Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/18/2019 in all areas

  1. 7 points
    Dicentim

    Les résultats de l'UFC on ESPN+ 11

    À noter un public absolument formidable, qui encourage ses combattants sans jamais manquer de respect à leurs adversaires. Même Rakic s'excuse de sa réaction quelque peu démesurée et le public l'applaudit : la grande classe. Quand tu compares avec ce qu'on a vu au Brésil récemment...
  2. 5 points
    Le Français Cyril Gane va rejoindre la plus grande organisation de MMA au monde l'UFC profil carrière (28 ans 1m95 - 112kg , double champion de France Muay Thai , invaincu en Muay Thai ( 12 combats pro - 12 victoires- 7 par KO ) il était champion en titre poids lourds de l'organisation MMA Canadienne " TKO , il a rendu sa ceinture suite a sa signature a l'UFC. il rejoint chez les poids lourds de l'UFC , son ami et partenaire d'entrainement a la MMA Factory , Francis N'Gannou . Cyril Gane a aussi un Sparring Partner de luxe depuis quelques mois , la légende du K1 Jerome Lebanner Palmarès MMA 3 combats - 3 victoires ( 2 TKO - 1 Soumission ) Ses débuts a l'UFC sont prévus cet été , on parle du mois de Juillet . son dernier combat victorieux au Canada
  3. 5 points
    MMA : Roxana Maracineanu ouvre la porte aux compétitions professionnelles en France Publié le mardi 28 mai 2019 à 19:01 | Mis à jour le 28/05/2019 à 19:03 Interrogée mardi à l'Assemblée, la ministre des Sports a annoncé que l'appel à manifestation d'intérêt auprès des fédérations de sport de combat serait officiellement lancé fin juin. Roxana Maracineanu a par ailleurs ouvert la porte à des compétitions professionnelles de MMA. Lors de la séance des questions au gouvernement du mardi 28 mai, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a été interrogée sur le futur appel à manifestation d'intérêt (AMI) auprès des fédérations de sports de combat désireuses d'encadrer le MMA. Objectif septembre pour la légalisation À la question de Josy Poueyto, députée des Pyrénées-Atlantiques apparentée Modem, qui a stigmatisé une « atteinte à la dignité humaine » et dénoncé « peut-être un jour la mort en direct à la télévision », sur la volonté de la ministre d'encadrer le MMA, Roxana Maracineanu a confirmé sa volonté de légaliser la discipline et de la confier à une fédération de sport de combat « selon des règles que les acteurs sont prêts à faire évoluer en tenant compte des exigences qui sont les nôtres en matière de sécurité des pratiquants, de qualification des éducateurs (...) et dans l'encadrement des compétitions ». L'UFC bientôt en France ? « On donnera par ailleurs les moyens à cette fédération, qui va abriter cette discipline, les moyens de négocier avec les acteurs commerciaux du MMA l'image véhiculée par ce sport en France, la façon d'organiser les combats, de respecter les protocoles de commotion cérébrale et de négocier les questions de redistribution financière vers les clubs formateurs des différents sports de combat », a détaillé la ministre. « Cette démarche de légalisation des compétitions, au niveau amateur et professionnel en France, s'est appuyée sur le rapport de vos collègues parlementaires MM. Vignal et Grosperrin produit en 2016 et celui de Patrick Wincke fin 2018, qui a recueilli l'adhésion des sports de combats. Nous travaillons à la construction d'un appel à manifestation d'intérêt que je lancerai officiellement fin juin », a conclu la ministre. Inattendue, cette sortie sur les compétitions professionnelles, jusque-là jamais évoquées, ouvre-t-elle la porte à un avenir en France pour l'UFC, la plus grosse organisation professionnelle au monde ? Source: https://www.lequipe.fr/Mma/Actualites/Mma-roxana-maracineanu-ouvre-la-porte-aux-competitions-professionnelles-en-france/1023771
  4. 5 points
    article du journal Le Parisien qui parle de Mansour Barnaoui Le Tunisien Mansour Barnaoui, qui vit à Malakoff dans les Hauts-de-Seine, dispute samedi à Séoul (Corée du Sud) la finale du tournoi mondial Road FC de ce sport de combat spectaculaire et bientôt autorisé en France. C’est le combat de sa vie. Celui qui peut rapporter à Mansour Barnaoui, 27 ans, une notoriété planétaire et un gros chèque d’un million de dollars*. Le boxeur de Malakoff (92) dispute, samedi à Séoul (Corée du Sud), la finale mondiale en MMA (Mixed Martial Arts) du tournoi richement doté du Road FC. Avant de monter sur le ring grillagé, les combats se disputant en cage, son adversaire coréen a fait grimper la température dès la conférence de presse mercredi, puis lors de la pesée ce vendredi. Ceinture de champion sur l’épaule, Al-So Kwon a provoqué Barnaoui du regard avant de l’insulter obligeant les officiels à séparer les deux hommes. « Lui, c’est un striker (sic) qui aime chauffer avant le combat, moi, c’est sur le ring que je fais le spectacle », répond, à sa façon, ce surdoué aux 18 victoires en 22 combats professionnels, dont 11 par soumission et 5 par KO. En Asie, le poids léger Barnaoui (1,83 m, 70 kg) s’est bâti une certaine réputation, il y est surnommé « l’Afro-Samouraï » autant pour son style de combattant aux dreadlocks qu’en référence à un célèbre manga local. « Je préfère ça à Tarzan, mon surnom précédent, hérité de ma jeunesse au quartier. J'étais agile, je faisais du skate et du parkour façon yamakasi. Les grands me retrouvaient dans les arbres, en haut des bâtiments...» Deux semaines après sa naissance à Tunis, il débarque dans les bagages de ses parents qui s’installent à Malakoff au coeur de la cité Pierre-Valette. C’est toujours là qu’il partage un deux-pièces avec sa mère Basma et ses trois jeunes frères Ahmed, Seifedin et Saber. Son père est, lui, décédé en 2013, à la veille d’un combat décisif en Angleterre qu’il remportera la rage au ventre. Ce week-end, c’est d’abord pour les siens qu’il veut décrocher le titre mondial et le chèque à 7 chiffres qui va avec. « J’achèterai une maison pour les mettre à l’abri, promet-il. Mais un million de dollars, ça part très vite. Alors est-ce que ça changera ma vie ? Je ne sais pas...» Au passage, le Francilien espère aussi toucher un autre jackpot, celui d’un passeport français dont il ne dispose pas malgré plusieurs demandes. La faute à des contrats de travail signés uniquement à l'étranger, la France ne reconnaîssant pas encore le MMA en compétition. « Tout le monde est français chez moi, ma mère et mes frères, sauf moi, regrette-t-il. Mais je sais que ça change pour le MMA en France et je m’en réjouis. » Mansour le Malakoffiot dispose aujourd’hui du soutien de sa mairie qui va lui offrir en juin un emploi de gardien du gymnase Jacques-Duclos où il s’entraîne quatre jours par semaine. Une diffusion gratuite du combat de l’enfant de la ville est même organisée ce samedi midi à l’école élémentaire Guy-Môquet . Il y aura là les amis et les habitants de cette cité des Hauts-de-Seine habitués à voir son visage placardé dans les rues. C’est d’ailleurs sa rencontre avec son voisin Aziz Mahi qui a changé sa vie à ses débuts en 2007. Cet ancien chauffeur de taxi l’avait alors accueilli dans sa « Team Magnum » avant de devenir son coach et son premier supporteur. « Quand j’entre dans la cage, je suis serein car j’ai toute mon équipe derrière moi... » Il faudra bien cela face à la furia coréenne annoncée autour du ring. * Cela représente 896 000 € environ. ..........
  5. 5 points
  6. 4 points
    Il vit maintenant la plupart du temps sur l'ile de Borneo a coté de la Malaysie avec sa nouvelle femme . je l'ai croisé a Bangkok en 2009 mais il etait trop bourré pour lui parler , depuis sa greffe du foie il a arrêté l'alcool et s'est remis au sport .
  7. 4 points
    Bon je vous mets le combat Aorigele VS Heo Jae Hyeok juste pour donner un peu de gras à ce sujet.
  8. 3 points
    On le reconnait bien le Tank, mais après avoir eu une greffe du foie il a bien perdu.
  9. 3 points
    Kappa

    RIZIN 16 (02/06/2019): Infos et rumeurs

    Non en fait pour cet event les moyens étaient limités donc je comprends. Mais sinon d'après les informations que j'ai eues, le Bellator va envoyer Michael Chandler ou Patricky Pitbull Freire pour le tournoi Light Weight qui va commencer le 12 octobre prochain avec sûrement 8 combattants. D'ailleurs je ne sais pas ce qu'il en est de ce combattant français qui aurait pu prendre part... En attendant c'est le RIZIN qui va envoyer Kyoji Horiguchi s'emparer du titre Bantam Weight du Bellator face à Darrion Caldwell et RENA combattre Lindsey Vanzandt au Bellator 222 le 14 juin prochain.
  10. 3 points
    Sinon quelques annonces qui ont eu lieu durant ce RIZIN 16 concernant les prochains events: - RIZIN 17 (28/07/2019), annonce de 3 combats et de la participation de la championne Super Atom Weight du ROAD FC. Les détails dans le sujet ci-dessous. - RIZIN 18 (18/08/2019), confirmation de la participation de Marcos Yoshio Souza, frère du combattant Roberto Satoshi Souza. - RIZIN 19 (12/10/2019), se déroulera à l'Edion Arena d'Osaka avec le début du tournoi Light Weight Grand Prix, le combat qui déterminera le challenger de Kyoji Horiguchi pour la fin de l'année. Et surtout, il se déroulera le même jour que le 2ème event du ONE FC au Japon. Et pour l'anecdote, le combat de Tenshin Nasukawa était retransmis en direct à la TV Sur Fuji TV. Or au 2ème Round vers 1'50" Blanco, l'adversaire de Tenshin, s'est coupé l'arcade et a du être soigné par les médecins. A ce moment-là la TV lance la pub (???) sauf que le combat a rapidement repris et Tenshin a mis 2 Knock Down pendant qu'à l'écran passait encore une pub pour des biscuits. Et de ce fait les téléspectateurs ont loupé le meilleur moment du combat et les réseaux sociaux se sont bien sur enflammés pour pester contre l'incompétence des producteurs. Regardez plutôt ce que ça a donné:
  11. 3 points
    TinoM

    Les résultats de l'UFC on ESPN+ 11

    Manuwa s'est fait exécuté , quel ko !!! Deuxième défaite pour Gus à la maison forcément une énorme déception qui le pousse à réagir à chaud et annoncer sa décision mais si on analyse un peu sa situation alors certes il est encore jeune mais qu'aurait il pu espérer désormais ? Il a perdu deux fois contre le champion de sa caté et la deuxième fois de façon net , si il monte en lourd et bien pareil il a déja perdu contre le champion et ya aussi des chances qu'il retombe sur son bourreau Jon Jones et je le vois pas tenir contre notre Francis national ou des lutteurs comme Blaydes par exemple . Le mieux pour lui aurait été d'attendre la possible montée en lourd de Jones mais ça fait un peu " petit " pour son ego de prendre éventuellement le titre dans ses conditions il lui reste aussi le bellator en solution de replis ...sinon bonne retraite à lui il restera comme le seul gars pour le moment qui a poussé dans ses retranchement Jon Jones voir même peut être battu .
  12. 3 points
    boboss

    Les résultats de l'UFC on ESPN+ 11

    Le KO de leo santos
  13. 3 points
    C'est vraiment du gros n'importe quoi leurs promos, leurs orgas... sérieux quand tu vois que nos voisins britanniques peuvent avoir de grands champions et de gros événements, en France aujourd'hui ils sont vraiment encore à la rue dans se domaine... Surtout que Yoka a la chance d avoir un gros sponsor derrière mais leur gérance c est de l amateurisme à faire peur. Et booba sérieux qu il ferme sa gueule, vouloir s'immiscer dans des histoires de boxe juste pour montrer que tu es un chaud, un bad boy... ça fait plus pitié qu autre chose, dire que ce type à la quarantaine. C est moche mais je rêve qu un jour un boxeur lui mette une pêche pour le ramener sur terre. J'espère qu il est pas vraiment le manager de Spong, quand tu vois ce que 50 cents a fait de la carrière de yurokis gamboa qui est certainement un des boxeurs les plus doués de sa génération.
  14. 3 points
    exactement les règles sont différente Jeux antiques Lutte, pugilat et pancrace Dans les compétitions panhelléniques, comme les Jeux Olympiques, les Grecs de l'Antiquité livraient trois sortes de combat : la lutte, le pugilat et le pancrace. Ils se pratiquaient nus comme toutes les autres épreuves sportives, dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids. - La lutte : Les épreuves de lutte se déroulaient dans un espace non délimité et sans distinction entre les catégories de poids ; les lutteurs étaient donc le plus souvent massifs. Si les poids lourds semblaient avantagés, le fait d'être plus léger conférait à l'adversaire souplesse et rapidité de réaction. Comme dans la lutte contemporaine, un athlète devait renverser son adversaire sur le sol ; la hanche, l'épaule, les fesses ou le dos devaient nettement toucher le sol lorsqu'il tombait. Pour gagner le match, il fallait faire tomber son adversaire trois fois. On avait le droit de casser les doigts de son concurrent. - Le pugilat : Dans le pugilat, les coups ne devaient se donner qu'à la tête et il fallait bien maintenir sa garde. Les archives citent un athlète qui, capable de la maintenir deux jours durant, contraignit son adversaire à l'abandon. Il n'était pas rare que le combat se termine par la mort de l'un des adversaires. Le pugilat devint plus brutal avec le temps : au début, les pugilistes portaient une longue bandelette de cuir souple autour des doigts et jusqu'à l'avant bras (l'imante), afin d'amortir les coups, puis on utilisa un gantelet de cuir lourd, attaché au poignet par un dispositif spécial et garni de petits poids de plomb ou de clous : le ceste. Dans une joute, on veillait à équilibrer le poids des cestes entre adversaires, afin de maintenir la sportivité. Les coups se portaient du haut vers le bas ; il était indispensable de se relever le plus haut possible et tenter d'esquiver les coups de l'adversaire en se rejetant brusquement en arrière. Si la rencontre s'éternisait, on avait alors recours au «klimax» : chacun des adversaires avait le droit de frapper l'autre, une fois à tour de rôle, sans que le frappé ne tente la moindre esquive ; l'agresseur devait dire à son adversaire quelle posture il devait adopter avant de le frapper. - Le pancrace : Le mot pancrace, de «pan» (tout), et «kratos» (force), signifie que «tout est permis en force». Ce sport exigeant avait des règles plutôt brutales : tous les coups (sauf mordre ou crever les yeux de son adversaire) étaient permis pour rafler la victoire. Il existait deux formes de pancrace : le "Kato Pankration" qui autorisait la poursuite du combat au sol et le "Ano Pankration" qui l'interdisait. Le corps entièrement nu saupoudré de sable très fin, les cheveux longs ramenés en arrière et attachés sur l'occiput en chignon, les pancratiastes descendaient dans l'arène les bras en position haute et dirigés vers l'avant, pour garantir sa tête et son visage. La terre fraîchement remuée était aspergée d'eau et les pancratiastes devaient combattre jusqu'à épuisement total. Seul le coucher du soleil ou l'abandon de l'un des deux lutteurs mettait fin à l'assaut. Le chroniqueur Pausanias évoque un fameux pancratiaste, Sostratos, qui collectionna douze victoires au pancrace à Némée et Isthme, deux à Delphes et trois à Olympie, où était érigée sa statue. On l'appelait «casseur de doigts», car son coup favori consistait à saisir les doigts de son adversaire et à les lui tordre jusqu'à ce que celui-ci se rendit ! Tant que les adversaires pouvaient se maintenir debout, leur grande affaire était de frapper des coups terribles. En revanche, une fois à terre, leur combat devenait une lutte acharnée en corps à corps où, roulant sur le sable ou dans la boue, ils se saisissaient et s'entrelaçaient sans cesser de se porter des coups violents, chacun d'eux s'évertuant à réduire l'autre à l'impuissance et lui arracher l'aveu de sa défaite. L'art du pancrace, quoique populaire, était très secret dans sa technique et chaque école, chaque famille détentrice de ce savoir le protégeait au mieux si bien qu'il finit par disparaître complètement.
  15. 3 points
    Tyron Spong Le detenteur de la ceinture poids lourds " champion WBC Latino " est chaud pour affronter Tony Yoka Les choses s’accélèrent pour un éventuel combat entre Tony Yoka et Tyrone Spong, qui serait un vrai test pour les deux hommes, d’autant plus que Booba s’immisce dans cela. Tony Yoka doit faire son retour sur les rings prochainement. Il y a deux jours, L’Equipe révélait que le champion olympique 2016 allait faire son retour contre Tyrone Spong. Kickboxer de classe mondiale, le Surinamien-Néerlandais a depuis fait la transition en boxe anglaise. L’information avait ensuite été démentie par Tony Yoka et son promoteur Jérôme Abiteboul. Les réseaux sociaux faisant leur effet, il semble toutefois que la piste Tyrone Spong ne soit pas morte. Sur ses réseaux sociaux, l’ancien du Glory Kickboxing s’exprimait de la manière suivante : « Tony Yoka, j’ai vu que tu utilisais mon nom pour faire de la publicité sur ton prochain combat. […] Tu dis que tu veux m’affronter, ce dont je doute sérieusement ; mais si tu veux m’affronter. Ne le fais pas par l’intermédiaire d’un matchmaker louche. Faisons en sorte que mon équipe rencontre la tienne et mettons en place le combat. Viens avec l’argent, donne-moi une date et je serai là. Il n’est pas très difficile de me trouver. » Ce à quoi Tony Yoka répondait : « le 13 juillet, si ça te va, on le fait. » Booba, qui se présente comme « représentant du boxeur Tyrone Spong » s’est aussi mêlé aux discussions. L’artiste a ainsi précisé que « Spong n’a jamais refusé ce combat et au contraire serait ravi de t’affronter dans un ring. » Là encore, Yoka répondait favorablement avec la date du 13 juillet comme proposition. À suivre. Source https://lasueur.com/tony-yoka-tyrone-spong-27-5-2019?fbclid=IwAR1mba-zl96Po8x51y4m6SZnHMIenORXBjg3gzXclyzxJqJTxNXdYzr1SWU Certains se demanderont que fait Booba dans cette histoire ? , en faites Booba a un conflit financier avec son ex associé Mr Abitboul qui est le promoteur de Tony Yoka . En légende de sa photo Instagram, Booba a écrit : « Alerte, Jérôme Abiteboul ancien partenaire de la marque ÜNKUT, escroc notoire, menteur, incompétent et mauvais payeur se lance maintenant dans le sport notamment avec Tony Yoka. À surveiller de très près… @ringstarfr #JérômeAbiteboul ».
  16. 3 points
    Tout à fait d'accord. Déjà si il pouvait arrêter de se la jouer starlette ce serait bien. J'avais envie de le voir face à Duhaupas, face à Tronché mais non... Spong aurait été un bon révélateur. Mais rien, toujours un problème, toujours ceci, toujours cela. Et c'est toujours la faute des autres... Étonnant quand même. Et Wilder/Joshua c'est quand ??!!! Putain de merde donnez nous les combats qu'on veut voir !
  17. 3 points
    Tony Yoka effectuera son retour sur le ring le 13 Juillet prochain à Paris, et affrontera... Tyron Spong! (13-0 en Anglaise, 12 ko, classé 75ème Mondiale) Évidemment, ça rage sur la toile ("ouin, Spong n'est pas un top 10!")... Fuck! Je me contrefout de Yoka, mais le mec va affronter un gars invaincu en Noble Art, avec le palmarès P/P qu'on lui connaît, et tout ça, dès son 6ème combat pro. Y'a plus simple comme début de carrière! (j'invite qui veut à aller sur Boxrec et mater les débuts de palmarès de gars comme Tyson ou Mayweather) Perso, Yoka/Spong, je trouve que ça a de la gueule! https://m.lequipe.fr/Boxe/Actualites/Tyrone-spong-futur-adversaire-de-tony-yoka/1022541?xtref=https:%2F%2Fwww.googleapis.com%2Fauth%2Fchrome-content-suggestions
  18. 3 points
    Le français Mansour Barnaoui (18-4, Team Magnum) affrontera le coréen A Sol Kwon (21-9) au ROAD FC 53 ce samedi 18 Mai 2019 au Halla Gymnaisum sur l'île de Juju en Corée du Sud. Barnaoui avait remporté la somme de 200 000$ après sa victoire lors de la "finale" du tournoi Light Weight face au russe Shamil Zavurov et, par la même occasion, le droit d'affronter le champion Light Weight de l'organisation, A Sol Kwon, pour tenter de remporter le reste de la prime de victoire de ce tournoi à 1M$, soit la somme de 800 000$. Bonne chance à Mansour ! A noter que lors de cet event, Jérôme Le Banner aurait du affronter le chinois Aorigele mais le français s'est blessé au dos à quelques jours de l'event et a du déclarer forfait. Il sera remplacé par le coréen Jae-Hyeok Heo.
  19. 3 points
  20. 3 points
  21. 2 points
    colossus

    100%FIGHT : BEST OF 2018

    Vous l'attendiez, le Top 5 des meilleurs combats de l'année 2018. C'est parti pour 8 minutes d'affrontements intenses!
  22. 2 points
    Troisième combat avec l'organisation TKO & deuxième défense de titre pour le poids Heavyweight Ciryl Gane , il était opposé au brésilien Roggers Souza. Taylor Lapilus affrontait l'américain Nathan Maness pour la ceinture des poids Bantamweight.
  23. 2 points
    Les mecs qui ragent mdr.... des vrais footix , surtout quand tu sais qui est Tyron spong .. Sinon en effet gros challenge pour Yoka , mème risqué pour un combat retour , certe spong n'est pas dans son élément et yoka est plus technique mais il en face un gros professionnel et gros frappeur qui en a vu bien d'autre avant Yoka . Ce sera un vrai combat test , certe spong est classé 75 mais on le sait que c'est un gros défis physique pour Yoka , s'il gagne il va faire un bon pas en avant dans sa carrière .
  24. 2 points
    Oui, effectivement, la victoire de Petchmorrakot a été changé en "No Contest" par le ONE FC. C'est Chatri Sityodtong, le président du ONE FC qui l'explique dans un post sur Facebook mais il estime que les juges n'ont pas assez pris en compte les nombreux clinchs du thaïlandais qui auraient du être sanctionnés. Du coup il y aura rapidement un rematch et le gagnant accédera en demi-finale du tournoi. Bon il y aussi le fait que le ONE FC était déçu de voir ses deux favoris, Petrosian et Yodsenkali se faire éliminer dès le premier tour et ils ont voulu donner une seconde chance à Petrosian qui, il est vrai, s'était fait voler le combat avec cette décision. Et il fallait trouver une bonne raison.
  25. 2 points
    Quelques vidéos: Samy Sana VS Yodsenklai Le Heel Hook de Garry Tonon Arslanaliev VS Khan Le KO de Cosmo sur Northcutt Knock Down de Eersel sur Holzken


© IKUSA 2003 - 2018 tous droits réservés

×