Jump to content

Kappa

Moderateur
  • Content Count

    5,320
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    448
  • IKU

    2,843 [ Donate ]

Reputation Activity

  1. Like
    Kappa reacted to boboss for a article, Les résultats de l'UFC 239   
    L'UFC 239 s'est déroulé au T-Mobile Arena de Las Vegas (USA), le combat principal opposait Jon Jones à Thiago Santos pour le titre light heavyweight.
    Voici les résultats complet (Retrouvez les liens vers les sujets dans le forum dans chaque résultat de match).
    Jon Jones bat Thiago Santos par décision partagée 47-48, 48-47, 48-47  Amanda Nunes bat Holly Holm par TKO head kick,  – Round 1, 4:10  Jorge Masvidal bat Ben Askren par KO flying knee – Round 1, 0:05  Jan Blachowicz bat Luke Rockhold par Ko - Round 1, 1:39 Michael Chiesa bat Diego Sanchez par décision unanime 30-26, 30-26, 30-26  Arnold Allen bat Gilbert Melendez par décision unanime 30-27, 30-27, 30-27  Marlon Vera bat Nohelin Hernandez par  rear-naked choke – Round 2, 3:25  Claudia Gadelha bat Randa Markos par décision unanime 30-27, 30-27, 30-27  Song Yadong bat Alejandro Perez par knockout punch – Round 1, 2:04  Edmen Shahbazyan bat Jack Marshman par  rear-naked choke – Round 1, 1:12  Chance Rencountre bat Ismail Naurdiev par décision unanime 29-27, 29-28, 30-27  Julia Avila bat Pannie Kianzad par décision unanime 30-27, 30-26, 30-26  
    Les performances de la soirée :
    Jorge Masvidal, Amanda Nunes, Song Yadong et Jan Blachowicz
     
     
     
  2. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [31/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Bantam Weight GP 1/2 Finale 1: Kyoji Horiguchi bat Manel Kape par soumission (Arm Triangle) au 3ème Round en 4min25s
    2) Bantam Weight GP 1/2 Finale 2: Shintaro Ishiwatari bat Takafumi Otsuka par décision unanime 3 à 0
    3) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 1: Tenshin Nasukawa bat Yuta Hamamoto par KO au 2ème Round en 1min58s
    4) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 2: Yamato Fujita bat Mitsuhisa Sunabe par KO au 3ème Round en 0min50s
    5) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 1: RENA bat Irene Cabello Rivera par TKO au 1er Round en 4min31s
    6) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 2: Kanna Asakura bat Maria Oliveira Mota par soumission (Armbar) au 2ème Round en 3min30s 
    7) Superfight -72kg: Yusuke Yachi bat Takanori Gomi par soumission (Triangle) au 1er Round en 2min36s
    8) Superfight féminin -57kg: Shinju Nozawa-Auclair bat Chelsea LaGrasse par soumission (Armbar) au 1er Round en 4min47s
    9)  Superfight Heavy Weight: Mirko Crocop bat Tsuyoshi Kohsaka par TKO en 1min02s
    10) RIZIN Kickboxing Tournament  -57kg Finale: Tenshin Nasukwa bat Yamato Fujita par TKO au 1er Round en 1min20s et remporte le tournoi -57kg en kickboxing du RIZIN
    11) RIZIN Super Atom Weight féminin GP Finale: Kanna Asakura bat RENA par soumission (Rear Naked Choke) au 1er Round en 4min41s et remporte le tournoio Super Atom Weight féminin du RIZIN
    12) RIZIN Bantam Weight GP Finale: Kyoji Horiguchi bat Shintaro Ishiwatari par KO au 2ème Round en 0min14s et remporte le tournoi Bantam Weight du RIZIN
  3. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [31/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Bantam Weight GP 1/2 Finale 1: Kyoji Horiguchi bat Manel Kape par soumission (Arm Triangle) au 3ème Round en 4min25s
    2) Bantam Weight GP 1/2 Finale 2: Shintaro Ishiwatari bat Takafumi Otsuka par décision unanime 3 à 0
    3) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 1: Tenshin Nasukawa bat Yuta Hamamoto par KO au 2ème Round en 1min58s
    4) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 2: Yamato Fujita bat Mitsuhisa Sunabe par KO au 3ème Round en 0min50s
    5) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 1: RENA bat Irene Cabello Rivera par TKO au 1er Round en 4min31s
    6) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 2: Kanna Asakura bat Maria Oliveira Mota par soumission (Armbar) au 2ème Round en 3min30s 
    7) Superfight -72kg: Yusuke Yachi bat Takanori Gomi par soumission (Triangle) au 1er Round en 2min36s
    8) Superfight féminin -57kg: Shinju Nozawa-Auclair bat Chelsea LaGrasse par soumission (Armbar) au 1er Round en 4min47s
    9)  Superfight Heavy Weight: Mirko Crocop bat Tsuyoshi Kohsaka par TKO en 1min02s
    10) RIZIN Kickboxing Tournament  -57kg Finale: Tenshin Nasukwa bat Yamato Fujita par TKO au 1er Round en 1min20s et remporte le tournoi -57kg en kickboxing du RIZIN
    11) RIZIN Super Atom Weight féminin GP Finale: Kanna Asakura bat RENA par soumission (Rear Naked Choke) au 1er Round en 4min41s et remporte le tournoio Super Atom Weight féminin du RIZIN
    12) RIZIN Bantam Weight GP Finale: Kyoji Horiguchi bat Shintaro Ishiwatari par KO au 2ème Round en 0min14s et remporte le tournoi Bantam Weight du RIZIN
  4. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [31/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Bantam Weight GP 1/2 Finale 1: Kyoji Horiguchi bat Manel Kape par soumission (Arm Triangle) au 3ème Round en 4min25s
    2) Bantam Weight GP 1/2 Finale 2: Shintaro Ishiwatari bat Takafumi Otsuka par décision unanime 3 à 0
    3) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 1: Tenshin Nasukawa bat Yuta Hamamoto par KO au 2ème Round en 1min58s
    4) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 2: Yamato Fujita bat Mitsuhisa Sunabe par KO au 3ème Round en 0min50s
    5) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 1: RENA bat Irene Cabello Rivera par TKO au 1er Round en 4min31s
    6) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 2: Kanna Asakura bat Maria Oliveira Mota par soumission (Armbar) au 2ème Round en 3min30s 
    7) Superfight -72kg: Yusuke Yachi bat Takanori Gomi par soumission (Triangle) au 1er Round en 2min36s
    8) Superfight féminin -57kg: Shinju Nozawa-Auclair bat Chelsea LaGrasse par soumission (Armbar) au 1er Round en 4min47s
    9)  Superfight Heavy Weight: Mirko Crocop bat Tsuyoshi Kohsaka par TKO en 1min02s
    10) RIZIN Kickboxing Tournament  -57kg Finale: Tenshin Nasukwa bat Yamato Fujita par TKO au 1er Round en 1min20s et remporte le tournoi -57kg en kickboxing du RIZIN
    11) RIZIN Super Atom Weight féminin GP Finale: Kanna Asakura bat RENA par soumission (Rear Naked Choke) au 1er Round en 4min41s et remporte le tournoio Super Atom Weight féminin du RIZIN
    12) RIZIN Bantam Weight GP Finale: Kyoji Horiguchi bat Shintaro Ishiwatari par KO au 2ème Round en 0min14s et remporte le tournoi Bantam Weight du RIZIN
  5. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [31/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Bantam Weight GP 1/2 Finale 1: Kyoji Horiguchi bat Manel Kape par soumission (Arm Triangle) au 3ème Round en 4min25s
    2) Bantam Weight GP 1/2 Finale 2: Shintaro Ishiwatari bat Takafumi Otsuka par décision unanime 3 à 0
    3) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 1: Tenshin Nasukawa bat Yuta Hamamoto par KO au 2ème Round en 1min58s
    4) RIZIN Kickboxing Tournament -57kg 1/2 Finale 2: Yamato Fujita bat Mitsuhisa Sunabe par KO au 3ème Round en 0min50s
    5) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 1: RENA bat Irene Cabello Rivera par TKO au 1er Round en 4min31s
    6) Super Atom Weight féminin GP 1/2 finale 2: Kanna Asakura bat Maria Oliveira Mota par soumission (Armbar) au 2ème Round en 3min30s 
    7) Superfight -72kg: Yusuke Yachi bat Takanori Gomi par soumission (Triangle) au 1er Round en 2min36s
    8) Superfight féminin -57kg: Shinju Nozawa-Auclair bat Chelsea LaGrasse par soumission (Armbar) au 1er Round en 4min47s
    9)  Superfight Heavy Weight: Mirko Crocop bat Tsuyoshi Kohsaka par TKO en 1min02s
    10) RIZIN Kickboxing Tournament  -57kg Finale: Tenshin Nasukwa bat Yamato Fujita par TKO au 1er Round en 1min20s et remporte le tournoi -57kg en kickboxing du RIZIN
    11) RIZIN Super Atom Weight féminin GP Finale: Kanna Asakura bat RENA par soumission (Rear Naked Choke) au 1er Round en 4min41s et remporte le tournoio Super Atom Weight féminin du RIZIN
    12) RIZIN Bantam Weight GP Finale: Kyoji Horiguchi bat Shintaro Ishiwatari par KO au 2ème Round en 0min14s et remporte le tournoi Bantam Weight du RIZIN
  6. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [29/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Superfight -75kg: Strasser Kiichi bat Satoru Kitaoka par décision unanime 3 à 0
    2) Superfight féminin -57kg: Kana Watanabe bat Shizuka Sugiyama par décision unanime 3 à 0
    3) Superfight Fly Weight -57kg:  Kai Asakura bat Kizaemon Saiga par TKO au 2nd Round en 2min39s
    4) Bantam Weight GP Reserve Fight: Jae Hoon Moon bat Anthony Birchak par décision partagée 2 à 1
    5) Superfight -66kg: Hiroyuki Takaya bat Baatar Azjavkhlan par décision unanime 3 à 0
    6) Superfight féminin -70kg: Cindy Dandois bat King Reina par décision partagée 2 à 1
    7) Superfight Light Heavy Weight -93kg: Jiri Prochazka bat Karl Albretksson par TKO au 1er Round en 9min57s 
    8) Superfight féminin -95kg: Gabi Garcia VS Shinobu Kandori annulé en raison du dépassement de poids de 12,7kg de Gabi Garcia.
    9) Bantam Weight GP 1/4 finale: Takafumi Otsuka bat Khalid Taha par soumission (Guillotine) au 3ème Round en 2min13s
    10) Bantam Weight GP 1/4 finale: Shintaro Ishiwatari bat Kévin Pétshi par KO au 1er Round en 4min31s 
    11) Bantam Weight GP 1/4 finale: Manel Kape bat Ian McCall par arrêt médical (coupure à l'arcade sourcilière) au 1er Round en 1min46s
    12)  Bantam Weight GP 1/4 Finale: Kyoji Horiguchi bat Gabriel Leite de Oliveira par KO au 1er Round en 4min13s
    Les demi-finales du tournoi Bantam Weight opposeront Kyoji Horiguchi à Manel Kape et Takafumi Otsuka à Shintaro Ishiwatari.
  7. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, [29/12/2017] Les résultats complets du RIZIN   
    1) Superfight -75kg: Strasser Kiichi bat Satoru Kitaoka par décision unanime 3 à 0
    2) Superfight féminin -57kg: Kana Watanabe bat Shizuka Sugiyama par décision unanime 3 à 0
    3) Superfight Fly Weight -57kg:  Kai Asakura bat Kizaemon Saiga par TKO au 2nd Round en 2min39s
    4) Bantam Weight GP Reserve Fight: Jae Hoon Moon bat Anthony Birchak par décision partagée 2 à 1
    5) Superfight -66kg: Hiroyuki Takaya bat Baatar Azjavkhlan par décision unanime 3 à 0
    6) Superfight féminin -70kg: Cindy Dandois bat King Reina par décision partagée 2 à 1
    7) Superfight Light Heavy Weight -93kg: Jiri Prochazka bat Karl Albretksson par TKO au 1er Round en 9min57s 
    8) Superfight féminin -95kg: Gabi Garcia VS Shinobu Kandori annulé en raison du dépassement de poids de 12,7kg de Gabi Garcia.
    9) Bantam Weight GP 1/4 finale: Takafumi Otsuka bat Khalid Taha par soumission (Guillotine) au 3ème Round en 2min13s
    10) Bantam Weight GP 1/4 finale: Shintaro Ishiwatari bat Kévin Pétshi par KO au 1er Round en 4min31s 
    11) Bantam Weight GP 1/4 finale: Manel Kape bat Ian McCall par arrêt médical (coupure à l'arcade sourcilière) au 1er Round en 1min46s
    12)  Bantam Weight GP 1/4 Finale: Kyoji Horiguchi bat Gabriel Leite de Oliveira par KO au 1er Round en 4min13s
    Les demi-finales du tournoi Bantam Weight opposeront Kyoji Horiguchi à Manel Kape et Takafumi Otsuka à Shintaro Ishiwatari.
  8. Like
    Kappa reacted to boboss for a article, Joyeux Noël les Ikusiens   
    Toute l'équipe du site IKUSA vous souhaite un joyeux noël !
    Nous vous remercions pour votre fidélité et nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de fin d'année.
  9. Like
    Kappa got a reaction from boboss for a article, Résultats du RIZIN FF Open Weight GP 1er tour   
    Voici les résultats complets du RIZIN FF qui a eu lieu ce dimanche 25 Septembre au Saitama Super Arena au Japon.
    A l'occasion de cet event l'organisation japonaise avait organisé les premiers combats des 1/8èmes de finale du Open Weight GP 2016. 12 combattants y avaient pris part, sachant que Wanderlei Silva et un autre combattant désigné par le RIZIN sont qualifiés d'office pour le tour prochain qui aura lieu les 29 et 31 décembre au Saitama Super Arena.
    De même plusieurs superfights figuraient à l'affiche avec notamment les combats d'Andy Souwer, Daron Cruickshank, Erson Yamamoto, Gabi Garcia, Hideo Tokoro ou encore Kron Gracie.

     
    1)  MMA féminin Open Weight 3Rx5min: Gabi Garcia bat Destanie Yarbroough au 1er Round en 2min42s par Soumission (Keylock)
    2)  MMA féminin -52,2kg (Straw Weight) 3Rx5min: Kanako Murata bat Kyra Batara par décision unanime 3 à 0
    3) MMA -67kg 3Rx3min: Charles "Krazy Horse" Bennett bat Minoru "Philip" Kimura au 1er Round en 0min07s par TKO
    4) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Szymon Bajor bat Teodoras Aukstuolis par décision unanime 3 à 0
    5) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Amir Aliakbari bat Joao Almeida au 1er Round en 2min25s par TKO
    6) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Valentin Moldavsky bat Karl Albretksson par décision unanime 3 à 0
    7) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Jiri Prochazka bat Mark Tanios par décision unanime 3 à 0
    8) Superfights -62kg 1Rx10min, 2Rx5min: Erson Yamamoto bat Saiga Kizaemon par décision partagée 2 à 1
    9) Superfight -71kg 1Rx10min, 2Rx5min: Daron Cruickshank bat Andy Souwer au 1er Round en 4min10s par Soumission (Rear Naked Choke) 
    10) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Baruto bat Kazuyuki Fujita par décision unanime 3 à 0
    11) Open Weight GP 1er tour 2Rx5min: Mirko Crocop bat Hyun Man Myung au 1er Round en 2min20s par Soumission (Arm Triangle Choke)
    12) MMA féminin -49kg 3Rx5min: RENA bat Miyuu Yamamoto au 1er Round en 4min50s par Soumission (Guillotine Choke)
    13) Superfight -65,8kg 1Rx10min, 2Rx5min, 3Rx5min: Kron Gracie bat Hideo Tokoro au 1er Round en 9min44s par Soumission (Rear Naked Choke)
    Les combattants qualifiés pour le prochain tour sont: Szymon Bajor, Amir Aliakbrai, Valentin Moldavsky, Jiri Prochazka, Baruto, Mirko Crocop, Wanderlei Silva et un autre combattant dont le nom sera déboilé ultérieurement.
    Mirko Crocop ayant affirmé sa volonté d'affronter Wanderlei Silva au prochain tour et ce dernier ayant accepté le défi, ce combat aura lieu lors des quarts de finale de l'Open Weight GP 2016 du RIZIN le 29 décembre prochain.
    Retrouvez également les discussions au sujet de cet event dans la discussion dédiée dans le forum avec des anecdotes, des rumeurs des histoires autour du RIZIN.
  10. Like
    Kappa reacted to boboss for a article, Les résultats complets de l'UFC on Fox 20   
    L'UFC on Fox 20 s'est déroulé au United Center de Chicago (USA), le combat principal opposait Valentina Shevchenko à Holly Holm.
    Voici les résultats complet (Retrouvez les liens vers les sujets dans le forum dans chaque résultat de match).
     
    Valentina Shevchenko bat Holly Holm par décision unanime 49-46, 49-46, 49-46 Edson Barboza bat Gilbert Melendez par décision unanime 30-27, 30-27, 29-28 Francis Ngannou bat Bojan Mihajlovic par TKO  – Round 1, 1:34 Felice Herrig bat Kailin Curran par  rear-naked choke – Round 1, 1:59 Eddie Wineland bat Frankie Saenz par TKO  – Round 3, 1:54 Darren Elkins bat Godofredo Pepey par décision unanime 29-27, 29-27, 30-26 Kamaru Usman bat Alexander Yakovlev par décision unanime 30-25, 30-25, 30-25 Michel Prazeres bat J.C. Cottrell par décision unanime 30-26, 30-27, 30-27 Alex Oliveira bat James Moontasri par décision unanime 30-26, 30-26, 30-25 Jason Knight bat Jim Alers par décision partagée 29-28, 28-29, 29-28 Luis Henrique bat Dmitrii Smoliakov par  rear-naked choke – Round 2, 3:58
  11. Like
    Kappa got a reaction from JB Globe-MMA for a article, Résultats du RIZIN FF -la fête d'adieu- (29 décembre 2015)   
    Le MMA est (enfin) de retour au Japon!

    7 ans après la disparition de la légendaire organisation PRIDE et 4 ans après le DREAM, le [b]RIZIN Fighting Federation[/b] organise son tout premier event pour redonner vie au MMA japonais.

    Pour cet event, qui se déroule en 2 parties avec un event le [b]29 décembre, intitulé "la fête d'adieu"[/b] en guise d'hommage au PRIDE et le [b]31 décembre, intitulé "le décollage du renouveau"[/b], les combattants ont répondu présents. Des superfights et un tournoi poids lourd ont été programmé pour l'occasion avec pour cet event du 29 décembre, un duel entre la légende du MMA japonais Kazushi Sakuraba et le champion du ONE FC et du DREAM, Shinya Aoki.

    [img]http://www.mma-core.com/img/e/s/Rizin_FF_Rizin_Fighting_Federation_2-97437.jpg[/img]
    Voici les résultats complets du RIZIN -la fête d'adieu-

    1) Heavy Weight Superfight, 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Tsuyoshi Kohsaka (Japon) bat James Thompson (Royaume-Uni) par TKO au 2ème Round en 1min58s.[/b]

    2) Heavy Weight Superfight, 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Kirill Sidelnikov (Russie) bat [/b][b]Carlos Toyota (Brésil) par TKO au 2ème Round en 2min23s[/b]

    3) Fly Weight Superfight (-56,7kg), 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Yuki Motoya (Japon) et Felipe Efrain (Brésil) font No Contest au 1er Round en 1min56s[/b]
    Felipe Efrain de la Chute Boxe a dépassé de 2kg le poids autorisé lors de la pesée hier et il est donc pénalisé par un retrait de 20% de sa prime de combat, dont 10% qui vont à son adversaire ainsi qu'un No Contest en cas de victoire. Efrain a mis KO Motoya lors de ce combat mais en vertu du règlement ce combat a été déclaré No Contest.

    4) K-1 Rule (-65kg), 3Rx3min
    [b]Hiroya (Japon) bat Akiyo "Wicky" Nishiura (Japon) par KO au 3ème Round en 1min20s[/b]

    5) Mix Rule (-70kg), 1R&3Rx3min (règles kickboxing) 2R&4Rx3min (régles MMA)
    [b]Hinata (Japon) bat [/b][b]Kazuyuki Miyata (Japon) par KO (3 Knock Downs) au 1er Round en 2min14s[/b]

    6) Middle Weight Superfight, 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Antoliy Tokov (Russie) bat A.J Matthews (Etats-Unis) par KO au 1er Round en 0min55s[/b]

    7) Bantam Weight Superfight (62kg), 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Hideo Tokoro (Japon) bat Kizaemon Saiga (Japon) par soumission (armbar) au 1er Round en 5min16s[/b]

    8) Feather Weight Superfight (-65kg), 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Hiroyuki Takaya (Japon) bat DJ Taiki ( Japon) par décision unanime 3-0[/b]

    9) Heavy Weight Tournament Reserve Fight, 1Rx10min, 2Rx5min
    [b]Valentin Moldavsky (Russie) bat [/b][b]Yuta Uchida (Japon) par soumission (Rear Naked Choke) au 1er Round en 2min20s[/b]

    10) Heavy Weight Tournament 1/4 Final, 1Rx10min, 2Rx5min
    [b]King Mo (Etats-Unis) bat Brett McDermott (Royaume-Uni) par KO au 1er Round en 9min09s[/b]

    11) Heavy Weight Tournament 1/4 Final, 1Rx10min, 2Rx5min
    [b]Teodoras Aukstuolis (Lituanie) bat Bruno Cappelozza (Brésil) par KO au 1er Round en 3min32s[/b]

    12) Heavy Weight Tournament 1/4 Final, 1Rx10min, 2Rx5min
    [b]Vadim Nemkov (Russie) bat [/b][b]Goran Reljic (Croatie) par TKO au 1er Round en 2min58s[/b]

    13) Heavy Weight Tournament 1/4 Final, 1Rx10min, 2Rx5min
    [b]Jiri Prochazka (République Tchèque) bat [/b][b]Satoshi Ishii (Japon) par KO au 1er Round en 1min36s[/b]

    14) Main Event Superfight, 1Rx10min, 2R&3Rx5min
    [b]Shinya Aoki (Japon) bat Kazushi Sakuraba (Japon) par TKO au 1er Round en 5min56s[/b]


    Rendez-vous le 31 décembre pour la seconde partie de l'event avec notamment le retour tant attendu de [b]Fedor Emelianenko[/b]!

    On en parle également sur le forum: [url="http://www.ikusa.fr/forums/topic/27552-rizin-ff-la-f%C3%AAte-dadieu-29-d%C3%A9cembre-2015-r%C3%A9sultats/"]http://www.ikusa.fr/forums/topic/27552-rizin-ff-la-f%C3%AAte-dadieu-29-d%C3%A9cembre-2015-r%C3%A9sultats/[/url]

    Et suivez également toute l'actualité de cet event, avec des infos exclusives et les coulisses de l'organisation: [url="http://www.ikusa.fr/forums/topic/26865-japon-un-grand-event-de-mma-pour-le-nye/"]http://www.ikusa.fr/forums/topic/26865-japon-un-grand-event-de-mma-pour-le-nye/[/url]
  12. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  13. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  14. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  15. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  16. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  17. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  18. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  19. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  20. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  21. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  22. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  23. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  24. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa
  25. Like
    Kappa got a reaction from Alf for a article, Dernière sortie pour Rumina Sato   
    Un de combattants les plus charismatiques du circuit MMA japonais, [b]Rumina Sato[/b], légende du Shooto, a pris sa retraite sportive aujourd’hui à l’issu d’un event du Shooto. Pour sa dernière apparition sur le ring du Shooto, Rumina Sato, 40 ans n’a pas combattu mais juste présent pour une cérémonie d’adieu en présence de nombreux amis pour clôturer solennellement une carrière riche en victoires et surtout une personnalité hors pair. Retour sur la vie de ce grand symbole du MMA japonais.

    [img]http://img.blog.boxerjuntaro.com/20120808_63186.jpg[/img]

    Rumina Sato a été et restera à jamais le symbole du Shooto où il a effectué l’essentiel de sa carrière, [b]refusant même à plusieurs reprises les avances d’autres grandes organisations comme le PRIDE ou l’UFC[/b]. Surnommé [b]« Moon Wolf »[/b] (loup de la lune) en raison de l’origine de son prénom, un mélange entre les mots Luna et Lupinus (respectivement « lune » et « loup » en latin) inventé par son père, cet homme a été le loup d’une seule organisation avec une ligne de conduite irréprochable qui lui a valu la sympathie des fans de MMA du monde entier. Considéré comme l’un des « 4 fantastiques du Shooto » à une époque en compagnie de Enson Inoue, Hayato « Mach » Sakurai et Noboru Asahi, Rumina Sato a débuté au Shooto en 1994 face à Michael McAuliffe qu’il bat au 2[sup]ème[/sup] round par soumission. S’en suivront alors 4 ans sans défaite mais ce qui impressionne le plus les fans de MMA de la première heure, ce sont son agressivité, son agilité et sa capacité à prendre le dessus sur l’adversaire pour le finaliser par soumission la pluapart du temps. Malgré ses deux premières défaites en 1998, Rumina marqua l’histoire du MMA au début de l’année suivante en s’imposant par une [b]Flying Armbar (clef de bras à la volée) en… 6 secondes[/b] face à Charles Taylor, la soumission la plus rapide du MMA encore à ce jour et loin d’être battue.

    [url="https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI"][media]https://www.youtube.com/watch?v=SYnpgiDtUPI[/media][/url]

    Toutefois Rumina, malgré toute la renommée qu’il acquiert à cette période et en donnant une image beaucoup plus chic et glamour aux combattants, a du mal à s’imposer face à une génération montante de nouveaux talents et peine à gagner les titres qu’il mériterait tant. On retrouve parmi ces derniers des noms aujourd’hui connus comme Caol Uno, Takanori Gomi (qui l’ont tous les deux privé du titre -73kg du Shooto) ou encore Joachim Hansen et l’indétrônable Alexandre Franca « Pequeno » Nogueira. Bien que connaissant des difficultés contre les grands cadors de sa catégorie, Rumina n’hésite pas à descendre de catégorie et peaufiner sa préparation pour s’imposer contre des combattants de niveau très correct, et réussi même à s’emparer de la [b]ceinture Trans-Pacifique du Shooto en -65kg en 2005 [/b]; son seul titre de champion à ce jour, limite anecdotique.

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=IYQBL64rnQc[/media]

    Car la suite de sa carrière s’avère beaucoup moins joyeux avec l’âge. Pendant que les champions du Shooto s’envolent vers d’autres grandes organisations (PRIDE, Hero’s, UFC et WEC) Rumina s’entête à ne combattre que dans son organisation mère, quitte à enchainer les défaites contre des combattants de haut niveau (Gilbert Melendez, Antonio Carvalho, Hatsu Hioki). Toutefois les dirigeants lui gardent une certaine confiance malgré un palmarès qui s’assombrit et lui donne une dernière chance de disputer un titre de champion en 2009 pour la catégorie -65kg, mais perd son duel face à Lion Takeshi par KO au premier Round. Toutefois sa seule consolation pendant cette période aura été son invitation au [b]Grapplers Quest[/b] en marge de l’UFC Fan Expo en juillet 2009. Convoqué personnellement par Lorenzo et Franck Fertita, très fan de son style et du personnage, il gagne son super fight par une soumission expéditive en 2 minutes face à Ulysses Gomes, pourtant vainqueur de ce tournoi à 7 reprises. Son premier geste après cette victoire aura été de saluer les dirigeants de l’UFC, présents sur les bords du tatami, et de décliner poliment par la suite un contrat à l’UFC.

    Après cela Rumina, miné par plusieurs blessures, songe à arrêter sa carrière à un moment et se concentrer d’avantage sur la formation de jeunes combattants mais reviendra en -61kg et gagnera deux combats d’affilés contre Corey Grant et Ryuta Matsune, tous deux par KO ; ce dernier étant même la dernière victoire de sa carrière. Entre 2011 et 2012 Rumina, bien qu’assurant le combat principal des event auxquels il prend part, perd ses trois combats par KO contre Masakatsu Ueda (aujourd’hui champion Bantam Weight du ONE FC), l’inconnu Nico Verresen et Hideo Tokoro qui aura été son dernier adversaire.

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/0502_shooto.jpg[/img]

    Depuis cette dernière défaite en décembre 2012, Rumina n’a disputé aucun combat et n’a pas tenu à affronter d’adversaire en guise de jubilé (contrairement par exemple à Megumi Fujii l’an dernier), se contentant aujourd’hui d’une apparition triomphale dans un [b]cérémonial dédié spécialement à sa fabuleuse carrière [/b]juste avant le main event opposant son disciple Daiki Tsuchiya à Caol Uno (victoire de Uno par décision unanime). Ses anciens rivaux Takanori Gomi et Hayato « Mach » Sakurai sont montés sur le ring pour rendre un dernier hommage à la carrière de celui qui aura été et restera le symbole du Shooto à jamais.

    A la fin de cette cérémonie Rumina prend le micro : [i]« Cela fait 22 ans depuis mes débuts professionnels au Shooto. Si j’ai pu en arriver là je pense vraiment que c’est surtout grâce à vous, à ma famille et mes partenaires d’entrainement.[/i]
    [i]Je pense que le Shooto va perdurer. Rumina Sato prend ici sa retraite mais je suis convaincu que des combattants qui ont hérité de mes gènes du combat soutiendront le Shooto. Je compte moi aussi soutenir le développement des compétitions amateurs donc je vous prie de bien vouloir encourager encore longtemps le Shooto et Rumina Sato. Merci ! »[/i]

    [img]http://cdn.efight.jp/wp-content/uploads/2014/05/DSC_1652.jpg[/img]

    Ainsi s’achève la carrière d’un grand combattant qui sera resté fidèle au Shooto et dont le style de combat aura fait l’unanimité des fans de MMA du monde entier. Désormais il pourra se consacrer plus aisément à ses autres passions que sont le surf et la culture de légumes (dont il vante souvent les mérites sur son blog) en plus de diriger son ROOTS gym. Une chose est sûre, Rumina Sato restera une légende de l’histoire du MMA.

    Edit: Ajout de la vidéo de la cérémonie

    [media]https://www.youtube.com/watch?v=KcNYTmCFhRE[/media]

    ------------------------------------------------------------------
    Par Akira "Kappa" Hattori
    twitter: @akirakappa

© IKUSA 2003 - 2020 tous droits réservés

×