clan Shtyrkov, ces traces sont des résidus de produits qui ont été utilisés avant sa signature à l'UFC et plutôt que de subir une sanction de longue durée qui l'empêcherait de poursuivre sa carrière, le clan de Shtyrkov a demandé à être renvoyé de l'UFC pour pouvoir combattre ailleurs. Le RIZIN n'est pas concerné par l'USADA (juste les Etats-Unis et les events de l'UFC organisés à l'étranger) mais Shtyrkov, en toute connaissance de cause, violerait sa suspension de 2 ans infligé par l'USADA et ne pourra plus jamais combattre aux Etats-Unis à l'avenir.
  3. Saen O'Maley Acte 2! Sean O'Maley a révélé sur son compte Instagram qu'il n'honorerait pas son combat face à Marlon Vera lors de l'UFC 239 qui se tiendra le 6 juillet 2019 à las Vegas en raison de traces d'Ostarine retrouvées dans son organisme. La bonne nouvelle pour lui est que les traces de ce produit seraient les résidus d'un contrôle anti-dopage effectué l'an dernier et pour lequel O'Maley avait réussi à prouver qu'il avait ingéré cette Ostarine involontairement à travers des compléments alimentaires contaminés. Il avait écopé d'une suspension entre septembre 2018 et mars 2019 pour ce fait. L'USADA a ainsi estimé que les traces d'Ostarine trouvés cette fois-ci dans son organisme n'affecterait en rien sa performance physique mais la Commission Athlétique du Nevada a préféré écarter le combattant de la carte avant d'être sûr qu'O'Maley ne serait pas de nouveau suspendu par l'USADA.
  4. Yoel Romero a remporté une grosse somme en poursuivant la société de compléments alimentaires qui lui avait valu un contrôle positif et une suspension. En effet, en 2015 Romero avait échoué à un test de contrôle anti-dopage et avait été suspendu par l'UFC. Par la suite il s'avérera que le résultat positif du test était dû à un complément alimentaire contaminé et le combattant a naturellement poursuivi en justice la compagnie Gold Star Performance qui lui avait fourni les produits. Le tribunal où était jugé l'affaire a statué cette semaine en faveur de Romero et a condamné Gold Star Performance à verser une somme faramineuse de 27,45 Millions de Dollars en guise de dédommagement des préjudices subis par le combattant. Toutefois cette entreprise n'a répondu à aucune des injonctions du tribunal durant ces derniers mois et aucun de leur représentant ne s'est présenté au tribunal. De ce fait il est peu probable que Romero réussisse à obtenir l'intégralité de cette somme (et encore moins que cette entreprise possède les fonds pour payer) . Le manager de Romero lui aussi reste sceptique et a déclaré que s'il réussissait à obtenir ne serait-ce que 5M$ ce serait déjà une bonne chose. Source: http://www.espn.com/mma/story/_/id/26841517/romero-wins-judgment-tainted-supplement-suit
  5. Neil Magny s'est fait prendre par l'USADA. Neil Magny a déclaré aujourd'hui sur son compte Instagram qu'il se retirait de son combat contre Vicente Luque, qui devrait avoir lieu le 18 mai prochain lors de l'UFC 152 à New York, en raison d'un contrôle anti-dopage positif. Le 5 mai dernier un contrôle aléatoire a été effectué sur Neil Magny et le 11 mai il a été notifié par l'USADA que son urine présentait des traces d'un produit interdit, le Di-Hydroxy-LGD-4033. Sur son compte Instagram, Magny s'excuse auprès de son adversaire et clame son innocence tout en affirmant qu'il coopérerait pleinement avec l'USADA pour trouver la vérité.
  6. On le tient notre champion du dopage! Le combattant russe de l'UFC Ruslan Magomedov (32 ans, 14-1) vient d'être suspendu à vie par l'USADA, une première dans l'histoire de l'UFC (et du MMA), pour avoir refusé de subir un contrôle anti-dopage aléatoire le 5 février dernier. Bien qu'invaincu à l'UFC en 3 combats, Magomedov n'a pas combattu depuis 2015 et sa victoire lors de l'UFC 192 face à Shawn Jordan. Par la suite, en Avril 2016, il devait affronter Gabriel Gonzaga lors de l'UFN 86 mais avait du déclarer forfait sur blessure. La même année en octobre il se retira du combat face à Stefan Struve pour l'UFC 204 pour la même raison mais il s'avère que le test anti-dopage subi en septembre présentait des traces d'Ostarine, ce qui lui a valu une suspension de 2 ans. A son retour de suspension, il était prévu qu'il affronte Marcos Rogerio de Lima lors de l'UFC 230 en novembre 2018 mais un problème de visa l'a contraint à se retirer du combat. Cependant lors d'un contrôle anti-dopage aléatoire réalisé en octobre 2018, juste avant, des traces de 5 produits dopants: methyltestosterone metabolite 17α-methyl-5β-androstan-3α, 17β-diol, ainsi que du stanozolol metabolites 3’-hydroxystanozolol-O-glucuronide, 16β-hydroxystanozolol-O-glucuronide, et du stanozolol-N-glucuronide. En plus de cela, le refus de test aléatoire le 5 février dernier a définitivement scellé son sort (selon la politique anti-dopage de l'UFC, tout refus de subir un test est considéré comme un contrôle positif donc il s'agit de sa 3ème infraction) et Magomedov a ainsi été suspendu à vie par l'USADA. Néanmoins cette suspension ne vaut que pour les Etats-Unis et Magomedov pourra poursuivre sa carrière ailleurs en continuant à prendre autant de "juice" qu'il voudra. Source: https://mmajunkie.com/2019/04/ruslan-magomedov-ufc-first-fighter-lifetime-usada-ban-steroids-drug-testing-russia-mma On apprend également que Paulo Costa avait été suspendu 6 mois par l'USADA mais pas forcément pour ce qu'il doit prendre pour avoir ce physique de Golgoth. Accusé par de nombreux combattants (Derek Brunson, Yoel Romero et bien d'autres) et même par le champion de surf Kelly Slater de prendre des substances dopantes, Paulo Costa a toujours nié prendre des produits interdits et n'a d'ailleurs jamais été contrôlé positif. Toutefois, on apprend que Paulo Costa a été suspendu 6 mois par l'USADA du 10 août 2018 au 10 février 2019. La raison est que par deux fois le brésilien s'est réhydraté par intraveineuse, après les pesées lors de ses combats contre Oluwale Bamgbose lors de l'UFC 212 en juin 2017 puis contre Johnny Hendricks à l'UFC 217. L'USADA interdit une réhydratation par intraveineuse de plus de 100ml et a donc infligé une légère suspension à Costa qui est en mesure de combattre à nouveau. Source: https://mmajunkie.com/2019/04/paulo-costa-ufc-usada-supension-steroids-punishment-iv-fines
  7. Le combattant Heavy Weight de l'UFC, Walt Harris vient d'être suspendu 4 mois par l'USADA suite à un contrôle antidopage pratiqué par la Commission Athlétique de Californie après sa victoire par décision partagée contre Andrei Arlovski lors de l'UFC 232 en décembre dernier. La Commission avait d'ailleurs changé ce résultat en "No Contest" au début de l'année après que les tests d'urine de Harris aient révélé des traces d'anabolisants LGD-4033. Toutefois l'USADA a jugé que l'anabolisant provenait d'un complément alimentaire contaminé qu'Harris avait pris pendant sa préparation (le complément alimentaire contenait bien la substance d'après des tests en laboratoire mais ne figurait pas sur l'étiquette du produit). De ce fait la sanction a été minimisée à 4 mois et n'aura aucun impact sur le combat de Harris qui affrontera Sergey Spivak le 4 mai (la sanction se termine le 29 Avril). Source: https://www.bloodyelbow.com/2019/4/23/18512024/walt-harris-suspended-four-months-by-usada-still-eligible-to-fight-at-ufc-ottawa-mma-news-drug-test Sinon voici un tableau qui montre le nombre de combattants contrôlés positifs lors des tests pour chaque catégorie de poids depuis 2015. Tout à droite c'est le ratio nombre d'athlètes contrôlés/nombre de contrôlés positifs et on remarque que plus on monte de catégorie et plus il y a de cas de dopage, la catégorie Heavy Weight étant le plus touché avec 1 athlète sur 5 contrôlé positif. Source: Twitter @dimspace
  8. La combattante Fly Weight brésilienne Jennifer Maia est la nouvelle victime des pharmacies brésiliennes. En effet, Maia vient d'être suspendue pour 6 mois par l'USADA site à un contrôle inopiné effectué en août dernier et la découverte d'un cocktail d'au moins 4 substances interdites (diurétiques et produits masquants). L'USADA a mené son enquête et a découvert que les substances étaient contenus dans des compléments alimentaires destinés à la perte de poids mais qu'aucun d'eux n'étaient mentionnés sur les étiquettes. Les produits trouvés pouvaient être sanctionnables d'une peine d'un an de suspension mais l'USADA a jugé que Maia les avait involontairement ingéré et n'a écopé que d'une suspension de 6 mois et pourra reprendre la compétition en mars 2019. quand à ce complément alimentaire, il a été placé sur la liste des produits à ne pas consommer par l'USADA. Source: https://mmajunkie.com/2019/01/jennifer-maia-draws-six-month-suspension-for-contaminated-supplement Polo Reyes fera son retour en compétition le 23 février 2019 lors de l'UFN 145 et affrontera Damir Hadzovic.
  9. Ben Rothwell fera bientôt son retour à l'UFC après ses deux ans de suspensions pour un contrôle positif à un stéroïde anabolisant androgène (SAA) en février 2017. Il devrait affronter le bulgare Blagoy Ivanov lors d'un UFC qui se déroulera en mars 2019, d'après le site de MMA bulgare MMA.bg Source: https://mmajunkie.com/2019/01/ben-rothwell-returns-against-blagoy-ivanov-for-march-ufc-event?
  10. Sean O'Malley a pris une suspension de 6 mois de la part de l'USADA finalement. Il avait été contrôlé positif à l'Ostarine avant son combat lors de l'UFC 229 mais l'USADA a estimé qu'il avait très rapidement fourni les boîtes des produits ayant pu contenir cette substance et qu'il s'était montré très coopératif. De ce fait, au lieu d'une suspension d'un an qui était prévu, il n'a pris que 6 mois de suspension et pourra effectuer son retour à partir du 6 mars 2019.
  11. Cette nouvelle ne concerne ni l'UFC, ni l'USADA mais a le mérite de figurer ici. Vous rappelez-vous de Cody McKenzie (30 ans, Etats-Unis, 16-11)? Cet ancien combattant Welter Weight de l'UFC qui faisait partie du casting du TUF 12 était notamment connu pour ses Guillotine Choke (plus de 10 victoires en MMA grâce à cette seule technique. Il avait décroché un contrat avec l'UFC à l'issue de ce TUF mais avait été licencié en 2013 suite à sa défaite face à Sam Stout lors de l'UFC ON FOX 9 pour un bilan total de 3 victoires pour 4 défaites au sein de l'organisation. Depuis il écumait les organisations mineures mais n'a gagné qu'à 2 reprises contre 7 défaites. Il devait participer à l'event du Tuff-N-Uff le 15 septembre dernier mais la veille, il a subi un contrôle anti-dopage de la part de la Commission Athlétique de l'Etat du Nevada. Mais au moment d'uriner dans le gobelet, McKenzie a discrètement sorti une bouteille en verre qu'il avait caché dans ses vêtements et a versé son contenu par un embout. De plus, il avait réchauffé la bouteille à l'aide d'un chauffe-main, ce qui rendait le liquide plus chaud que de l'urine ordinaire. Et comble du sort, le liquide qu'il avait versé à partir de la bouteille n'était même pas de l'urine. De ce fait, la Commission Athlétique du Nevada a infligé une suspension de 4 ans à Cody McKenzie pour ne pas avoir présenté son urine. Il pourra combattre à nouveau en 2022, lorsqu'il aura 34 ans et une vessie clean.
  12. Martin Vettori, combattant italien de 25 ans, a révélé dans une vidéo sur son compte Instagram avoir été contrôlé positif par l'USADA lors d'un contrôle inopiné réalisé le 6 août dernier. Vettori, qui avait perdu son combat face à Israel Adesanya en Avril dernier, a annoncé de lui-même que le produit dopant trouvé dans son organisme était de l'Ostarine (aussi appelé Enobosarm), un puissant anabolisant musculaire. Le combattant affirme absolument ne pas savoir comment ce produit a pu se retrouver dans son corps et ne cache pas qu'il a été choqué d'apprendre la nouvelle. Il se dit prêt à coopérer avec l'USADA par tous les moyens pour prouver son innocence. Et toujours une histoire d'Ostarine, car on apprend que le combattant mexicain Polo Reyes avait été contrôlé positif et suspendu 6 mois pour la prise de cette substance lors d'un contrôle inopiné effectué en mars 2018. Mais il s'avère que Reyes a fourni les boîtes de compléments alimentaires qu'il prenait et, après analyse des laboratoires de l'USADA, ceux-ci contenait de l'Ostarine sans être indiqué sur l'étiquette de composition. De ce fait la suspension a été rétrospectivement annulé et Reyes est en mesure de combattre à nouveau.
  13. Et la sentence est tombée pour Bradley Scott: 2 ans de suspension ferme. L'USADA a révélé que la substance trouvée dans son organisme était de la benzoyclegonine, principale métabolite de la cocaïne. Le combattant n'a pas pu justifier une prise non intentionnelle de ce produit et a accepté la sanction de l'USADA. Il pourra retourner à la compétition une fois sa suspension levée, soit le 3 juillet 2020.
  14. L'USADA a décidé de fusil d'épaule depuis les nombreux cas de prises non-intentionnelles de produits dopants et a décidé que désormais les noms des combattants contrôlés positifs ne seraient pas dévoilés jusqu'à ce que leur cas soit réglé. En effet, ces deux dernières années les cas de combattants ayant ingérés des produits de façon involontaire se sont multipliés avec notamment Josh Barnett (complément alimentaire contaminé), Rogerio Nogueira et Anderson Silva (les pharmacies brésiliennes qui ont préparé les compléments alimentaires ont omis de mentionner les substances dopantes) ou le dernier en date, Jon Jones (complément alimentaire contaminé) qui n'a été suspendu "que 15 mois" pour sa récidive. Pour éviter à l'avenir que les combattants accusés de dopage subissent, généralement, un jugement sévère de la part des fans, l'USADA a décidé que désormais le grand public ne serait pas mis au courant des résultats positifs des combattants jusqu'à ce que leurs cas soient résolus. Une sorte de présomption d'innocence afin de protéger ceux qui prendraient "accidentellement" des produits dopants et qu'ils aient le temps de s'expliquer devant l'organisme de contrôle anti-dopage, avant même qu'ils ne soient jugés "à tort" par le grand public. Une pratique qui se fait déjà pour les athlètes des Jeux Olympiques. Les combattants contrôlés positifs seront suspendus de tous combats par l'USADA, en accord avec l'UFC, pendant toute la période de "l'enquête" pour en comprendre les causes. Un des premiers combattants concernés par cette nouvelle règle est l'américain Sean O'Malley qui aurait du combattre lors de l'UFC 229: Nurmagomedov VS McGregor mais qui a été retiré de la carte à quelques jours de l'event. Le combattant a lui-même publié sur son compte Instagram un communiqué disant que malgré le fait que l'USADA ne dévoile plus les noms combattants suspectés d'avoir pris des substances dopants, il tenait lui-même à révéler pour ses fans qu'il faisait l'objet d'une suspension et qu'il était, par ailleurs, convaincu de son innocence. En effet, O'Malley pense que le produit dopant trouvé dans son organisme lors d'un contrôle aléatoire provient d'un complément alimentaire contaminé qu'il aurait pris. Il aurait remis le flacon déjà ouvert et un autre encore fermé afin de les soumettre à une analyse auprès de l'USADA et les résultats devraient arriver d'ici un mois. https://www.instagram.com/p/BoXmugGhmvk/?utm_source=ig_web_copy_link
  15. Kappa

    La pesée du Bellator 206 en direct

    Wanderlei à 229,6lbs (102,92kg) et Rampage Jackson à... 254,4lbs (115,39kg) ???!!!
  16. Et la sanction est tombée pour Fabricio Werdum. Le brésilien qui avait été dans un premier temps annoncé sur la carte de l'UFN 136 à Moscou face à Aleksey Oleynik pour tenir le main event (et remplacé depuis par Mark Hunt), avait été contrôlé positif lors d'un contrôle aléatoire effectué par l'USADA le 25 Avril dernier. l'USADA a annoncé ces derniers jours que Werdum avait utilisé du trenbolone et de l'epitrenbolone, deux stéroïdes, et a infligé une suspension de 2 ans au brésilien qui ne pourra donc revenir à l'UFC que le 22 mai 2020. Werdum sera alors âgé de 42 ans à ce moment. Source: https://mmajunkie.com/2018/09/usada-fabricio-werdum-suspended-two-years-for-steroid Pour l'anecdote, le trenbonole est l'un des stéroïdes les plus puissants et on se rappelle que par le passé Werdum s'était moqué à plusieurs reprises d'Alistair Overeem et de ses prises de... stéroïdes ("special juice" comme il l'aimait à le dire). Pour une fois que ce n'est pas un complément alimentaire contaminé et pris par un brésilien...
  17. Kappa

    Le sujet du grand n'importe quoi!

    jE PEnSe KiL viENt De déCoUvriR sKYbloG eT KE c 1 KikOO rEfOulé.
  18. Finalement Antonio Rogerio Nogueira a été blanchi par l'USADA suite à son contrôle positif. Il a réussi à prouver que l'hydrochlorothiazide qu'il avait ingéré se trouvait dans le complément alimentaire qui avait été préparé par la pharmacie au Brésil et qu'il ne l'avait pas pris délibérément. De ce fait il sera de retour à l'UFC et a été annoncé pour l'UFN 137 le 22 septembre à Sao PPAulo face à Sam Alvey. Andreson Silva bis...
  19. La suspension d'Anderson Silva a été dévoilée par l'USADA: 1 an (rétroactive) et de ce fait, comme sa suspension avait débuté le 10 novembre 2017, il pourra combattre à nouveau à partir de novembre 2018. Les deux produits dopants visés que sont le méthylstestostérone et hydrochlorothiazide ont été trouvés dans les compléments alimentaires préparés directement par la pharmacie pour Anderson Silva. Cette même pharmacie avait omis de mentionner ces substances prohibées sur les étiquettes et donc l'USADA a conclu que Silva ne les avait pas ingérés volontairement. Silva a déclaré dans un communiqué qu'il était rassuré et que ces 9 mois ont été difficile, qu'il remettait en question tut ce qu'il avait accompli jusque là et qu'il était indécis pour la suite de sa carrière. Il affirme aussi avoir coopéré pleinement avec l'USADA pour prouver son innocence et qu'il est prêt maintenant à revenir sur les devants de la scène pour combattre à nouveau. Source: https://www.mmafighting.com/2018/7/18/17586704/anderson-silva-receives-one-year-suspension-by-for-tainted-supplement-eligible-to-return-in-october
  20. Bradley Scott a été contrôlé positif à l'issu de l'UFN 130 qui s'est déroulé à Liverpool le 27 mai 2018. L'USADA a effectué un contrôle inopiné qui s'est avéré être positif, même si la nature du produit dopant n'a pas été révélé. Bradley Scott est un combattant anglais qui compte actuellement un palmarès de 3-5 à l'UFC dont deux défaites consécutives face à Jack Hermansson et Carlo Persoli Jr. Avec ce contrôle positif il y a des chances que l'UFC s'en sépare, en plus d'une suspension à venir.
  21. Nick Diaz peut revenir à la compétition! Suspendu un an pour trois contrôles manqués ("No Show" comme on le dit aux USA, ou "faire une Tony Yoka" dans d'autres pays), la suspension de Nick Diaz a pris fin ce 19 Avril et pourra combattre à nouveau même si la date de son retour dans l'octogone reste indécis. Le dernier combat de Nick Diaz remonte à l'UFC 183 en 2015 face à Anderson Silva. Source: http://mmajunkie.com/2018/04/nick-diaz-accepts-one-year-usada-suspension-can-return-next-week Et Josh Barnett a décidé de poursuivre en justice la société Genkor qui produit les compléments alimentaires à base d'herbe (Tributestin) contaminé qui lui a provoqué un test positif. Source: http://mmajunkie.com/2018/04/ufc-josh-barnett-sues-supplement-maker-genkor-for-usada-drug-test
  22. Ben Rothwell qui devait combattre Fabricio Werdum lors de l'UFC 211 avait été contrôlé positif à une substance dopante lors d'un contrôle aléatoire en février 2017 et suspendu par l'USADA. L'UFC a révélé aujourd'hui que Rothwell avait été contrôlé positif à un stéroïde anabolisant androgénique. Rothwell s'est défendu en affirmant qu'il s'était vu prescrire un traitement médical à base de testostérone par des médecins mais l'USADA a répondu qu'il n'avait rempli les conditions pour justifier un tel traitement. De ce fait Rothwell écope d'une suspension de 2 ans qu'il a accepté et comme il a déjà été suspendu par l'UFC depuis février 2017, il sera autorisé à combattre de nouveau à partir de février 2019. Source: http://mmajunkie.com/2018/04/ufc-ben-rothwell-two-year-usada-suspension
  23. Josh Barnett a été innocenté de sa suspicion de dopage suite à un contrôle positif effectué en décembre 2016. Etant donné qu'il s'agissait de son 4ème contrôle anti-dopage positif, il risquait jusqu'à 4 ans de suspension. Mais il s'avère que Josh Barnett, lors d'une séance d'arbitrage avec l'USADA, a réussi à prouver que la substance dopante (l'Ostarine en l'occurrence) provenait d'un complément alimentaire qu'il avait pris et que ce complément alimentaire était contaminé par le produit dopant en question. De ce fait Josh Barnett a été innocenté par l'USADA, en même temps que sa suspension a été levée. Il reçoit toutefois une réprimande de la part de l'USADA. Barnett a déclaré sur Twitter qu'il sera bientôt de retour dans les cages de l'UFC mais que le temps perdu avec cette procédure ne peut être rattrapé. N'oublions pas que Barnett combattra en Grappling le 11 avril prochain à Tokyo pour le lancement du "Quintet", la nouvelle organisation de Sakuraba.
  24. Cynthia Calvillo avait été contrôlée positif à la Marijuana à l'issue d'un contrôle anti-dopage effectué à l'issue de son combat (défaite) face à Carla Esparza le 30 décembre dernier lors de l'UFC 219. L'USADA lui avait infligé une suspension de 6 mois qu'elle avait accepté. La Commission Athlétique du Nevada a infligé à son tour une suspension de 9 mois à la combattante, ainsi qu'une amende de 6150$ qui correspond à 15% de sa prime de combat (elle avait touché 41000$) . Les sanctions de l'USADA et de la Commission Athlétique ne sont pas cumulables et peuvent être purgés simultanément et, de ce fait, Cynthia Calvillo pourra faire son retour à la compétition à partir du 30 septembre prochain.
  25. Ca y est, on connaît enfin la nature des produits pris par Anderson Silva lors de son contrôle inopiné le 26 octobre dernier. Le brésilien aurait pris du méthyltestostérone (une testostérone de synthèse), ainsi qu'un diurétique de nature inconnue. Il faut rappeler qu'Anderson Silva avait déjà été contrôlé positif et suspendu pour dopage lors de l'UFC 183 (1 an de suspension et 380 000$ d'amende). Pour cette récidive il risque jusqu'à 4 ans de suspension. Mais le meilleur dans l'histoire est que le camp d'Anderson Silva qui avait maintes fois clamé son innocence demande une sanction légère sous prétexte lors du premier contrôle positif l'UFC n'avait pas encore passé d'accord avec l'USADA pour la politique anti-dopage (c'était la Commission Athlétique du Nevada qui avait pratiqué le contrôle) et qu'aux yeux de l'USADA il ne doit donc pas être considéré comme une récidive. Et le manager d'Anderson Silva a affirmé que si la sanction est supérieure à 2 ans, Anderson Silva pourrait prendre sa retraite. D'autres nouvelles de dopage: - Cynthia Calvillo aurait été contrôlée positif à la Marijuana à l'issue de son combat contre Carla Esparza lors de l'UFC 219. - Mickael Oleksiejczuk aurait aurait été contrôlé positif à une substance non-révélée à l'issue de son combat contre Khalil Rountree Jr lors de l'UFC 219.

© IKUSA 2003 - 2020 tous droits réservés

×