Jump to content

pele-landi-jons75

Membre
  • Content Count

    2,096
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    82
  • IKU

    390 [ Donate ]

Everything posted by pele-landi-jons75

  1. Invaincu en 12 combats, le champion de France des lourds, Raphaël Tronché, a très mal pris les propos du champion olympique Tony Yoka . « Vous avez souhaité réagir aux propos de Tony Yoka, Beaucoup de choses m'ont dérangé. Ses propos orgueilleux, discourtois et mensongers. Yoka prétend que tout le monde a peur de lui, que personne ne souhaite le boxer, que je divague, que je me prends pour un promoteur, que personne ne me connaît. Prenons les choses dans l'ordre, vous l'évitez ? Ça me fait rire. Jusqu'à présent il a montré quoi Tony Yoka pour laisser penser que les gens auraient peur de lui ? Deontay Wilder, lui, fait peur (l'Américain est champion WBC des lourds, âgé de 33 ans, il est invaincu : 40 victoires, 1 nul). Wilder fait peur à tous car il a un truc fantastique : une patate atomique. Mais Yoka, franchement, il a quoi ? J'ai jamais eu peur de personne et surtout pas de lui. C'est un très bon boxeur et c'est ce qui me dérange : on respecte son pedigree de champion du monde amateur et olympique, mais lui, il ne respecte pas nos parcours à Johann Duhaupas, à moi ou à d'autres. Il ne cesse de nous dénigrer. En gros, on est de la merde, alors qu'il n'a pas encore accompli un dixième de tout ce qu'on a fait. Faut pas qu'il oublie qu'il a été sacré en trois rounds de trois minutes. C'est pas la même chose. Sur Instagram il a écrit : "Le champion ça fait un an que j'essaye de le boxer et il parle mandarin." "Il parle mandarin" ? Ouais en gros je parle chinois. Sous-entendu, j'ai peur. Il est marrant, Yoka, il fait du trash-talking à l'américaine mais veut payer ses adversaires à la roumaine. Ce que dit Yoka, c'est que samedi dernier vous avez combattu pour 7 000 euros et qu'il vous en propose 70 000, dix fois plus... C'est vrai, j'ai boxé pour 7 000 euros à Besançon. Mais ce que Tony ne dit pas, c'est que c'était pour une bonne oeuvre : une soirée en hommage à Jean Josselin (ce Bisontin, âgé de 79 ans, fut double champion d'Europe des welters en 1966 et 1969) qui est aujourd'hui dans une situation de grande précarité. Il a disputé plus de 400 rounds dans sa carrière (en fait 715, il compte 66 victoires, 16 défaites et 7 matches nuls). Le promoteur de la soirée, Morrad Hakkar, qui a boxé Bernard Hopkins (battu par l'Américain pour le titre IBF, WBA, WBC en mars 2003) m'a téléphoné pour me faire combattre dans cette soirée à l'issue de laquelle on a remis un chèque à Jean Josselin. Je n'allais pas les assommer avec des prétentions financières astronomiques. Hakkar a remporté les enchères de mon championnat de France des lourds pour 13 000 euros. J'ai donc empoché 60 % de cette somme, en tant que champion en titre comme c'est l'usage. Les 40 % restants allant au challenger. Une fois déduite la part de mon entraîneur, il m'est resté un peu plus de 6 000 euros dans la poche. Somme avec laquelle j'ai dû payer tous mes frais d'entraînement. Je vis à Calais, j'ai des frais d'hôtel et de déplacements pour aller m'entraîner à Noisy-le-Grand, en région parisienne, chez Joseph Germain. Samedi, je ne suis pas allé boxer à Besançon pour du fric. Je ne sais pas si Tony l'a oublié mais il y a des choses plus nobles et plus importantes que l'argent dans la vie. Selon Yoka, vous vous prenez pour un promoteur... En principe je n'ai rien à proposer à Tony. Il n'est pas mon challenger officiel, vu qu'il est suspendu. À l'origine, ils m'ont proposé 50 000 euros. Je leur ai fait une contre-proposition à 70 000 pour venir boxer chez moi. Ils ont refusé, veulent que ce combat soit organisé par Ringstar (société dans laquelle Yoka est actionnaire). J'ai proposé une co-promotion. Ils ont refusé. Mais si Yoka boxe Joshua fin 2020 comme il le dit, il ira bien boxer à l'extérieur, en Angleterre, ou en co-promotion, non ? Mon équipe et moi, on a proposé 250 000 euros à Tony pour venir boxer dans le Nord. Où allez-vous trouver une telle somme ? J'ai un associé très solide, un très gros entrepreneur. L'idée était de faire un gros truc au stade Pierre-Mauroy à Lille et de payer Tony avec les recettes aux guichets. On misait sur un gros budget, plus de 500 000 euros, assez pour faire sortir Michael Jackson de sa tombe (sic). Faire aussi boxer mon camarade d'entraînement Carlos Takam. La soirée aurait été très lucrative pour Tony et moi. Êtes-vous confiant de défendre un jour votre titre de champion de France des lourds face à Yoka ? Je ne vais pas défendre ce titre quinze fois. Je suis déjà triple champion de France. Je voulais laisser ma ceinture vacante pour m'attaquer à une chance européenne. J'ai tout refusé pour attendre Yoka. Hey, Tony je me suis mis en stand-by pour toi. Et aujourd'hui, tu dis dans les journaux que j'ai peur de toi ? Je t'attends de pied ferme, Tony. Mais chez moi car je ne compte pas me soumettre. J'ai déjà quitté le promoteur Malamine Koné pour ne plus être soumis, il ne me traitait pas à ma juste valeur. En quoi accepter un combat face à Yoka serait-il une soumission ? On ne peut pas payer un champion en titre moins que son challenger ! Ce n'est pas possible ! Dans les usages c'est toujours le champion qui prend 60 % de la bourse et le challenger 40 %. Je me fiche de son contrat avec Canal +. Je me place sur un plan éthique. Entre ce qu'il compte empocher et me donner, le delta est trop important. Moi, à la base, je ne cherche pas d'histoires, je suis un mec discret. Si on comprend bien, vous ne pourrez jamais vous affronter... Ben si, pourquoi il ne viendrait pas chez moi ? Je lui donne ses 250 000 euros. C'est sur votre terrain ou rien ? Je vous le répète de façon claire : il vient chez moi. Je lui donne cette somme et on diffuse le combat sur Canal +. Vous ne voulez donc pas l'affronter à Paris pour 70 000 euros ? Pourquoi j'irais boxer chez lui ? Pourquoi pas, si vous êtes confiant ? C'est vrai que 70 000 euros, c'est énorme pour les gens de tous les jours. Et même pour un championnat de France. Mais pas dans le sport, pas pour trois mois d'entraînement, pas pour un championnat de France face à Tony Yoka. Au vu de ce qui va être généré derrière, c'est pas intéressant financièrement. Moi, j'ai les deux casquettes, boxeur et promoteur. Vous avez pris une licence de promoteur ? Non, je suis en train de la faire. Au-delà de ces coulisses financières, côté boxe, un championnat de France des lourds opposant Tronché à Yoka, ça ressemblerait à quoi ? Je pèse 106 kg pour 1,87 m (Yoka 110 kg pour 2 m). Je n'ai pas un milliard de solutions. Il me faudra avancer pour casser la distance. Mettre la pression, comme je sais le faire. Je ne pense pas qu'il s'amusera à aller à la bagarre avec moi car ce serait me faciliter la tâche. Et je ne pense pas qu'il ait les armes pour ça. Sa force, c'est sa taille, son allonge. Moi, l'endurance et le punch. Même si chez les lourds, tout le monde frappe car quand un coup de 100 kg est bien donné... Tony, malgré le peu d'affection que j'ai pour lui, on ne peut pas lui ôter ses qualités. C'est un très beau boxeur même si, aujourd'hui, il n'a encore rien fait. On lui souhaite le meilleur même si lui nous dénigre. Je ne remets pas en cause ses qualités sportives mais sa manière de faire. Je ne vois pas pourquoi le business rapporterait à l'un et pas à l'autre. Il a très bien su négocier son contrat avec Canal + et ça fait du bien pour la boxe. On en avait marre de toujours envier les footballeurs. Yoka a ouvert la voie, c'est très bien, mais maintenant, ses résultats doivent aller avec. Yoka explique la différence de rémunération par sa notoriété supérieure, que son nom permettra de remplir la salle alors que personne ne vous connaît... C'est vrai. Personne ne me connaît. De mon fait, je suis un mec discret. Quant à sa notoriété qui justifierait cette différence de traitement, je ne suis pas d'accord. Que Yoka le veuille ou non, le champion c'est moi ! On parle de sport, pas de TPMP (Touche pas à mon poste, l'émission de Cyril Hanouna sur C 8) ou d'émissions de télé. Je trouve qu'il la ramène pas mal pour un mec qui est suspendu jusqu'en juillet. Ce combat, c'est plus qu'un championnat de France, Tony. Contre moi, Tony, tu seras face à un boxeur invaincu et qui de surcroît peut te mettre sur tes fesses, bras en croix. Tu vas savoir qui est Raphaël Tronché. Vous en faites une histoire personnelle... Oui, j'en fais une histoire très personnelle parce qu'il est discourtois. Dans les journaux et sur les réseaux sociaux. Si on doit se boxer, ça va être hardcore. Je serai animé par quelque chose de différent parce que je lui ai toujours témoigné un grand respect. J'ai toujours demandé à mes supporters de respecter sa famille quand il a été dans des histoires. Car c'est mon éducation et j'ai besoin de pouvoir m'asseoir à la table de ma mère. Pour Yoka la logique est claire, il dit : "Si je boxe Joshua il prendra 20 millions et moi deux. Et je fermerai ma gueule"... Ben oui. La seule petite différence c'est que Joshua est champion. Et pas Yoka. Et ça, il ne l'a toujours pas compris. Ce qu'il dit révèle tellement qui il est. Pour rappel Tony : c'est moi le champion de France. »
  2. Alexander Dimitrenko est un boxeur Russo-allemand né le 5 juillet 1982 à Eupatoria, une ville de Crimée. 45 Combats. 41 Victoires . 26 Victoires par KO Classé 35e mondial, âgé de 36 ans Il commence à boxer à l'âge de 14 ans a remporte le championnat du monde juniors de boxe dans la catégorie des poids lourds en 2000. Après cette victoire, un contrat lui est offert par le promoteur allemand Klaus-Peter Kohl. Dimitrenko signe ainsi avec la société de promotion Universum et émigre à Hambourg pour commencer sa carrière de boxeur professionnel. Alexander Dimitrenko devient l'un des prétendants pour le titre mondial des poids lourds de la WBC entre 2006 et 2008 en remportant à plusieurs reprises la ceinture Inter-Continentale de cette fédération. Son ascension est stoppée le 4 juillet 2009 après une défaite aux points contre Eddie Chambers lors d'un combat éliminatoire pour un championnat du monde des poids lourds face au tenant du titre Wladimir Klitschko. Dimitrenko parvient à relancer sa carrière en s'emparant du titre européen vacant le 31 juillet 2010. Il obtient par ailleurs la citoyenneté allemande par naturalisation en novembre de la même année. Après deux défenses victorieuses de cette ceinture contre Albert Sosnowski et Michael Sprott, il s'incline par KO au 11e round contre le bulgare Kubrat Pulev le 5 mai 2012. Son dernier combat remonte au 20 avril 2019 où il s'est incliné au 5e round face au Mexicain Andy Ruiz Jr, nouveau champion du monde unifié des poids lourds (WBA-WBO-IBF) après sa spectaculaire victoire par arrêt de l'arbitre au 7e round face à l'Anglais Anthony Joshua. Passé professionnel en décembre 2001, Alexander Dimitrenko est un boxeur technique, longiligne (il mesure 2m01 soit la même taille que Yoka). Il n'est pas un gros frappeur (57 % de victoires avant la limite) mais jouit d'une expérience colossale. Yoka s'entraîne avec Parker à Las Vegas La marche peut sembler un peu haute pour le Français, sacré champion olympique des super lourds en 2016 aux Jeux de Rio. Surtout après un an sans combattre suite à sa suspension d'un an infligée par l'AFLD (Agence Française de Lutte Antidopage) pour cause de défaut de localisation. Pour autant son entraîneur Virgil Hunter, son manager James Prince et son promoteur Jérôme Abiteboul ont validé cet adversaire. Confiants dans la capacité de Yoka de l'emporter notamment avec la vitesse de ses poings et ses déplacements. Conscients aussi du fait que Yoka, dont la cote de popularité a pas mal chuté, doit revenir sur le devant de la scène avec des combats excitants et une plus grande adversité. Son dernier combat remonte au 23 juin 2018 face à l'Anglais David Allen, arrêté par l'arbitre au 10e round. Depuis plusieurs semaines, Tony Yoka est reparti s'entraîner aux États-Unis où il dit avoir beaucoup « gagné en confiance ». À Hayward dans la grande banlieue de San Francisco il a croisé les gants à de nombreuses reprises face à l'Américain Dominic Breazeale (33 ans, 20 victoires, 2 défaites) récemment battu par Deontay Wilder, le tenant de la ceinture WBC. Selon plusieurs témoignages concordants, Yoka avait un net ascendant lors de mises de gants à huis clos. Actuellement, Yoka se trouve à Las Vegas où, cette fois, il s'entraîne avec le poids lourd néo-zélandais Joseph Parker (27 ans, 25 victoires, 2 défaites) ancien champion WBO de la catégorie, battu aux points par Joshua en mars 2018.
  3. pele-landi-jons75

    wanderlei Silva et les commotions..

    Si tu fais des sparring " agressif" avec des protection, tu peux faire le bourrin ya pas de probleme ,comme a l'epoque de la chute boxe ou la red devil de fedor . pendant ses entrainement, Mike Tyson il mettait des ko au quotidien et en prenait aussi de temps en temps. Je me rappel aussi de Overeem qui avait été écarté d'une Team au Usa car il fracassé tout le monde.
  4. pele-landi-jons75

    Le Poids Lourds Francais Cyril Gane signe a l'UFC

    Highlight Cyril Gane
  5. Le Français Cyril Gane va rejoindre la plus grande organisation de MMA au monde l'UFC profil carrière (28 ans 1m95 - 112kg , double champion de France Muay Thai , invaincu en Muay Thai ( 12 combats pro - 12 victoires- 7 par KO ) il était champion en titre poids lourds de l'organisation MMA Canadienne " TKO , il a rendu sa ceinture suite a sa signature a l'UFC. il rejoint chez les poids lourds de l'UFC , son ami et partenaire d'entrainement a la MMA Factory , Francis N'Gannou . Cyril Gane a aussi un Sparring Partner de luxe depuis quelques mois , la légende du K1 Jerome Lebanner Palmarès MMA 3 combats - 3 victoires ( 2 TKO - 1 Soumission ) Ses débuts a l'UFC sont prévus cet été , on parle du mois de Juillet . son dernier combat victorieux au Canada
  6. pele-landi-jons75

    wanderlei Silva et les commotions..

    je suppose que c'est cela les changements d'humeurs de wanderlei silva ...
  7. pele-landi-jons75

    [Vidéo] Anthony Joshua vs Andy Ruiz

    Andy Ruiz " S’ils veulent que j’aille là-bas ( en Angleterre ), ils doivent me donner cinquante millions de dollars. Et s’ils veulent venir ici , on négociera." Premier champion du monde des lourds de descendance mexicaine après avoir détrôné Anthony Joshua au Madison Square Garden, Andy Ruiz Jr devrait retrouver le Britannique - qui avait inclus une clause de revanche dans le contrat - en novembre ou décembre. Mais s’il faut se rendre en Grande-Bretagne comme le clan "AJ" le réclame, le nouveau détenteur des ceintures IBF-WBA Super-WBO qui a aussi les yeux fixés sur le champion WBC Deontay Wilder, se sait en position de force pour négocier un gros chèque. Comment dit-on arroseur arrosé en anglais? C’est juste pour un ami, un certain Eddie Hearn, promoteur du Britannique Anthony Joshua. Il y a quelques mois, quand les négociations entre son poulain et l’Américain Deontay Wilder pour un combat d’unification totale des lourds ressemblaient à un interminable feuilleton, le patron de Matchroom Boxing n’arrêtait pas de répéter combien "AJ", qui était encore champion IBF-WBA Super-WBO, avait la main pour imposer ses conditions au détenteur de la seule ceinture WBC. Mais désormais, c’est lui et son équipe qui se retrouvent du mauvais côté de la barrière. La faute au séisme du Madison Square Garden, où Andy Ruiz Jr a détrôné Anthony Joshua ce samedi pour lui prendre ses titres et mettre fin à son invincibilité chez les pros. Si l’on suit la logique version Eddie Hearn, le nouveau champion devrait donc avoir toutes les cartes en mains pour le match retour. Sauf que... Dès la fin du combat, le promoteur annonçait la couleur: "La revanche pourrait avoir lieu en novembre ou décembre, sans doute en Grande-Bretagne", où son protégé remplit des stades avec facilité. Malin, Eddie Hearn savait qu’il avait inclus une clause de revanche dans le contrat en cas de mésaventure pour Joshua. Et il l’a vite activée, alors qu’il avait trente jours pour le faire, comme confirmé ce mardi sur son compte Twitter: "Le combat aura lieu en novembre ou décembre, dans un lieu qui sera confirmé rapidement". "Il n’y avait aucune raison d’attendre trente jours car c’est le seul combat que Joshua veut, détaillait-il ensuite sur le site du média américain ESPN, où il a également précisé que novembre était plus probable que décembre. On s’est assis ensemble et il n’a pas été question pour lui de savoir ce qu’il pouvait faire d’autre. La revanche est le combat dont on a besoin et celui qu’il va faire." Reste à savoir où. Dans une vidéo publiée sur YouTube, Joshua a expliqué que "cela ne (l)e dérangerai(t) pas" que ça se fasse "encore à New York" ou "en Angleterre". "J’ai le sentiment que ça se fera en Grande-Bretagne mais ce n’est pas garanti, poursuit Eddie Hearn pour ESPN. On doit tout regarder. Les gens de DAZN (diffuseur US de Joshua et Matchroom, ndlr) et du Madison Square Garden aimeraient que l’épisode 2 se fasse aux Etats-Unis. Mais Joshua est venu dans le pays de Ruiz pour le premier combat et cela ferait sens que le deuxième soit en Grande-Bretagne. On verra bien." Selon les dernières informations, le camp "AJ" aurait bien une forme de priorité sur le choix du lieu. Mais pas la mainmise totale. Et rien n’a encore été coulé dans le marbre par contrat. Alors on négocie, comme toujours le noble art. Et Andy Ruiz Jr ne compte pas être le dindon de la farce. Le Californien de naissance et Mexicain d’origine, fils d’immigrés qui a grandi à la boxe dans la salle de son grand-père à Mexicali, capitale de l'Etat mexicain de Baja California limitrophe de la frontière, a d’abord affirmé qu’il n’était "pas vraiment important de savoir où" ça se faisait mais les jours qui passent lui ont permis de mieux réaliser son statut et sa position. Alors il répète à tous les médias qu’il adorerait que ça se fasse "à New York, Los Angeles ou Mexico". Et le premier boxeur de descendance mexicaine champion du monde des lourds va même plus loin, reprenant le credo un temps utilisé par Deontay Wilder dans ses négociations pour venir affronter Joshua en Grande-Bretagne. "Ils disent novembre-décembre mais mon équipe négocie toutes ces choses, a-t-il lancé au micro de Fight Hub TV. Je dois juste rester actif et en forme, prêt pour la revanche. J’adorerais que ce soit ici aux Etats-Unis ou au Mexique. Ça dépend de ce qu’on veut négocier. S’ils veulent que j’aille là-bas, ils doivent me donner cinquante millions de dollars. Et s’ils veulent venir ici, on négociera." De retour à l’entraînement le mois prochain, après quelques semaines pour "se reposer et profiter avec ma famille", le nouveau champion IBF-WBA Super-WBO aime l’idée de cette revanche, car il compte bien la gagner: "Si la revanche a lieu, je pense qu’il sera un peu plus prudent. Il essaiera de plus me tourner autour. Anthony n’est pas bon quand on le fait reculer... Si on échange au corps-à-corps, j’ai les mains les plus rapides et j’encaisse bien les coups." Mais le garçon n'hésite pas à titiller l'idée de défier Deontay Wilder (qui doit selon ce qu'il a annoncé affronter Luis Ortiz puis reprendre Tyson Fury dans ses deux prochains combats), ce qui serait grandement facilité par le fait que les deux appartiennent à l’écurie Premier Boxing Champions du manager Al Haymon, pour l'unification totale des lourds afin de mettre un peu la pression sur le Britannique et son camp: "Je pense que Wilder va battre Ortiz et j’adorerais combattre contre Wilder. C’est la seule ceinture qui me manque et j’en ai besoin pour être le champion unifié et incontesté de la catégorie." L’homme qui a choqué le monde prend goût au trône. Il l’a bien mérité.
  8. pele-landi-jons75

    [Vidéo] Anthony Joshua vs Andy Ruiz

    Pendant des années on s’ennuyait avec la domination des frero Kilshko , la on voit que tout le monde peut perdre , même Wilder .
  9. pele-landi-jons75

    Le Poids Lourds Francais Cyril Gane signe a l'UFC

    Il ya aussi Mansour Barnaoui qui a du refusé un contrat UFC , car il s’était engagé par contrat sur le tournoi Road fc . a mon avis une défense de sa ceinture et il signe a l'UFC . Apres Si un jour Gane et N'Gannou devait se rencontrer ce qui est fort possible je me demande dans quel coin sera Fernand Lopez .
  10. pele-landi-jons75

    Le Poids Lourds Francais Cyril Gane signe a l'UFC

    en remportant la ceinture du TKO il est revenu dans le game .
  11. pele-landi-jons75

    Le Poids Lourds Francais Cyril Gane signe a l'UFC

    J'ai lu a gauche et a droite que l'UFC était attentif aux combattants français vu que bientôt ils vont pouvoir débarquez chez nous organisé des galas , ils vont devoir mettre des " Français" sur la carte . L'UFC compte beaucoup sur la France ,c'est un peu le centre de l'europe vu qu'elle partage ses frontières avec l’Espagne , la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, Italie . Londres a 2h 15 de Paris avec le train Eurostar .
  12. pele-landi-jons75

    Le Poids Lourds Francais Cyril Gane signe a l'UFC

    Cyril Gane fera ses débuts a l'UFC , Le 10 aout à Montevideo ( Uruguay ) son adversaire sera le Brésilien Raphael Pessoa profil du Brésilien 9 combats - 9 victoires ( dont par 6 TKO ) . 1m93 - 112 kg , 30 ans les deux combattants sont invaincu en MMA .
  13. pele-landi-jons75

    Le sujet du grand n'importe quoi!

    Le tennisman Francais Benoit Paire pete souvent les plombs quand il perd
  14. pele-landi-jons75

    [Vidéo] Anthony Joshua vs Andy Ruiz

    Wilder a commencé la boxe tard , a 20 ans, ce qui explique peut- être sa technique moyenne . Même contre le Francais Duhaupas il avait ete un peu en difficulté techniquement . juste après le combat il avait dit est ce que c’était le combat le plus difficile de ma carrière ? « Sans hésitation, le Français Johann Duhaupas. Il a été le plus solide de tous. Nous sommes allés jusqu’au 11ème round et il encaissait tout. »
  15. pele-landi-jons75

    Le sujet du grand n'importe quoi!

  16. pele-landi-jons75

    [Vidéo] Anthony Joshua vs Andy Ruiz

    Le manager de Joshua avait mis une clause dans le contrat en cas de défaite contre Ruiz - Revanche en Novembre/Decembre 2018 sur le sol Anglais. hier il a confirmé que la clause serait activé il y'aura donc un Joshua / Ruiz 2
  17. pele-landi-jons75

    RIZIN 16 (02/06/2019): Infos et rumeurs

    C'est dommage car Bellator qui avait signé un accord de partenariat avec le Rizin , avait promis d'envoyé ses champions au Japon . a moins que Mayweather ai vidé les caisses du Rizzin avec son combat contre Nasukawa
  18. pele-landi-jons75

    [Vidéo] Anthony Joshua vs Andy Ruiz

    Wilder vs Fury 2 c'est signé pour le premier trimestre 2020 , le manager de Wilder l'annoncé hier sur twitter faut juste que les deux remportent leur combat respectif Fury vs Schwarz 15 Juin 2019 a Las Vegas Wilder vs Luis Ortiz 28 septembre 2019 , c'est une revanche , Wilder a battu Ortiz par Tko en 2018 . A la base Fury devait affronté Wilder a New York le 18 Mai 2019 mais Fury a finalement refusé car il a changé de manager alors les accords de contrat passé ont du être revu par son nouveau manager . ils ont du renégocié le salaire de Fury et le lieu du combat , le nouveau manager préféré que le combat ai lieu a Las Vegas et non a New York chez Wilder .
  19. C'etait à Nana plaza lol
  20. exactement les règles sont différente Jeux antiques Lutte, pugilat et pancrace Dans les compétitions panhelléniques, comme les Jeux Olympiques, les Grecs de l'Antiquité livraient trois sortes de combat : la lutte, le pugilat et le pancrace. Ils se pratiquaient nus comme toutes les autres épreuves sportives, dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids. - La lutte : Les épreuves de lutte se déroulaient dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids ; les lutteurs étaient donc le plus souvent massifs. Si les poids lourds semblaient avantagés, le fait d'être plus léger conférait à l'adversaire souplesse et rapidité de réaction. Comme dans la lutte contemporaine, un athlète devait renverser son adversaire sur le sol ; la hanche, l'épaule, les fesses ou le dos devaient nettement toucher le sol lorsqu'il tombait. Pour gagner le match, il fallait faire tomber son adversaire trois fois. On avait le droit de casser les doigts de son concurrent. - Le pugilat : Dans le pugilat, les coups ne devaient se donner qu'à la tête et il fallait bien maintenir sa garde. Les archives citent un athlète qui, capable de la maintenir deux jours durant, contraignit son adversaire à l'abandon. Il n'était pas rare que le combat se termine par la mort de l'un des adversaires. Le pugilat devint plus brutal avec le temps : au début, les pugilistes portaient une longue bandelette de cuir souple autour des doigts et jusqu'à l'avant bras (l'imante), afin d'amortir les coups, puis on utilisa un gantelet de cuir lourd, attaché au poignet par un dispositif spécial et garni de petits poids de plomb ou de clous : le ceste. Dans une joute, on veillait à équilibrer le poids des cestes entre adversaires, afin de maintenir la sportivité. Les coups se portaient du haut vers le bas ; il était indispensable de se relever le plus haut possible et tenter d'esquiver les coups de l'adversaire en se rejetant brusquement en arrière. Si la rencontre s'éternisait, on avait alors recours au «klimax» : chacun des adversaires avait le droit de frapper l'autre, une fois à tour de rôle, sans que le frappé ne tente la moindre esquive ; l'agresseur devait dire à son adversaire quelle posture il devait adopter avant de le frapper. - Le pancrace : Le mot pancrace, de «pan» (tout), et «kratos» (force), signifie que «tout est permis en force». Ce sport exigeant avait des règles plutôt brutales : tous les coups (sauf mordre ou crever les yeux de son adversaire) étaient permis pour rafler la victoire. Il existait deux formes de pancrace : le "Kato Pankration" qui autorisait la poursuite du combat au sol et le "Ano Pankration" qui l'interdisait. Le corps entièrement nu saupoudré de sable très fin, les cheveux longs ramenés en arrière et attachés sur l'occiput en chignon, les pancratiastes descendaient dans l'arène les bras en position haute et dirigés vers l'avant, pour garantir sa tête et son visage. La terre fraîchement remuée était aspergée d'eau et les pancratiastes devaient combattre jusqu'à épuisement total. Seul le coucher du soleil ou l'abandon de l'un des deux lutteurs mettait fin à l'assaut. Le chroniqueur Pausanias évoque un fameux pancratiaste, Sostratos, qui collectionna douze victoires au pancrace à Némée et Isthme, deux à Delphes et trois à Olympie, où était érigée sa statue. On l'appelait «casseur de doigts», car son coup favori consistait à saisir les doigts de son adversaire et à les lui tordre jusqu'à ce que celui-ci se rendit ! Tant que les adversaires pouvaient se maintenir debout, leur grande affaire était de frapper des coups terribles. En revanche, une fois à terre, leur combat devenait une lutte acharnée en corps à corps où, roulant sur le sable ou dans la boue, ils se saisissaient et s'entrelaçaient sans cesser de se porter des coups violents, chacun d'eux s'évertuant à réduire l'autre à l'impuissance et lui arracher l'aveu de sa défaite. L'art du pancrace, quoique populaire, était très secret dans sa technique et chaque école, chaque famille détentrice de ce savoir le protégeait au mieux si bien qu'il finit par disparaître complètement.
  21. Il vit maintenant la plupart du temps sur l'ile de Borneo a coté de la Malaysie avec sa nouvelle femme . je l'ai croisé a Bangkok en 2009 mais il etait trop bourré pour lui parler , depuis sa greffe du foie il a arrêté l'alcool et s'est remis au sport .
  22. Tyron Spong Le detenteur de la ceinture poids lourds " champion WBC Latino " est chaud pour affronter Tony Yoka Les choses s’accélèrent pour un éventuel combat entre Tony Yoka et Tyrone Spong, qui serait un vrai test pour les deux hommes, d’autant plus que Booba s’immisce dans cela. Tony Yoka doit faire son retour sur les rings prochainement. Il y a deux jours, L’Equipe révélait que le champion olympique 2016 allait faire son retour contre Tyrone Spong. Kickboxer de classe mondiale, le Surinamien-Néerlandais a depuis fait la transition en boxe anglaise. L’information avait ensuite été démentie par Tony Yoka et son promoteur Jérôme Abiteboul. Les réseaux sociaux faisant leur effet, il semble toutefois que la piste Tyrone Spong ne soit pas morte. Sur ses réseaux sociaux, l’ancien du Glory Kickboxing s’exprimait de la manière suivante : « Tony Yoka, j’ai vu que tu utilisais mon nom pour faire de la publicité sur ton prochain combat. […] Tu dis que tu veux m’affronter, ce dont je doute sérieusement ; mais si tu veux m’affronter. Ne le fais pas par l’intermédiaire d’un matchmaker louche. Faisons en sorte que mon équipe rencontre la tienne et mettons en place le combat. Viens avec l’argent, donne-moi une date et je serai là. Il n’est pas très difficile de me trouver. » Ce à quoi Tony Yoka répondait : « le 13 juillet, si ça te va, on le fait. » Booba, qui se présente comme « représentant du boxeur Tyrone Spong » s’est aussi mêlé aux discussions. L’artiste a ainsi précisé que « Spong n’a jamais refusé ce combat et au contraire serait ravi de t’affronter dans un ring. » Là encore, Yoka répondait favorablement avec la date du 13 juillet comme proposition. À suivre. Source https://lasueur.com/tony-yoka-tyrone-spong-27-5-2019?fbclid=IwAR1mba-zl96Po8x51y4m6SZnHMIenORXBjg3gzXclyzxJqJTxNXdYzr1SWU Certains se demanderont que fait Booba dans cette histoire ? , en faites Booba a un conflit financier avec son ex associé Mr Abitboul qui est le promoteur de Tony Yoka . En légende de sa photo Instagram, Booba a écrit : « Alerte, Jérôme Abiteboul ancien partenaire de la marque ÜNKUT, escroc notoire, menteur, incompétent et mauvais payeur se lance maintenant dans le sport notamment avec Tony Yoka. À surveiller de très près… @ringstarfr #JérômeAbiteboul ».
  23. y a un money fight a se faire avec Yoka , en plus il n'a pas boxé depuis 1 an a cause de sa suspension , c'est bizarre qu'il ne trouve pas d'adversaire .
  24. C'est risqué si Yoka perd , tout le monde se foutra de sa gueule , ca va etre interessant Spong cogne fort , il a debuté par la boxe avant le kickboxing et il s'est pas mal entrainé avec Papa Mayweather senior .
  25. Alors qu’un combat contre Tony Yoka était en négociations depuis un moment, Raphaël Tronché préfère avancer et va abandonner son titre national. Alors que Tony Yoka n’a toujours pas combattu en 2019, un duel face au champion de France Raphaël Tronché faisait sens. Le champion olympique 2016 souhaitait en effet prendre le titre national avant de viser. Malheureusement pour les fans, le choc entre les deux invaincus n’aura pas lieu. Porteur de la ceinture et promoteur, Raphaël Tronché avait proposé une offre à Tony Yoka. Face aux difficultés dans les négociations, il préfère complètement tourner la page…et viser le titre européen : « Comme les propositions que j’ai faites à l’équipe de Tony YOKA (je lui ai proposé 250 000 euros pour venir boxer chez moi avec diffusion sur Canal + dans un premier temps puis un 50/50 avait été validé avec son promoteur, mais il voulait m’imposer une seule et même date alors qu’aucun de leurs prochains combats n’est signé, pas même celui contre Johann Duhaupas…). Je vais donc laisser mon titre de Champion de France vacant. Mon challenger officiel étant Cyril Leonet (tous mes respects), je n’ai pas envie de faire un bis repetita… Le nouveau règlement ne m’autorisant pas, le cas échéant à faire une éventuelle dérogation d’ailleurs… Je ne vais pas passer ma vie à faire des Championnats de France. Dès le premier je voulais laisser le titre vacant pour au final en faire deux autres derrière. Il est temps d’avancer. […] Prochain objectif : L’EUROPE ! » Raphaël Tronché ajoute : « Je continue de guetter Tony comme je guette sur la photo. » On espère pour le champion de France que l’abandon de cette ceinture ne lui sera pas préjudiciable. En effet, avec le titre, il avait un accès privilégié au « moneyfight » Yoka. source "la sueur "https://lasueur.com/raphael-tronche-tony-yoka-24-5-2019

© IKUSA 2003 - 2018 tous droits réservés

×