Jump to content
  • Sign in to follow this  

    Entretien avec Eric Konako :"même les amateurs ont le droit de briller"


    lenoir01
    [size=4][i]Pour cette interview, [b]IKUSA ([url="http://www.ikusa.fr"]www.ikusa.fr[/url])[/b] est allée à la rencontre d'Eric Konako, un jeune promoteur de 33 ans, passionné de sport.[/i][/size]


    [size=4][img]https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/1450953_397894947044020_1979189976886379897_n.jpg?oh=52fde5348d35fb2214263863afaaf17a&oe=558D6770&__gda__=1435073613_ef01fac5a39d32e10ad58aab7593885c[/img][/size]

    [size=4][b]Bonjour Konako, et merci d'avoir accepté cet entretien. Peux-tu te présenter pour ceux et celles qui ne te connaissent pas.[/b][/size]
    [size=4][i]Bonjour IKUSA, tout le plaisir est pour moi.[/i][/size]
    [size=4][i]Eric et Konako sont mes deux prénoms, j’ai 33 ans, et je suis professeur de boxe dans différentes structures dont le (BCM) de Bezons, mais aussi dans différentes sociétés. Je suis également préparateur physique.[/i][/size]

    [size=4][b]On te connaît surtout pour être organisateur d'événements de muay thaï en France, mais on n'a que très peu entendu parler de ton passé de combattants... Quel est-il ?[/b][/size]
    [size=4][i]J’ai commencé la boxe très tard, à l’âge de 21 ans, grâce à deux grands champions qui sont Bob Sita (boxe anglaise) et Dany Bill (boxe thaïlandaise). J’ai pu effectuer grâce à ce dernier 20 combats à travers le monde, pour 19 victoires. Je n’ai jamais remporté de titres majeurs, mais j'ai souvent boxé contre des adversaires titrés.[/i][/size]

    [size=4][img]https://scontent-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/t31.0-8/s960x960/10504968_400617473438434_2285538858935284190_o.jpg[/img][/size]

    [size=4][b]Tu organises également des "boot camps", qui sont des sortes de camps d'entraînement, peux-tu développer un peu plus ton concept pour nous ?[/b][/size]
    [size=4][i]Les sessions d’entraînement en extérieur, que j’appelle Ultime Bootcamp, restent des événements ponctuels. Elles ont pour but de se surpasser, aussi bien mentalement, que physiquement. Beaucoup d’athlètes combattants fréquentent ces sessions dans le but de trouver un complément de conditionnement physique. On y effectue un certain nombre de mouvements fonctionnels constamment variés, à haute intensité, ce qui aide à devenir plus fort face à l'adversité entre autre, aussi bien dans la boxe, que dans la vie de tous les jours.[/i][/size]

    [size=4][img]https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/v/t1.0-9/10943660_401405593359622_4298862703619059755_n.jpg?oh=a84d3489ad3cd2e86faa5a6a7a24bd42&oe=55480FB1&__gda__=1430806072_cb2ab9c0587fe928feb3c21c0e1725a3[/img][/size]

    [size=4][b]Tu es donc organisateur d'événements sportifs. Tu es l'un des organisateurs du [i]Wicked One Tournament[/i], et celui du tout nouvel événement Super Fight. Qui sont les principales personnes qui t'entourent dans ces organisations ?[/b][/size]
    [size=4][i]Pour le WOT, je suis entouré principalement des frères Wendy Annonay et Julien Nodanche. Il y a aussi Miguel Micard, et d’autres personnes qui gravitent autour de nous.[/i][/size]
    [size=4][i]Concernant le Super Fight, il s’agit purement et simplement d’un inter-club. Le format étant bien valorisé qu’il a pris une autre tournure et s'est rangé dans les rangs des galas parisiens. Le but du Super Fight est de mettre en valeur le vivier sportif amateur.[/i][/size]

    [size=4][b]Le WOT s'est aujourd'hui imposé sur la scène française comme l'une des références du muay thaï, quelle est la clef de la réussite de tels événements ?[/b][/size]
    [size=4][i]Avant d'organiser des événements sportifs, j'ai d'abord travaillé dans l'événementiel musical, et j'y ai acquis une certaine expérience.[/i][/size]
    [size=4][i]La clef de la réussite du WOT s’explique par le fait que nous avons rassemblé à nous tous, plusieurs compétences dont celle de l’organisation, la rigueur et le goût de l’Entertainment. Nous n’avons pas voulu refaire ce qui a déjà été fait en terme d’événement, mais plutôt apporter quelque chose qui nous ressemble, quelque chose à l’image de notre génération.[/i][/size]
    [size=4][i]Nous avons proposé cet événement au moment où le contexte s’y prêtait, au moment où les combattants avaient besoin de valorisation, et c'est une des raisons qui a fait que le WOT a de suite fonctionner.[/i][/size]

    [size=4][img]https://scontent-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/10255938_756247501063093_8697469785262668972_n.jpg?oh=9f4fc403f85eb72ddfac87797c9dcde5&oe=559019A9[/img]
    [i]([u]photo :[/u] magnifique coup de pied de Johann Beauséjour sur Aydin Tuncay, lors de la 4ème finale du WOT)[/i][/size]


    [size=4][b]Le dernier WOT s'est terminé dans un contexte particulier, notamment avec une phrase prononcée par Wendy Annonay au micro de Xavier Séverin sur Chrono Fight :"Le Wicked One Tournament en muay thaï : c'est terminé ! Notre talent, on va le donner à un autre sport !". Le WOT est-il donc définitivement enterré ?[/b][/size]
    [size=4][i]Le WOT est une organisation sportive. Elle n’est pas exclusive au muay thaï. J’ai la chance de côtoyer plusieurs champions de différentes disciplines comme le JJB, le K1, Kick Boxing, le Kenpo et j’en passe. Si l’envie de faire un WOT dans une discipline autre que le muay thaï surgissait, je peux dire qu’en toute légitimité que ça se fera.[/i][/size]

    [size=4][b]Le Super Fight est un tout autre concept et d'une ampleur totalement différente, puisque tu as choisi de ne l'organiser qu'avec des combattants amateurs. En dépit de ce que beaucoup auraient pu penser, les amateurs ont fait le show autant que des professionnels auraient pu le faire. Comment t'es venue une telle idée ?[/b][/size]
    [size=4][i]L’idée a toujours été présente mais il fallait juste se décider à la mettre en œuvre. La plupart des salles de sport sont composées à 90% d’amateurs. Il n'y donc seulement que 10% de semi pro et pro. Tous n’arriveront pas forcément à basculer de l’autre côté pour de multiples raisons, mais si ce genre d’initiatives permet de mettre en lumière certains et de repérer les talents de demain, j’invite tous ceux qui peuvent le faire à monter des événements pour les découvrir.[/i][/size]
    [size=4][img]https://scontent-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10369139_800485113354513_6458764255616342000_n.jpg?oh=acbc3997eb9ca784e63a05e334dab930&oe=55885D6D[/img][/size]
    [size=4][i]([u]photo :[/u] Regis Djourou a livré une belle bataille face à Julien Marignan, à l'image de ce balayage qu'il a effectué)[/i][/size]


    [size=4][b]Tu as également certains de tes élèves qui ont combattu lors de ce Super Fight, es-tu satisfait de leurs prestations ?[/b][/size]
    [size=4][i]Je suis moyennement satisfait. Au-delà des résultats, il reste beaucoup de choses à travailler, en sachant que pour la plupart, c’était leur 1er combat.[/i][/size]

    [size=4][b]Les premiers WOT ont été organisés sous l'égide de la FFSCDA, puis les suivants sous celle de la FMDA. Et pour ce Super Fight, tu as finalement fait le choix de travailler avec la Commission Nationale de Kenpo (CNK)... Pourquoi ce changement de cap ?[/b][/size]
    [size=4][i]Au fur et à mesure que nous avancions dans les éditions, il s’est avéré que les modalités d’inscription changeaient ou évoluaient. Les règles des disciplines aussi se modifiaient. Nous étions de moins en moins à l'aise avec cette instrumentalisation fédérale. Étaient-elles propre à nous ou est-ce que tous les organisateurs étaient soumis aux mêmes contraintes ? La question est jusqu’aujourd’hui sans réponse.[/i][/size]
    [size=4][i]La CNK reconnaît le travail effectué en amont sur les autres événements , et c’est donc avec simplicité qu’elle a accepté notre collaboration. La discipline est différente à quelque chose prêt. Je penses sincèrement que les jeunes combattants, les clubs actifs, et tous les autres acteurs du milieu des sports de combat, se foutent royalement du nom ou de la couleur de la fédération. Ils veulent juste pratiquer leur sport, voilà ce qu’il faut retenir ![/i][/size]

    [size=4][b]Au sein de la CNK, il existe également une discipline qui se rapproche du MMA, à savoir le kenpo élite. Peut-on s'attendre à ce qu'un Wicked One Tournament en kenpo élite voit le jour ?[/b][/size]
    [size=4]Il n’est pas impossible que cela ce fasse un jour. Peut-être pas sous le même nom, mais encore une fois, le sport évolue, et les combattants aussi. Je retrouve souvent des combattants de muay thaï évoluer en pancrace, en boxe française ou autres sports encore : on a vu Yohan Lidon boxer avec [/size]
    [size=4]des gants de MMA, Piscitello aussi, et Cyrille Diabaté était un combattant de muay thaï avant de combattre à l'UFC. Aujoud’hui, Samy Sana souhaiterait avoir une expérience aussi dans cette configuration… Il l'a d'ailleurs annoncé sur le ring du Super Fight, au micro de Tarek Ben Mansour. L’histoire suit donc son court.[/size]


    [size=4][b]Je te laisse le mot de la clôture si tu souhaites remercier quelqu'un ou passer un message.[/b][/size]
    [size=4][i]Merci à IKUSA pour cet interview, ce fût un plaisir.[/i][/size]
    [size=4][i]Avis à tous les sportifs amateurs : n'attendez pas d'être professionnel pour relever de grands défis, car même les amateurs ont le droit de briller !!![/i][/size]
    [size=4][img]https://scontent-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/1535677_1539502946279808_4595185532954290676_n.jpg?oh=17d8980eb4818bfde22227846bf6d26a&oe=557DD5DA[/img][/size]

    [size=4][i][u][b]Résultats du Super Fight :[/b][/u][/i][/size]
    [size=4][i][u]-48kg femmes :[/u] Diakhité Djana (Naraï Gym) bat Roselene Feddag (Carolo Muay Thaï) par TKO.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-57kg :[/u] Ibrahim Benomari (Muaythai Aulnay) bat Abdelwahid Drai (BCM) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-81kg :[/u] Yohan Caliste (Naraï Gym) bat Tarek El Rhellouch (BCM) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-71kg :[/u] Regis Djourou (BMTC) bat Julien Marignan (CT) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-67kg :[/u] Felix Blanc (Naraï Gym) bat Mathieu Baney (Top King) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-75kg :[/u] Issa Soumaré (BCM) bat Pascal Rasmy (Naraï Gym) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-54kg femme :[/u] Marie Favre (Felix Scorp) bat Sarah Benallal (Alamos) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-63.5kg :[/u] Nouah Adama (KBC) bat Nourou Touré (CT) par TKO.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-60kg :[/u] Anouar El Karkouri (Phenix) bat Maxime Pinchon (Naraï Gym) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-86kg :[/u] Issa Ba (Team Bilos) bat Rachid Madi (BCM) par décision.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-63.5kg :[/u] Ibrahim Samb (Top King) bat Yassine Benadja (BCM) par KO.[/i][/size]
    [size=4][i][u]+91kg :[/u] Cyril Gane (Scorp) bat Yann Kouadja (Naraï Gym) par KO.[/i][/size]
    [size=4][i][u]-75kg :[/u] Eddy Saddaoui (BCM / Naraï Gym) bat Denis Tiliacos (Team Zeitoun) par KO.[/i][/size]


    [size=4][size=5][url="https://www.facebook.com/Lenoir01"][b][i]Lenoir01[/i][/b][/url][/size] pour [i][b]IKUSA ([url="http://www.ikusa.fr"]www.ikusa.fr[/url])[/b][/i][/size]
    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

  • Sujets



© IKUSA 2003 - 2018 tous droits réservés

×